Idées simples et efficaces pour vous aider à réduire vos impôts de 2012

- 20 décembre 2012
  • Imprimer

La fin de l’année 2012 approche à grands pas. En cette période de festivités, voici quelques idées  simples et efficaces qui peuvent vous aider à réduire vos impôts pour l’année 2012.

Payez vos comptes en 2012 et exigez vos reçus

Avant la fin de l’année, vous devriez effectuer certains paiements et conserver vos reçus de façon à pouvoir réclamer la totalité des crédits et des déductions auxquels vous avez droit pour 2012. Plus particulièrement, pensez aux :

  • frais médicaux pour vous, votre conjoint et vos enfants mineurs (demandez à votre pharmacien, à votre dentiste et à votre spécialiste de vous remettre les reçus pour l’année);
  • frais pour le conditionnement physique de vos enfants de moins de 16 ans (moins de 18 ans pour un enfant handicapé);
  • frais pour les activités artistiques, culturelles ou récréatives de vos enfants de moins de 16 ans (moins de 18 ans pour un enfant handicapé);
  • dépenses engagées par vous, votre conjoint ou vos enfants à charge de moins de 19 ans pour les laissez-passer de transport en commun;
  • frais de placement (frais de location d’un coffret de sûreté, intérêts et frais de courtage);
  • frais de déménagement;
  • frais de scolarité et intérêts sur un prêt étudiant.

Faites des dons à des organismes de bienfaisance enregistrés

Les dons de bienfaisance effectués en 2012 vous permettent de réclamer un crédit d’impôt non remboursable de 35 % sur le premier 200 $ et de 53 % sur l’excédent.

Planifiez la réalisation de vos gains et pertes en capital

Si vous avez réalisé un gain en capital en 2012 ou au cours de l’une des trois dernières années, songez à vendre vos placements présentant une perte latente avant la fin de l’année. Cette perte pourrait vous permettre de réduire vos impôts de 2012 et peut-être même de récupérer des impôts que vous avez payés au cours des trois années d’imposition précédentes. Toutefois, il est toujours judicieux de consulter votre conseiller en placements avant de prendre ce genre de décision. La perte peut être refusée dans le cas où vous vendez le bien à votre conjoint, votre REER ou votre compte d’épargne libre d’impôt (CELI).

L’équipe de fiscalistes de Raymond Chabot Grant Thornton est disponible pour vous aider à mettre en place ces idées de planification fiscale. N’hésitez pas à communiquer avec nous.

Joyeuses fêtes!

Commentez cet article