05 Oct 2018
Isabelle Simard
Directrice principale | B. A. A., B. T. S. | Conseil en management

La légalisation du cannabis, le 17 octobre prochain, risque de causer quelques maux de tête aux employeurs et gestionnaires, et ceux-ci devront s’adapter rapidement à la nouvelle législation.

Malgré l’interdiction de la substance en milieu de travail, les employeurs pourraient faire face à un taux d’absentéisme élevé et un rendement des employés à la baisse, comme l’a mentionné Isabelle Simard, directrice principale en conseil en management chez Raymond Chabot Grant Thornton, au cours d’un entretien avec Le Quotidien.

Les entreprises ont intérêt à mettre en place des politiques adaptées à cette nouvelle réalité, ainsi qu’un processus clairement défini, en cas de non-respect des règles établies.

« La légalisation va peut-être permettre de dénoncer des situations de dépendance chez des employés, mais il faut dire que le congédiement n’est pas automatique », a précisé Mme Simard.

Vous pouvez lire l’article en entier sur le site du journal Le Quotidien.

Consultez également l’article paru sur ICI Radio-Canada Saguenay–Lac-Saint-Jean sur le même sujet.

Déjeuner d’information

Afin d’outiller adéquatement ses membres, la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord offre des déjeuners d’information donnés conjointement avec Me Véronique Bédard-Tremblay, avocate chez Gauthier Bédard, S.E.N.C.R.L.

Ces rencontres visent principalement à informer les employeurs sur les différentes modifications législatives et permettent de les sensibiliser sur l’impact que ces modifications pourraient avoir sur la gestion des ressources humaines.

Les participants peuvent bénéficier d’outils permettant d’agir en amont et ainsi prévenir les situations problématiques pouvant découler de la légalisation du cannabis.

05 Oct 2018  |  Écrit par :

Isabelle Simard est experte en ressources humaines au sein de Raymond Chabot Grant Thornton....

Voir le profil

Article suivant

04 Oct 2018
Isabelle Simard
Directrice principale | B. A. A., B. T. S. | Conseil en management

Le président et chef de la direction de la firme, Emilio B. Imbriglio, était de passage dans le « Royaume » du Saguenay–Lac-Saint-Jean les 17, 18 et 19 septembre.

Cette visite s’inscrit dans le cadre des tournées annuelles du président, qui lui permettent d’aller sur le terrain à la rencontre du personnel, des partenaires et des entreprises dynamiques des différentes régions.

Une direction proche de ses employés

Une fois la visite des bureaux du Lac-Saint-Jean terminée, c’était au tour des employés des bureaux de La Baie, de Chicoutimi et de Jonquière d’avoir l’occasion cette année de recevoir M. Imbriglio, pour remercier les employés de leur travail rigoureux et partager avec nous sa vision d’une firme toujours plus performante, ayant l’employé et le client au cœur de ses priorités. Cette rencontre a permis un échange cordial et personnalisé, ce qui a été fort apprécié par toutes les équipes.

« Rares sont les présidents d’une firme d’envergure qui ont l’ouverture d’Emilio. Ce président se démarque et ne compte pas son temps. Il est soucieux d’en apprendre davantage sur les employés, tous services confondus. Il est accessible et ses interventions permettent indéniablement de mobiliser les troupes! C’est un réel plaisir de l’avoir parmi nous! », a soutenu Éric Dufour.

Une oreille attentive aux grands projets de développement économique

La visite du président a également permis de réunir autour d’une même table les gestionnaires de trois importants projets qui auront des retombées économiques considérables et historiques pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean : M. David Dufour, directeur régional du projet minier Métaux BlackRock, M. Jean-Sébastien David, chef des opérations chez Ariane Phosphate et M. Stéphane Tremblay, responsable des relations avec les communautés chez GNL Québec.

