06 Déc 2016
Sylvain Moreau

Sylvain Moreau

Le véritable coût d’un don de charité

L’associé en fiscalité de Raymond Chabot Grant Thornton, Sylvain Moreau, tient désormais la plume à titre de chroniqueur pour le Journal de Montréal et le Journal de Québec. Son premier papier portant sur les dons de charité a été publié le 1 décembre 2016 dans les deux grands journaux de Québecor. Vous pourrez le lire régulièrement dans la section Argent – Dans vos poches. Voici un extrait de l’article :

Nous sommes sollicités de toute part pour contribuer aux campagnes de financement de divers organismes dont les causes sont aussi nombreuses que variées. Bien que toutes les causes en sont d’excellentes en soi, nous sommes instinctivement attirés par celles qui nous touchent plus particulièrement.

Pour des raisons habituellement émotives, nous nous laissons convaincre de faire un don de charité en faveur de divers organismes sans trop s’arrêter au coût véritable de notre geste.

Puisque le montant n’est pas nécessairement significatif, le but premier n’est pas de réduire nos impôts mais plutôt de contribuer à la cause.  Mais savez-vous combien vous coûte réellement votre don? Est-ce que cette information vous inciterait à donner davantage? Examinons cela de plus près!

La planification vaut l’effort

Puisqu’il est assorti d’un crédit d’impôt tant fédéral que provincial, votre geste peut contribuer à réduire considérablement votre facture d’impôt. Le don de charité peut donc s’avérer payant. Payant à deux niveaux : contribuer au succès de la cause que vous avez choisi et réduire votre facture fiscale. Geste spontané posé de son vivant, le don de charité peut également être une composante très importante de votre planification testamentaire et successorale.

Le don planifié représente une stratégie qui peut s’avérer fort utile pour amoindrir les effets de l’impôt qui peuvent découler d’un décès. Tentons donc d’établir le coût réel de votre don ainsi que les effets bénéfiques qu’il pourrait avoir sur votre facture d’impôt… Lire la suite de l’article également publié sur le site Web du Journal de Montréal.

Article suivant

02 Déc 2016

Les affaires (3 décembre 2016) - CouvertureRaymond Chabot Grant Thornton est fière d’avoir contribué au cahier spécial Les Affaires (édition du 3 décembre 2016) relativement à la profession comptable. C’est à travers deux importants articles et un publireportage que le président et chef de la direction de la société, Emilio B. Imbriglio, l’associé et leader en certification, Pierre Garant, et l’associée en certification et responsable réseau de Femmes de talent, Mélanie Boyer, ont partagé leurs solides expertises à l’égard d’enjeux qui façonnent la profession comptable et son avenir.

Que ce soit au chapitre des technologies (le numérique au service des entreprises et la technologie blockchain), des stratégies pour promouvoir le rôle des femmes ou du métier de comptable qui en est un aujourd’hui un de conseiller d’affaires, force est de reconnaître que Raymond Chabot Grant Thornton est au cœur des activités des entreprises dynamiques d’ici et un partenaire de choix dans leur réussite.

file-pdfConsultez le cahier spécial

Article suivant

30 Nov 2016

Le vice-président de la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean / Chibougamau / Côte-Nord de Raymond Chabot Grant Thornton et leader national en transfert d’entreprise, Éric Dufour, offre cinq conseils clés pour bénéficier d’une transmission efficace de son entreprise.

Dans un contexte où plusieurs entreprises changeront de main prochainement, le plan de relève demeure le tableau de bord par excellence pour effectuer une transition réussie. Outre cet élément-clé, M. Dufour en relève d’autres stratégiques à considérer pour ne pas se heurter à un mur une fois la transaction conclue.

Lire l’article paru dans La Presse

Article suivant

28 Nov 2016

Le dénouement des élections présidentielles américaines est maintenant connu : Donald Trump assurera la présidence des États-Unis pour les quatre prochaines années. Il est plus facile d’envisager les modifications fiscales qui pourraient être mises de l’avant par le nouveau président américain.

Les principales promesses électorales diffusées en cours de campagne par le président Trump sont exposées dans ce document.

Pour les particuliers, des baisses d’impôt seraient à prévoir pour l’ensemble des contribuables. De plus, l’impôt minimum serait aboli, de même que l’Obamacare Tax de 3,8 %. Les droits successoraux seraient également remplacés par un impôt sur les plus-values applicables dans la mesure où le patrimoine du défunt est supérieur à 10 M$ US. Pour les sociétés, l’impôt payable sur les profits rapatriés de sociétés étrangères serait limité à 10 % et l’impôt minimum serait aussi aboli. Toutefois, la généreuse déduction relative aux activités de production serait retirée.

2016-11-Alerte-Fiscale-Trump-fiscalite

file-pdfConsultez le document PDF pour lire la suite [Version avec les taux d’imposition en vigueur au Québec]

 

file-pdfVersion avec les taux d’imposition en vigueur en Ontario (document disponible en anglais seulement)