27 Nov 2019

De nouveaux entrepreneurs ont reçu un coup de pouce bienvenu par l’entremise d’ateliers conçus pour mieux les outiller dans le démarrage de leur entreprise.

L’Académie RCGT facilite l’accès à des experts et offre un encadrement distinctif afin de soutenir les entrepreneurs dans le déploiement de leur entreprise.

Cette première cohorte comptait huit entrepreneurs de la région de la Nouvelle-Beauce et de la ville de Sainte-Marie-de-Beauce.

 

« L’Académie RCGT, c’est une formation de courte durée s’échelonnant sur cinq cours. Elle couvre l’ensemble des aspects liés aux enjeux des entrepreneurs soucieux d’assurer avec succès l’envol de leur entreprise. Je me sens mieux outillée! »

Catherine Fournier, Cliche, Laflamme, Loubier avocats

« J’ai appris beaucoup et tous les contenus sont fort pertinents. Les animateurs sont très généreux et nous expliquent dans un langage qui est facile à comprendre. De plus, entre participants, on se sent à l’aise de partager nos expériences ensemble, car on vit tous un peu la même chose. »

Marie-Christine Lavoie, MP Déneigement

Ces cours ont gracieusement été offerts par Steeve Vachon, associé en fiscalité, et Chantal Gravel, directrice principale en certification au sein de notre firme.

Vu le succès de cette première cohorte, la firme en lance une seconde qui sera offerte dès le 20 janvier 2020. Faites vite, les places sont limitées!

Apprenez-en plus sur l’Académie RCGT et proposez votre candidature en ligne.

Académie RCGT - Cohorte 3019

Article suivant

07 Nov 2019

Lancement de la Chaire de recherche industrielle en technologies blockchain : un nouveau partenariat stratégique entre les milieux de l’éducation et d’affaires

Montréal, le 7 novembre 2019 – L’Université Concordia, Raymond Chabot Grant Thornton et sa filiale dédiée aux technologies blockchain, Catallaxy, avec l’appui financier du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), s’associent pour créer la nouvelle Chaire de recherche industrielle en technologies blockchain Raymond Chabot Grant Thornton-Catallaxy-Concordia-CRSNG.

Ce partenariat novateur permettra ainsi de jumeler le talent d’analystes d’affaires, de comptables, de développeurs de logiciels, d’ingénieurs et d’étudiants diplômés pour mener des études et des analyses afin d’évaluer les impacts des technologies blockchain, notamment dans le cadre des réglementations financières actuelles.

Dotée d’un budget de plus de 1,38 M$ pour les cinq prochaines années, cette première chaire de recherche au Québec consacrée à la blockchain documentera, entre autres, les impacts positifs de la technologie blockchain sur l’infrastructure financière, évaluera ses possibilités d’application et verra comment gérer son utilisation, notamment avec l’usage des cryptomonnaies, dans un monde technologique en constante évolution.

La chaire pourra également se pencher sur la question de la gouvernance de ces nouvelles technologies, contribuant ainsi à protéger les investisseurs et les consommateurs canadiens.

« Cette alliance avec l’Université Concordia permettra à Raymond Chabot Grant Thornton et à Catallaxy d’approfondir leurs connaissances et d’enrichir la qualité de leurs interventions grâce à la contribution de talentueux chercheurs universitaires. Cette riche expertise académique permettra à notre firme d’être à l’avant-garde technologique pour anticiper et répondre aux besoins évolutifs des organisations d’ici et à leur croissance », a indiqué le président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton, Emilio B. Imbriglio.

Pour sa part, le président de Catallaxy et associé en certification, Louis Roy, a tenu à souligner sa fierté d’être associé aux brillants chercheurs de l’Université Concordia.

« Avec les travaux de cette nouvelle chaire de recherche, nous pourrons faire des avancées importantes en matière d’audit d’actifs numériques et de blockchain. Chez Catallaxy, nous créons des solutions pour assister les auditeurs de la firme pour conseiller les organisations avec les nouvelles réalités technologiques et financières. Cette chaire nous permettra d’explorer des approches novatrices pour maintenir les plus hauts standards de qualité. »

Quant au professeur titulaire de la Chaire de recherche industrielle en technologie blockchain Raymond Chabot Grant Thornton-Catallaxy-Concordia-CRSNG et professeur associé du Concordia Institute for Information Systems Engineering à la Gina Cody School of Engineering and Computer Science, Jeremy Clark, il est ravi de pouvoir compter sur la collaboration d’une grande firme de services professionnels qui innove constamment en développant des solutions technologiques pour les entreprises d’ici.

« Notre objectif en travaillant de près avec les experts de Raymond Chabot Grant Thornton et de Catallaxy est d’arriver à des résultats utiles pour les besoins de l’industrie. Nos recherches permettront de répondre à des cas spécifiques propres aux enjeux actuels et futurs liés aux technologies financières et aux systèmes d’audit », a-t-il conclu.

Chaire Concordia RCGT blockchain

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Raymond Chabot Grant Thornton est une firme de services professionnels vouée au succès des organisations et de leurs dirigeants depuis 1948. Les professionnels de la firme sont engagés à accompagner les clients dans leur réussite grâce à une profonde compréhension de ce qui compte pour eux, pour leur entreprise et leur industrie. Cette fine connaissance, jumelée au talent et à la passion d’une équipe de professionnels, permet de stimuler la croissance. Leader québécois et canadien dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité, Raymond Chabot Grant Thornton compte sur une équipe de plus de 2 600 professionnels, dont quelque 200 associés, répartis dans plus de 100 bureaux au Québec et dans les régions d’Ottawa et d’Edmundston.