Les discussions ont porté sur les enjeux et les objectifs de ces projets qui, une fois déployés, changeront positivement le portrait de l’économie du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Inauguration d’un nouveau bureau

En présence de plusieurs partenaires d’affaires, de clients et de représentants politiques, l’équipe du bureau de Dolbeau-Mistassini a procédé à l’inauguration de leurs nouveaux locaux.

Les nouveaux espaces permettront d’accueillir encore plus d’employés, témoignant ainsi de la croissance de la firme dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Maria-Chapdelaine. En effet, la hausse constante de la part de marché de la firme incite la société à se relocaliser afin de répondre avec professionnalisme et diligence aux besoins de sa clientèle.

« Notre nouveau bureau de Dolbeau-Mistassini permettra à nos professionnels d’œuvrer dans un environnement plus dynamique, novateur et collaboratif. Il permettra également à nos clients de bénéficier d’un lieu plus convivial pour interagir avec nos équipes de travail et bénéficier d’un service toujours plus efficace », a souligné Marc Lévesque, associé en certification responsable du Haut-du-Lac.

Tournée d'Emilio 2018 Saguenay-Lac-Saint-Jean

Emilio B. Imbriglio, président et chef de la direction de la firme, Nancy Fortin, conseillère principale en fiscalité, Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini, Isabelle Simard, directrice régionale de conseil en management, Marc Lévesque, associé responsable du bureau de Dolbeau-Mistassini, Gilles Bérubé, président-directeur général de la Corporation Waskahegen, Frédéric Castonguay, directeur principal et Éric Dufour, vice-président, région du Saguenay-Lac-Saint-Jean/Chibougamau/Côte-Nord.

 

Visite d’un fleuron du Lac-Saint-Jean

C’est à la Chocolaterie des Pères Trappistes de Dolbeau-Mistassini que le président et chef de la direction a pu découvrir une entreprise qui conjugue l’innovation et la tradition.

En plus d’effectuer une visite de l’usine de fabrication, des représentants de la firme ont pu s’entretenir avec l’équipe de gestion afin de discuter des nombreux projets à venir qui en font une entreprise dynamique et en pleine croissance.

Le défi des ressources humaines… la vision de deux leaders du monde des affaires

Autre activité qui a marqué la tournée régionale : le dîner entre le premier vice-président à la direction, Entreprises et Assurances de la Banque Nationale, Stéphane Achard et M. Imbriglio, au cours duquel ils ont échangé sur leur vision et sur les défis entourant la main-d’œuvre des PME du Québec. Ils en ont profité pour partager leurs vues devant une cinquantaine de gens d’affaires de la région.

Tournée d'Emilio 2018 Saguenay-Lac-Saint-Jean

Emilio B. Imbriglio, président et chef de la direction de la firme, Éric Dufour, vice-président Saguenay-Lac-Saint-Jean/Chibougamau/Côte-Nord, Josée Carrier, vice-présidente-associée, vente et service aux entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean/Côte-Nord à la Banque Nationale et Stéphane Achard, premier vice-président à la direction Entreprises et Assurances de la Banque Nationale.

 

Raymond Chabot Grant Thornton étant présente aux quatre coins du Québec, il est toujours important pour le président et toute l’équipe d’associés de rencontrer les acteurs économiques des différentes collectivités et, surtout, d’échanger avec le personnel, afin de demeurer dans le peloton de tête des firmes de services professionnelles innovantes et performantes!

05 Oct 2018  |  Écrit par :

Isabelle Simard est experte en ressources humaines au sein de Raymond Chabot Grant Thornton....

Voir le profil

Article suivant

27 Sep 2018
Isabelle Simard
Directrice principale | B. A. A., B. T. S. | Conseil en management

Raymond Chabot Grant Thornton s’associe avec l’École de gestion John-Molson pour le lancement d’un nouveau concours : les Prix Personnalité de l’année

De réelles opportunités de maillages entre le milieu universitaire et le monde des affaires à l’étendue du Québec

Montréal, le 27 septembre 2018 – Raymond Chabot Grant Thornton et l’École de gestion John-Molson, de l’Université Concordia, sont fières de lancer, pour une toute première fois, les Prix Personnalité de l’année. Ce concours, qui a été créé à l’occasion du 70e anniversaire de Raymond Chabot Grant Thornton, vise à célébrer les gens d’affaires qui participent au développement des entreprises visionnaires d’ici et à l’émergence des talents de demain, et ce, partout au Québec.

