21 Juin 2017

C’est à l’occasion d’un souper festif que Raymond Chabot Grant Thornton a souligné ses 60 ans d’histoire à Matane le 4 juin dernier. Employés, professionnels et associés actuels du bureau de Matane étaient réunis afin de célébrer le fondateur, Gérard Lavoie, ainsi que les bâtisseurs qui l’ont suivi, Réal Bélanger, Hugues Dion et Jacques Gendron, anciens associés du bureau.

À cette occasion, le président et chef de la direction, Emilio B. Imbriglio, ainsi que le vice-président régional ont souligné la position de leader qu’occupe Raymond Chabot Grant Thornton au sein de la communauté d’affaire de la Matanie. Pour Michel Proulx, « cette position de leader, nous la maintenons grâce à nos gens, à nos talents et à nos fondateurs qui ont mis sur pied un bureau de comptable à Matane en 1957. Je suis fier de mes collègues associés, René Gauthier, Yves Gauthier, Guy Lemieux et Gino Gosselin, de leur travail professionnel et de leur engagement dans la communauté. »

« Il y a quatre générations de travailleurs dans cette salle, et notre grande force est que chaque génération apporte sa contribution et les solutions adéquates aux défis qui lui sont propres », a-t-il ajouté.  Une citation très à propos à la suite de l’allocution d’Emilio B. Imbriglio à propos des nouveaux services avant-gardistes de la firme, Impō et Operiō.

Hommage à Gérard Lavoie, fondateur du bureau de Matane

La valeur d’une entreprise égale la somme de ses talents

Lors du souper, M. René Gauthier n’a pas manqué de souligner l’importance du travail d’équipe, ainsi que la qualité et la fidélité du personnel du bureau de Matane (qui inclut aussi Amqui et Sainte-Anne-des-Monts).  « Si nous avons pu maintenir notre position de leader dans la Matanie, c’est d’abord et avant tout grâce à nos talents. Nous sommes fiers de compter sur une équipe de professionnels dévoués et fidèles, dont certains sont avec nous depuis plus de quarante ans! »

Raymond Chabot Grant Thornton à Matane, au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et à Edmundston

À Matane, Raymond Chabot Grant Thornton est issue de l’ouverture du bureau Caron, Corriveau, Renaud et associés, en janvier 1957. En 1984, cette firme comptait des bureaux répartis à Montmagny, à La Pocatière, à Matane, à Rivière-du-Loup, à Sainte-Anne-des-Monts, à Chandler et à New Richmond. Des projets d’expansion plein la tête et la volonté de répondre aux besoins de sa clientèle mènent alors son fondateur, Gérald Lavoie, à la négociation et à la fusion de ces sept bureaux avec Raymond Chabot Martin Paré, qui allait devenir Raymond Chabot Grant Thornton en 1998.

C’est alors le début d’une nouvelle ère pour les bureaux du Bas-Saint-Laurent, leur clientèle et celle de Matane. Le cabinet comptable traditionnel se transforme et s’appuie désormais sur de nombreux spécialistes et services en certification, fiscalité et conseils afin de permettre aux organisations d’évoluer dans un environnement d’affaires structurant et compétitif.

Aujourd’hui, Raymond Chabot Grant Thornton bénéficie d’un réseau de 14 bureaux et de quatre points de service répartis dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et d’Edmundston, et faisant partie de la grande famille nationale et internationale.

De gauche à droite : Michel Proulx, vice-président régional, Yves Gauthier, René Gauthier et Guy Lemieux, associés au bureau de Matane, Jacques Gendron, ancien associé, Emilio B. Imbriglio, Gérard Lavoie, fondateur, Gino Gosselin, associé au bureau de Matane, et Réal Bélanger, ancien associé. Absent de la photo : Hughes Dion, ancien associé.

Article suivant

20 Juin 2017

Peu importe la raison qui vous motive, si vous envisagez de louer votre résidence ou une partie de celle-ci afin de générer un revenu locatif, il importe d’être informé des impacts fiscaux qui en découleront. Cette décision, même si elle peut vous paraître un geste anodin, peut entraîner son lot de surprises. Avant de partager votre résidence avec un locataire, vous devez vous familiariser avec les règles fiscales relatives au changement d’usage, puisqu’elles peuvent limiter votre droit à l’exemption pour résidence principale.

Par exemple, un changement d’usage peut engendrer un gain en capital, si la valeur marchande est supérieure au coût d’acquisition de votre propriété. Puisqu’il s’agira normalement de votre maison familiale, le gain ainsi réalisé pourra être exempté, si vous la désignez comme résidence principale.

