23 Juin 2015
Éric Lebel
Associé | CPA, CA, CIRP, SAI | Redressement et insolvabilité

Dans une entrevue sur le plateau du canal Argent, Eric Lebel, associé-syndic et conseiller en redressement financier, a souligné les conséquences du manque de formation et de sensibilisation des jeunes à la planification financière. Résultat : la situation est particulièrement alarmante au Québec, où les jeunes adultes de 18 à 29 ans représentent plus de 12 % des dossiers d’insolvabilité (selon le Bureau du surintendant des faillites Canada).

L’expert a expliqué cette situation entre autres parce que « très tôt, les jeunes sont sollicités par les banques pour prendre une carte de crédit. Or, plusieurs d’entre eux comprennent mal son fonctionnement». Eric Lebel a évoqué aussi d’autres facteurs pouvant amener les jeunes à s’endetter : le départ du foyer familial, le financement des études, l’achat d’une automobile, ainsi que bien d’autres tentations relevant parfois plus de l’ordre des désirs que des besoins.

En fait, le spécialiste a mentionné l’absence de campagne de sensibilisation et l’abolition des cours d’économie dans les écoles secondaires du Québec en 2009. Selon lui, les parents ont évidemment un rôle à jouer dans cet apprentissage, mais ils ne sont pas les seuls : c’est toute la société qui doit agir pour prévenir l’endettement des jeunes.

 

23 Juin 2015  |  Écrit par :

M. Lebel est associé au sein du cabinet RCGT. Il est votre expert en redressement et insolvabilité...

Voir le profil