Les Prix Personnalité de l’année visent à générer de réelles opportunités de maillage entre le milieu universitaire et le monde des affaires, notamment en permettant aux étudiants de l’École de gestion John-Molson d’aller à la rencontre de chefs de file établis.

« Raymond Chabot Grant Thornton a la conviction que les grands leaders sont des passionnés, qui mettent à profit leur talent pour faire avancer le Québec et contribuer à l’essor de notre économie. Ils participent activement à l’avancement de leur profession, de leur industrie et de la relève. C’est avec fierté que nous accompagnons les leaders d’ici dans leurs réussites depuis déjà 70 ans et c’est pour cette raison que nous tenons aujourd’hui, avec les Prix Personnalité de l’année, à leur rendre hommage  », a souligné le président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton, Emilio B. Imbriglio.

« Les Prix Personnalité de l’année sont uniques puisqu’ils contribuent à inspirer les étudiants de l’École de gestion John Molson. Notre mission est de rendre notre enseignement le plus rigoureux et pratique possible pour que nos diplômés soient prêts à contribuer à l’économie et au développement social du Québec. Ce partenariat entre Raymond Chabot Grant Thornton et l’École de gestion John-Molson rend ces efforts encore plus concrets et pertinents pour nos futurs leaders », a ajouté Anne-Marie Croteau, doyenne de l’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia.

Un comité de sélection éclectique

Cette collaboration met à profit la force des réseaux respectifs des deux organisations, qui se reflète dans l’ensemble des aspects du concours, dont son jury, constitué à la fois de chefs de fil québécois et d’experts du milieu universitaire. Les étudiants des programmes MBA et MBA Exécutif seront également mis à contribution dans l’analyse des dossiers de candidature.

Le jury est constitué de :

  • Hubert Bolduc, président-directeur général, Montréal International;
  • Étienne Borgeat, président-directeur général et cofondateur de PsyXnovation;
  • Ingrid Chadwick, Ph. D., professeure agrégée, École de gestion John-Molson;
  • Barbara Henchey, directrice, bureau de la doyenne, École de gestion John-Molson;
  • Alexandra Panaccio, Ph. D., professeure agrégée, École de gestion John-Molson;
  • Bastien Poulain, président-directeur général et fondateur, 1642.

Des étudiants engagés

Au terme du concours, les étudiants de l’École de gestion John-Molson auront la chance de participer à un projet « d’immersion en innovation », chapeauté par les experts de Raymond Chabot Grant Thornton et de Catallaxy, filiale de la firme consacrée à la technologie blockchain. Les lauréats des Prix Personnalité de l’année assumeront un rôle de mentor. Le projet vise à provoquer des rencontres inspirantes et touchera de près les technologies qui influencent le monde des affaires, notamment, la blockchain, l’intelligence artificielle et le 4.0.

Le mentorat à l’honneur

Figurant dans l’ensemble des catégories des Prix Personnalité de l’année, le mentorat est l’un des critères phares du concours, qui se veut à l’image des valeurs prônées par Raymond Chabot Grant Thornton et l’École de gestion John-Molson. Les deux organisations croient fermement en la nécessité pour les leaders d’aujourd’hui et de demain de s’impliquer au sein de leur communauté.

Les catégories

Le concours Personnalité de l’année reconnaît à la fois les leaders établis ou en voie de le devenir et ceux travaillant dans l’ombre qui font la différence, soit par l’innovation, le développement international, des transactions stratégiques ou la force de leur leadership.

