La gouvernance des données : une pratique qui génère de la valeur

- 25 avril 2017
  • Imprimer

La gestion des données est cruciale pour les entreprises. Afin de mieux comprendre les enjeux de la gouvernance des données, je me suis entretenu avec Marcelo Cardoso, cofondateur de Prodago Solutions, une entreprise qui offre des services-conseils en gouvernance de données et commercialise la plateforme Prodago (Lean Data Governance Platform).

Quelle est la valeur ajoutée d’un processus de gouvernance de données pour les entreprises?

La gouvernance a comme principale valeur de permettre d’explorer les données et de faciliter l’innovation au moyen d’initiatives de transformation digitale. Sans processus de gouvernance, on s’expose à des problèmes de qualité des données, qui peuvent avoir des impacts majeurs sur une organisation. En effet, les données sont aujourd’hui au cœur de toutes les décisions et de la transformation des organisations (analytique, intelligence d’affaires, intelligence artificielle, automatisation, etc.). Sans données de qualité, les initiatives de transformation et d’innovation organisationnelles ne voient pas le jour.

Que font les entreprises en général?

 Il y a toujours une certaine gouvernance des données dans les organisations, même si on ne l’appelle pas ainsi. Par exemple, lorsqu’on définit les formats de données d’un nouveau système informatique ou qu’on configure les droits d’accès des utilisateurs sur un intranet, il s’agit de gouvernance. Le principal problème est qu’en général, les entreprises réagissent aux problèmes plutôt que d’identifier les risques associés aux données qui alimentent les processus d’affaires et opérationnels les plus critiques et d’appliquer des mesures correctives préventives.

Quelles sont les principales erreurs à éviter et quelle approche préconisez-vous?

L’erreur la plus courante dans la mise en place de tels processus est de ne pas associer les actions de gouvernance à des objectifs d’affaires. L’approche traditionnelle consiste à implémenter une « organisation ». On met en place un comité et un réseau de responsables des données dans les différents secteurs de l’entreprise, etc., mais cela ne fonctionne pas toujours.

Nous préconisons d’identifier les objectifs d’affaires d’un secteur et d’analyser les initiatives de transformation en lien avec ces objectifs (par exemple, une vue des clients à « 360 degrés »). Ensuite, on identifie les processus critiques associés à ces initiatives et les données qu’ils consomment. Si des écarts sont constatés par rapport au niveau de qualité de données requis pour assurer la performance et la sécurité de ces processus, on met en place des mesures correctives (règles des données et responsabilités).

Il faut s’assurer d’avoir de la traction au sein de l’organisation et d’établir des priorités, car on ne peut pas intégrer la gouvernance partout sans distinguer l’importance relative des données. Cela implique des efforts importants.

La technologie évolue rapidement et les données sont de plus en plus présentes dans notre environnement (Internet des objets, mégadonnées, etc.). Quel est l’impact sur la gouvernance?

 Les organisations prennent conscience que les données ne sont plus qu’une résultante des processus d’affaires et voient davantage les données comme un actif. De plus en plus, ce sont les gens d’affaires qui prennent la responsabilité des données et non plus seulement les services de TI. Ces dernières années, grâce aux avancées réalisées dans des domaines comme l’intelligence artificielle, les analyses prédictives, etc., on utilise les données de manière beaucoup plus intensive et dans un contexte qui n’est pas nécessairement celui dans lequel les données ont été créées. On collecte des données provenant de différentes sources et on les croise pour générer de la valeur. La gouvernance est alors essentielle.

Pour avoir recours aux services de Marcelo et de son équipe, visitez la page de contact de leur site Web.

Voici un site Web proposé par Marcelo, qui contient des articles intéressants pour continuer d’explorer le sujet.

Je vous recommande aussi cette publication de Grant Thornton sur la gestion des données et en particulier leur sécurité.

Commentez cet article