Bulletin fiscal – Budget 2017-2018 du Québec

- 28 mars 2017
  • Imprimer
Budget provincial

Un budget teinté par la prudence et donnant la priorité aux services à la population

Budget provincial, 28 mars 2017

Le quatrième budget du ministre des Finances, Carlos Leitão, demeure équilibré et mise principalement sur des investissements importants en éducation, en santé et dans les transports en commun.

Baisse d’impôt pour les particuliers

Une baisse du fardeau fiscal des particuliers est annoncée, avec notamment le devancement de l’abolition de la contribution santé à 2016 pour tous les contribuables ayant gagné moins de 134 000 $. De plus, à compter du 1er janvier 2017, l’augmentation à 14 890 $ de la première tranche de revenu protégée de l’impôt générera une baisse d’impôt qui profitera à tous les contribuables imposables du Québec. Cet ajustement diminuera ainsi de près de 295 M$ le fardeau fiscal pour 2017-2018, ce qui représente une somme d’un peu plus de 1,4 G$ sur cinq ans.

Priorité à la santé et à l’éducation

Sans grande surprise, le gouvernement du Québec a procédé à l’annonce d’une bonification des investissements en santé et en éducation. Pour le premier secteur stratégique, le gouvernement porte le niveau de dépenses à 4,2 % pour 2017-2018, ce qui se traduit par une hausse supplémentaire de 742 M$ pour atteindre, en 2018-2019, une bonification de 1,2 G$.

Quant au secteur de l’éducation, un investissement additionnel de 3,4 G$ vient de voir le jour pour les cinq prochaines années. La réussite éducative étant au cœur de ce budget, le gouvernement réserve 1,5 G$ de cette somme supplémentaire à l’enseignement supérieur.

Transport collectif

Le transport en commun n’est pas en reste dans ce budget. En plus d’investir dans trois projets majeurs générateurs d’emplois (le Réseau électrique métropolitain avec un investissement annoncé de 1,3 G$, le prolongement de la ligne bleue et le service rapide par bus à Québec et à Lévis), le gouvernement consacrera plus de 800 M$ au financement des transports collectifs pour les cinq prochaines années, dont 475 M$ pour l’Autorité régionale de transport métropolitain et 333 M$ de contribution supplémentaire aux coûts d’exploitation du transport collectif dans l’ensemble des régions du Québec.

Emplois et entreprises

Les entreprises ont besoin de plus de moyens pour atteindre leur plein potentiel. Le budget leur apporte un vent de fraîcheur. L’acquisition de talents est cruciale pour favoriser l’essor des entreprises. Désormais, en matière d’emplois, 289 M$ additionnels seront alloués à la mise en place de mesures visant à développer la main-d’œuvre. Au cours des cinq prochaines années, des ressources supplémentaires totalisant 834 M$ viendront s’ajouter en recherche et en innovation, dont une somme de 118 M$ pour la stratégie des sciences de la vie et une autre de 100 M$ destinée à la création d’une super-grappe scientifique et industrielle en intelligence artificielle. De plus, le prochain plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat sera doté de crédits additionnels de 70 M$, et un montant de 35 M$, octroyé pour favoriser l’entrepreneuriat chez les jeunes, entre autres. Enfin, l’investissement de 200 k$ par année sur deux ans se révèle judicieux pour favoriser l’entrepreneuriat des personnes immigrantes en région, un projet soutenu par le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec.

Fiscalité des entreprises

En matière de fiscalité, notons que le gouvernement bonifie deux mesures de soutien à l’investissement des entreprises, ce qui représente un allégement fiscal de 165 M$ sur cinq ans, avec :

  • la prolongation de trois ans de la période d’admissibilité au congé fiscal pour grands projets d’investissement;
  • l’instauration d’une déduction additionnelle pour amortissement destinée à appuyer la modernisation et la productivité des entreprises.

Pour en savoir davantage sur les autres mesures fiscales annoncées dans le budget 2017-2018, consultez les pages suivantes.

Bonne lecture!

Pour consulter cette publication, cliquez sur le bouton « Télécharger » de la colonne de droite.

Commentez cet article