  • Éclipse : « Un dirigeant qui fait bouger le marché ou qui en crée un tout nouveau »
  • Glocal : « Un dirigeant qui a créé un succès localement à partir d’activités menées à l’international »
  • Instinct : « Une équipe responsable d’une transaction innovante et complexe qui assure le développement et la croissance d’une entreprise avant-gardiste d’ici »
  • Personnalité de l’année : « Un dirigeant qui, par sa vision et son leadership, a amené son organisation à un niveau supérieur »

Dates à retenir

Le dépôt des candidatures se fera entre le 26 septembre et le 20 décembre 2018. Les 16 finalistes seront annoncés en février 2019, alors que les 4 lauréats seront dévoilés lors d’un grand gala qui se tiendra le 9 mai 2019 à Montréal.

Pour en savoir davantage sur les critères et le processus de sélection, les dates importantes pour déposer sa candidature ou en recommander une, visitez le www.rcgt.com/prix.

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton
Fondée en 1948, Raymond Chabot Grant Thornton compte aujourd’hui parmi les chefs de file canadiens dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité, avec plus de 2 500 professionnels, dont quelque 200 associés. Ensemble, Raymond Chabot Grant Thornton et Grant Thornton LLP, autre firme canadienne membre de Grant Thornton International Ltd, accompagnent les organisations d’ici, avec plus de 4 400 professionnels et quelque 170 bureaux au Canada, dans l’atteinte de leur plein potentiel de croissance. Les sociétés membres et les sociétés représentantes de Grant Thornton International Ltd offrent à leur clientèle l’accès à l’expertise de 50 000 professionnels dans au-delà de 135 pays.

À propos de l’École de gestion John-Molson
L’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia est l’une des plus grandes écoles de commerce du monde. Axée sur l’excellence universitaire, l’École de gestion John-Molson propose un milieu d’apprentissage et de recherche stimulant qui favorise l’éclosion d’idées novatrices pour l’essor des affaires et de la société. Reconnue par l’Association to Advance Collegiate Schools of Business depuis 1997, l’École de gestion John-Molson offre des programmes aux 1er, 2e et 3e cycles. Ses professeurs de renommée internationale repoussent constamment les frontières de la recherche, et ses activités d’apprentissage expérientiel permettent aux étudiants d’acquérir une formation pratique qui complète l’enseignement en classe. Par ailleurs, le pavillon qui abrite ses installations de pointe a été certifié LEED argent et constitue le pôle vert et dynamique du campus Sir-George-Williams, au centre-ville de Montréal.

Source :
Raymond Chabot Grant Thornton et l’École de gestion John-Molson

Demandes médias :
Frédérick Truchon-Gagnon
[email protected]
438 350-1001

05 Oct 2018  |  Écrit par :

Isabelle Simard est experte en ressources humaines au sein de Raymond Chabot Grant Thornton....

Voir le profil

Article suivant

26 Sep 2018
Isabelle Simard
Directrice principale | B. A. A., B. T. S. | Conseil en management

Quoi que l’on pense des cryptomonnaies, il est indéniable qu’elles fascinent, suscitent le débat et intéressent aussi bien le monde des affaires que le grand public.

Même si nous sommes à ce jour encore bien loin de l’adoption massive des cryptos par monsieur et madame tout le monde et qu’il est encore bien difficile de payer son épicerie avec des bitcoins, il n’en demeure pas moins vrai que la cryptomonnaie est déjà soumise aux lois fiscales canadiennes.

Ceux qui pensaient innocemment avoir le beurre et l’argent du beurre vont avoir des surprises. “Quelle que soit la transaction, une réalité persiste : chacune de ces transactions (échange, cession ou transfert) entraîne une disposition aux fins fiscales susceptible de provoquer la matérialisation d’un profit imposable au Canada et des incidences au niveau de la TPS et de la TVQ”.

Pour en savoir plus sur la fiscalité reliée aux cryptomonnaies, consultez l’article publié par Cryptonews le 19 septembre dernier.

05 Oct 2018  |  Écrit par :

Isabelle Simard est experte en ressources humaines au sein de Raymond Chabot Grant Thornton....

Voir le profil