12 Mar 2013

Selon les analyses de Raymond Chabot Grant Thornton, le crédit d’impôt pour le développement des affaires électroniques (CDAE) a soutenu 11 650 emplois qui ont généré 253 millions de retombées fiscales en 2011. En outre, ce crédit contribue au développement de l’offre locale et des exportations en matière de technologies d’affaires. Il va également dans le sens de l’adoption des technologies de l’information par des entreprises de tous les secteurs, un levier essentiel de la croissance économique du Québec. Cette mesure fiscale lancée en 2008 vient à échéance à la fin de 2015. La firme recommande le maintien et l’amélioration de ce crédit d’impôt unique au monde. Maxime Godin, directeur conseil stratégie et performance, fait part de certaines observations auprès des médias.

Ce rapport réalisé pour le compte de 14 entreprises a été rendu possible grâce à la contribution des équipes des associés Michel Lefebvre et Guy Barthell. Félicitations à tous!

Voici quelques articles et entrevues sur le sujet :

Article de La Presse

Radio-Canada.ca – Des entreprises de commerce électronique plaident pour conserver leur crédit d’impôt

Argent – Trop peu d’aide pour les technologies?

Entrevue réalisée le 20 février 2013 au canal Argent : partie 1partie 2