S’intéresser à ses états financiers

- 5 août 2014
  • Imprimer

Le meilleur conseil que je puisse offrir à mes clients, entrepreneurs ou dirigeants de PME, est de consulter leurs états financiers de façon mensuelle. Dans bien des cas, ces rapports sont lus en diagonale; on scanne rapidement la première et la dernière ligne, puis on retourne aux activités journalières .

Pourtant, toutes les entrées qui se trouvent entre ces deux lignes recèlent une foule d’informations utiles à la gestion quotidienne d’une entreprise! Lorsque cette discipline est mise en place et qu’elle se fait sur la base de l’analyse récurrente de certaines mesures comparées d’un mois à l’autre, elle s’inscrit naturellement dans la saine gestion de l’entreprise.

Un directeur financier ponctuel
Pour une PME, se doter d’une ressource à l’interne exclusivement affectée à l’analyse financière est souvent peu réaliste. C’est pourquoi s’adjoindre les services d’un consultant externe qui agit à titre de directeur financier ponctuel colle davantage à sa réalité. Faire affaire avec un professionnel en services-conseils financiers apporte une réelle plus-value à une équipe de gestion.

L’investissement en temps et en budget est mince en comparaison avec tous les bénéfices qu’il engendre En effet, en plus de réduire un stress important que vivent les gestionnaires, le soutien et la formation fournis par un expert leur permet de compléter leurs compétences et d’envisager leurs activités quotidiennes tout comme leurs différents projets à venir de manière confiante et lucide.

Des conseils financiers
En fonction des différentes situations et des besoins des entreprises, il y a plusieurs aspects pour lesquels des conseils financiers sont profitables. En voici un aperçu, de même que des exemples de situations pour lesquels ils s’avèrent utiles :

1. Analyse de projets d’investissement
Les projections financières sont indispensables dans le cadre de projets d’investissement afin d’évaluer la rentabilité du projet et de déterminer le besoin de financement. Elles sont également essentielles dans le cadre de démarrage d’entreprise pour en estimer la viabilité.

2. Processus budgétaire
Axé sur les résultats, le processus budgétaire vise à estimer les revenus et les dépenses de l’entreprise pour le prochain exercice financier, à les comparer aux résultats réels mensuels et à en faire l’analyse.

3. Gestion de trésorerie
Une fois le budget établi, la gestion de la trésorerie permet de garder un œil sur ses liquidités en estimant les entrées et sorties d’argent afin d’évaluer les liquidités disponibles pour l’entreprise.

4. Coût de revient
Toute entreprise devrait connaître le coût de revient de ses produits ou services. Il s’agit de la base pour établir le prix de vente et s’assurer que les profits sont suffisants.

5. Tableau de bord
Utile pour établir et suivre des indicateurs de performance qui permettent de maintenir une saine gestion financière. Par exemple, pour une entreprise en restauration, il pourrait s’agir de connaître les coûts de sa main-d’œuvre en comparaison avec son chiffre d’affaires.

6. Révision des processus administratifs
Concerne les processus en lien avec la transmission de l’information financière au service de comptabilité. Les tâches et responsabilités sont-elles claires? Y a-t-il des dédoublements de tâches? Qu’en est-il des contrôles? Sont-ils suffisants et adéquats?

Ces questions, et bien d’autres, ne doivent pas rester sans réponse. Notre équipe de professionnels peut vous aider à mettre en place les outils qui vous permettront d’obtenir une information financière fiable ainsi que de planifier et de contrôler les activités de votre organisation. N’hésitez pas à communiquer avec nous pour en apprendre davantage sur nos services-conseils financiers!

Commentez cet article