Pour en savoir plus au sujet des impacts fiscaux de la location de votre résidence, lisez l’article complet en ligne!

Notez que M. Moreau est associé en fiscalité et qu’il agit comme chroniqueur dans la section Argent – Dans vos poches du Journal de Montréal et du Journal de Québec; les deux grands journaux de Québecor.

Article suivant

20 Juin 2017

Sherbrooke, le 20 juin 2017 – Le bureau sherbrookois de Raymond Chabot Grant Thornton et La Grande Virée Artistique de Sherbrooke poursuivent leur engagement pour faire rayonner les arts dans la région et pour honorer un ou une jeune artiste de la relève avec le Prix Claude Métras.

Dix-neuf artistes présenteront leurs œuvres du 21 juin au 1er septembre 2017 et les citoyens sont invités à voter pour celles qu’ils préfèrent, et ce, jusqu’au 1er septembre.

« Pour Raymond Chabot Grant Thornton, c’est toujours un privilège de recevoir ces œuvres dans notre bureau et d’accueillir les gens venus les admirer. Cela fait plus de 30 ans que nous organisons des expositions pour faire découvrir les artistes de la région. Nous sommes fiers de soutenir l’art et les jeunes artisans », a affirmé le vice-président de Raymond Chabot Grant Thornton pour la région des Cantons-de-l’Est, Guy Fauteux.

« La Grande Virée Artistique de Sherbrooke est très heureuse de pouvoir faire connaître les œuvres des artistes d’ici au grand public et notre collaboration avec le milieu des affaires illustre bien cette volonté commune de donner aux artistes les moyens de leurs ambitions », a ajouté la présidente de l’organisme, Nancy Asselin.

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Fondée en 1948, Raymond Chabot Grant Thornton figure aujourd’hui parmi les chefs de file canadiens dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité. La force de la société repose sur une équipe de plus de 2 300 professionnels, dont quelque 200 associés. Ensemble, Raymond Chabot Grant Thornton et Grant Thornton LLP, autre firme canadienne membre de Grant Thornton International Ltd, accompagnent les organisations dynamiques d’ici avec plus de 4 200 professionnels et quelque 140 bureaux au Canada dans l’atteinte de leur plein potentiel de croissance. Grant Thornton International Ltd offre à sa clientèle l’accès à l’expertise de sociétés membres et de sociétés représentantes dans plus de 130 pays, comptant au-delà de 47 000 professionnels.

À propos de la Grande Virée Artistique de Sherbrooke

La Grande Virée Artistique a vu le jour en 2002 sous l’initiative d’un groupe d’artistes sherbrookois réputés à l’échelle provinciale et nationale. Cet événement représente un parcours routier estival couvrant les six arrondissements de Sherbrooke et se déroule sur deux longs week-ends, soit à la fin juin et au début juillet. Il permet de mettre en lumière les talents artistiques de chez nous autant en arts visuels qu’en métiers d’art. Depuis ces 15 dernières années, la Grande Virée Artistique a permis de faire rayonner plus d’une centaine d’artistes dans le milieu culturel de Sherbrooke. C’est un important rendez-vous qui est offert aux amateurs d’art, qui leur permet de découvrir des univers totalement différents et d’apprendre des techniques variées, tout en étant témoin du savoir-faire des artistes avec qui ils peuvent avoir un échange privilégié.

– 30 –

Source:
Sarah Ouannou
Conseillère médias
Raymond Chabot Grant Thornton
Tél. : 514 878-2692 poste 5717
ouannou.sarah@rcgt.com

Article suivant

19 Juin 2017

Faites-vous partie des 25 % des propriétaires canadiens qui ne paient que les intérêts ou le minimum sur votre marge de crédit hypothécaire? Si oui, soyez très vigilant, car, même si le taux est plus avantageux qu’une marge de crédit régulière, la marge de crédit hypothécaire permet de ne rembourser que les intérêts sans nécessairement payer une partie du capital. L’agence de la consommation en matière financière du Canada met donc en garde les consommateurs sur les dangers d’endettement potentiel que permet un tel produit.

Pier-Paul Belzil-Lacasse, premier directeur principal en redressement et syndic autorisé en insolvabilité, commente la situation et offre ses conseils pour bien gérer sa marge de crédit hypothécaire lors d’une entrevue accordée à TVA Abitibi-Témiscamingue (allez à 12 min 05 s) le 9 juin dernier.