Conjointement avec Grant Thornton LLP, autre firme canadienne, et l’organisation mondiale Grant Thornton, nous sommes présents dans plus de 135 pays et comptons plus de 53 000 employés qui offrent une véritable connaissance, une perspective innovante et l’agilité nécessaire afin que les clients continuent d’évoluer.

À propos de Catallaxy

Catallaxy, filiale de Raymond Chabot Grant Thornton, développe des solutions qui permettent l’authentification des données. Elle regroupe des experts en technologies innovantes, telles que l’analyse de données cryptographiques, la chaîne de blocs, la segmentation en unités (tokenization) et l’intelligence artificielle pour développer des produits et des services ciblés pouvant contribuer à instaurer la confiance dans une économie numérique. Catallaxy compte plus de 15 experts basés à Montréal et près d’une cinquantaine de partenaires stratégiques répartis dans le monde, pour conseiller les organisations dans leur transition et projets en technologies blockchain.

À propos de l’Université Concordia

Concordia est une université nouvelle génération qui s’attache à repenser l’avenir de l’enseignement supérieur. Située au cœur de Montréal, ville animée et multiculturelle, Concordia innove par son approche en matière d’apprentissage expérientiel, de recherche et de cyberformation.

Source :

Francis Letendre
Chef, Affaires publiques Raymond Chabot Grant Thornton
Tél. : 514 390-4201
[email protected]

Fiona Downey
Conseillère en relations médias
Concordia University
Tél. : 514-848-2424, poste 2518
[email protected]a

Article suivant

01 Nov 2019

Raymond Chabot Grant Thornton et Grant Thornton ont rayonné au Forum FinTech 2019.

Le président et chef de la direction de notre firme, Emilio B. Imbriglio, a prononcé le mot de bienvenue le 21 octobre dans le cadre du party électoral, au côté de Matthieu Cardinal, vice-président, Développement FinTech et affaires corporatives chez Finance Montréal et coprésident du comité organisateur du Forum FinTech Canada 2019.

Les deux jours de conférence suivants ont été marqués par une participation importante de la firme et de ses filiales, Catallaxy et Operio.

Au kiosque de la firme et de ses filiales les 22 et 23 octobre, plusieurs experts ont offert des mini-conférences autour d’enjeux liés, entre autres, à la comptabilité infonuagique et à la chaîne de blocs (blockchain).

Le président et chef de la direction de notre firme a eu le privilège d’animer un panel portant sur la diversité et l’inclusion en fintech. Le panel regroupait Mmes Jennifer McDonald, présidente-directrice générale, Mylo; Tanya Andreasyan, MD et éditrice en chef, FinTech Futures; Daisy Dedeian, directrice, CH&CO; Melissa Pauléat, vice-présidente marketing, Mobeewave; et Valérie Castaigne, vice-présidente, Services analytiques, Caisse de dépôt et placement du Québec. Cette conférence très inspirante portait notamment sur la place des femmes et des minorités en fintech de même que sur les défis propres à certaines régions du globe.

Les panélistes ont souligné l’importance d’accorder une plus grande place à la diversité. Pour elles, les entreprises doivent intégrer une culture d’inclusion à leur stratégie d’affaires. Pour ce faire, la décision doit venir de la direction de l’entreprise, autrement la diversité et l’inclusion ne se concrétisent pas et ne demeurent qu’un point à cocher sur une liste de choses à faire. Tous s’accordaient pour dire que diversité et inclusion doivent être traitées comme des enjeux opérationnels et non comme des enjeux de ressources humaines.

Les panélistes ont appelé les dirigeants à encourager les femmes à oser prendre leur place, à progresser et à défoncer les plafonds de verre. Les femmes et les autres minorités doivent enfin combattre leur syndrome de l’imposteur et prendre la place qu’elles ont gagnée. Les fintechs, par définition, perturbent. Il doit en être de même pour l’inclusion et la diversité et elles doivent être instaurées à tous les niveaux des entreprises.

Tout au long du forum qui s’est déroulé au Palais des congrès de Montréal, plusieurs des experts de notre firme étaient présents à ce plus important rassemblement fintech au pays, incluant ceux de l’équipe spécialisée dans la transformation financière (FPM 360) du service de conseil en management de notre firme.

Enfin, Kevin Pleiter, associé directeur, services conseils chez Grant Thornton LLP aux États-Unis, a également agi comme animateur du panel sur la cybersécurité et l’informatique quantum dans les services fintech.

Une présence forte de la firme et de l’organisation mondiale Grant Thornton à ce forum international qui regroupait 3 000 participants dans la métropole du Québec!

Article suivant

31 Oct 2019

Catallaxy et Raymond Chabot Grant Thornton contribuent au succès de la création d’un premier fonds de cryptomonnaies réglementé.

Le 30 octobre dernier, 3iQ, gestionnaire de fonds d’investissements spécialisé dans les nouvelles technologies et les actifs numériques, recevait l’aval de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario pour la création du tout premier fonds de cryptomonnaies réglementé au pays : The Bitcoin Fund.

« Nous sommes particulièrement fiers d’avoir accompagné l’entreprise 3iQ dans ce processus. Au cours des dernières années, Catallaxy et Raymond Chabot Grant Thornton ont investi temps et argent pour développer une expertise de pointe et des outils novateurs pour auditer les fonds de cryptomonnaies. Cela fait en sorte que nous sommes aujourd’hui prêts à répondre aux besoins du marché de plus en plus grandissants. Cette décision de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario aura assurément un impact majeur pour le secteur des fonds de cryptomonnaies au Canada », a précisé Louis Roy, associé en certification chez Raymond Chabot Grant Thornton et président de Catallaxy.

3iQ prévoit organiser son offre le plus tôt possible et espère que le Fonds sera coté et négocié plus tard ce trimestre.

Félicitations à toute l’équipe pour ce travail fructueux!