L’éducation financière des enfants, le projet de loi 134, savoir éviter les fraudes et autres conseils judicieux

- 5 juillet 2017
  • Imprimer

Pier-Paul Belzil-Lacasse

Dans le cadre de ses chroniques financières à la radio de Radio-Canada, Pier-Paul Belzil-Lacasse, premier directeur principal en redressement et syndic autorisé en insolvabilité chez Raymond Chabot Grant Thornton, fait le point sur une série d’enjeux.

Protéger les gens financièrement vulnérables

Le projet de loi 134 vise à protéger les gens financièrement vulnérables en modernisant les règles relatives au crédit à la consommation, en encadrant certains règlements de dettes, les contrats de crédit, les programmes de fidélisation, etc. Voici quelques mesures dignes d’intérêt:

  • Prêteur d’argent rapide sur Internet: ils seront étroitement encadrés; ils devront posséder un permis et fournir le contenu du contrat afin d’éviter aux gens, par exemple, de payer plus de 100 % d’intérêts ainsi que des frais cachés.
  • Obligation pour les commerçants d’évaluer la capacité de paiement des gens lorsqu’ils font un prêt, sous peine de ne pas avoir droit au crédit qu’ils ont vendu au consommateur (exemple: les magasins de meubles).
  • Augmentation du paiement minimum sur carte de crédit à 5 % sur quatre ans. Cela permettrait de ne pas seulement payer les intérêts, mais de rembourser une partie du capital de la carte.

Écoutez la chronique radio « Conseil financier : le projet de loi 134 » (allez au segment diffusé à 8 h 22 si l’audio ne démarre pas automatiquement).

Savoir résister aux tentations estivales

L’été est une saison propice aux tentations où les dépenses sont souvent multipliées. Pourtant, il est relativement facile de contrôler ses dépenses. Voici quelques comportements faciles à adopter :

  • Faire un budget et ne pas utiliser la carte de crédit comme outil de financement.
  • Faire une bonne gestion des liquides (ne pas s’acheter de bouteilles d’eau ou de cafés, mais plutôt les préparer soi-même à la maison) et se faire un lunch.
  • Revoir ses priorités et adopter des résolutions (arrêter de fumer et conserver cet argent pour un voyage, par exemple).

Écoutez la chronique radio « Conseil financier – L’été, une saison pour dépenser » (allez au segment diffusé à 8 h 20 si l’audio ne démarre pas automatiquement).

Avez-vous une bonne planification successorale?

La base d’une bonne planification successorale est évidemment d’avoir un testament et un mandat de protection/d’inaptitude. Avec de tels documents, et en consultant un notaire, on peut ainsi désigner un liquidateur, un tuteur pour les enfants, indiquer la répartition des biens et de l’argent, etc.

Quand devrait-on penser à faire un testament? Lorsqu’on est en couple, qu’on a des actifs avec cette personne ou qu’on a des enfants, un testament devient presque impératif, alors procédez sans tarder si vous êtes dans cette situation et que vous n’avez toujours pas de testament.

Écoutez la chronique radio « Conseil financier – La planification successorale » (allez au segment diffusé à 8 h 21 si l’audio ne démarre pas automatiquement).

Les enfants et l’argent : des conseils simples et pratiques

Il est important d’aborder le sujet de l’argent avec les enfants afin de ne pas rendre ce sujet tabou et de démystifier la gestion monétaire. Voici quelques concepts à explorer avec vos rejetons en fonction de leur âge.

  • Les moins de 5 ans: avoir une banque et y déposer de la monnaie pour aborder la notion de l’épargne, jouer au magasin pour montrer l’échange dans un acte d’achat, apprendre à compter, etc.
  • 6 à 8 ans: expliquer la différence entre débit et crédit.
  • 9 à 12 ans: comparer le prix de certains produits au magasin ou à l’épicerie en fonction des différentes marques.
  • 13 à 15 ans: donner un budget pour l’achat des vêtements lors de la rentrée scolaire, passer en revue le relevé mensuel des cartes de crédits pour apprendre la notion d’intérêt, analyser des publicités, faire un budget, faire comprendre comment l’épargne amène à réaliser des objectifs financiers et des rêves, faire la différence entre besoins et désirs, etc.

Écoutez la chronique radio « Conseil financier – L’éducation financière des enfants » (allez au segment diffusé à 8 h 20 si l’audio ne démarre pas automatiquement).

Fraude : vaut mieux prévenir que guérir

Il existe plusieurs manœuvres de fraudes. Voici quelques actions à prendre ou à éviter afin d’éviter d’être l’objet d’une fraude :

  • Ne jamais donner accès à notre ordinateur ou donner de l’information personnelle par téléphone à quelqu’un qui nous appelle.
  • Déchiqueter les documents personnels au lieu de les recycler.
  • Dans des courriels ou textos, ne pas cliquer sur des hyperliens qui ne semblent pas fiables.
  • Examiner avec attention ses relevés bancaires et de cartes de crédit chaque mois.

Écoutez la chronique radio « Conseil financier – Se protéger contre la fraude » (allez au segment diffusé à 8 h 22 si l’audio ne démarre pas automatiquement).

Qu’est-ce qu’un syndic autorisé en insolvabilité?

Pour sa dernière chronique de la saison, Pier-Paul Belzil-Lacasse aborde le métier de syndic autorisé en insolvabilité. Il explique la formation et le cheminement de base requis pour l’obtention d’une licence de pratique. Il précise également quand une personne devrait rencontrer un syndic et comment se déroule une rencontre avec ce dernier.

Écoutez la chronique radio « Conseil financier – Qu’est-ce qu’un syndic? » (allez au segment diffusé à 8 h 20 si l’audio ne démarre pas automatiquement).

 

 

Commentez cet article