28 Fév 2012

L’industrie mondiale des aliments et des boissons est en transition –  Le Québec devra miser sur le développement durable et l’achat local

« Plusieurs des entreprises agroalimentaires du Québec songent à recourir à l’empreinte carbone comme outil marketing. »
– Jean-Pierre Haché, directeur principal et spécialiste en agroalimentaire

MONTRÉAL (Québec), le 28 février 2012 – L’industrie des aliments et des boissons émerge d’un mode de survie à la suite d’une récession difficile et passe prudemment en mode d’expansion. Voilà l’un des nombreux constats soulevés par une étude sur l’industrie des aliments et des boissons menée en 2011 par Grant Thornton International ltée. Cette étude mondiale avec une perspective québécoise a été dévoilée ce matin par Raymond Chabot Grant Thornton lors d’une conférence organisée en collaboration avec le Conseil de la transformation agroalimentaire et des produits de consommation (CTAC).

Malgré une croissance régulière, mais modérée, d’importantes difficultés subsistent à l’échelle mondiale, notamment le prix élevé des matières premières et la consommation léthargique des ménages. « Cela limite du coup la capacité des sociétés qui œuvrent dans les secteurs de l’alimentation à augmenter leurs prix », explique Guy Barthell, associé au Groupe-conseil stratégie et performance chez Raymond Chabot Grant Thornton.

Jean-Pierre Haché, directeur principal et spécialiste en agroalimentaire chez Raymond Chabot Grant Thornton, entrevoit certaines pistes de solutions pour le Québec. « Bien que moins touché par la récession que d’autres régions du monde, le Québec doit demeurer prudent. Les industriels devront apprendre à tirer profit des tendances de consommation, comme le développement durable ou l’achat local, et cibler des groupes de consommateurs spécifiques afin de faire croître leurs bénéfices. »

Le Québec à la fine pointe d’un domaine durable

« La certification carbone, ou certification de réduction des émissions de gaz à effet de serre, démontre un potentiel de croissance intéressant et pourrait devenir une niche stratégique en 2012 », explique Jean-Pierre Haché. De nombreux États américains et provinces canadiennes ont recours à des combustibles fossiles qui émettent beaucoup de carbone. Ils oublient de prendre en considération dans leurs calculs le transport des marchandises, par exemple entre les différents entrepôts et centres de distribution. « Le Québec est dans une position enviable alors que sa principale source d’énergie est l’hydroélectricité, ce qui crée très peu d’émissions. Plusieurs des entreprises québécoises dans l’agroalimentaire songent à recourir à l’empreinte carbone comme outil marketing. »

Regain d’intérêt à l’égard des produits locaux

L’étude souligne également l’importance de l’achat local comme tendance de consommation au Québec. « On observe un regain d’intérêt significatif de la part de l’industrie et des consommateurs à l’égard des produits locaux. Par exemple, Walmart implante de nouveaux entrepôts et une nouvelle logistique afin d’être en mesure d’acheter localement et de desservir adéquatement l’ensemble de ses magasins. Des démarches similaires sont également en branle chez d’autres épiciers. L’une des raisons derrière cette stratégie est assurément l’économie d’argent sur le carburant. »

De leur côté, les entreprises canadiennes tendent plutôt vers l’exportation. « Dans leur stratégie d’affaires, les entreprises canadiennes privilégient l’exploration et le développement de nouveaux marchés, comme le Mexique, l’Inde, la Chine ou encore l’Amérique du Sud », conclut Guy Barthell.

L’étude Gérer dans l’incertitude examine les données mondiales liées au domaine – la situation financière, les tendances et les contraintes – et présente également les perspectives de spécialistes de partout dans le monde sur ces questions. Pour consulter l’étude complète sur l’industrie des aliments et des boissons, visitez notre section « Publications »

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton : Fondée en 1948, Raymond Chabot Grant Thornton figure aujourd’hui parmi les chefs de file dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité. Cette force repose sur une équipe de plus de 2 000 personnes, dont plus de 225 associés, réparties dans plus de 90 bureaux au Québec, dans l’est de l’Ontario et au Nouveau-Brunswick. L’étendue de son réseau en fait le leader de son secteur d’activités. Depuis plus de 30 ans, Raymond Chabot Grant Thornton est membre de Grant Thornton International Ltd, offrant à sa clientèle l’accès à l’expertise de cabinets membres et de cabinets représentants dans plus de 100 pays. Grant Thornton Raymond Chabot Infrastructure inc. œuvre partout au Canada et possède un siège social à Montréal.

– 30 –

Source :
Marie-Eve Carignan
514 878-2692, poste 2388
carignan.marie-eve@rcgt.com

Renseignements :
Sophie Côté Laplante
514 843-2376
scotelaplante@national.ca

Article suivant

24 Fév 2012

Inauguration du nouveau bureau de Saint-Jean-sur-Richelieu

Montréal, le 23 février 2012 – Raymond Chabot Grant Thornton a procédé devant plus de 150 invités, à l’inauguration officielle de son nouveau bureau de Saint-Jean-sur-Richelieu. Cet événement soulignait la croissance de la firme sur la Rive-Sud et visait à remercier, du même coup, les clients et partenaires d’affaires de Raymond Chabot Grant Thornton pour leur confiance, moteur de cette importante croissance en Montérégie.

Dans le cadre de ces réjouissances, Mme Lynda Coache, associée responsable des bureaux de Saint-Jean-sur-Richelieu et de Napierville, a souligné l’importance de ce déménagement : « Il n’aurait pu voir le jour sans nos clients, pour qui mon équipe et moi travaillons chaque jour afin de leur assurer le meilleur service. Ils font confiance à Raymond Chabot Grant Thornton depuis plusieurs années et je les en remercie. »

Le vice-président de la région de Montréal, M. Michel Noël, qui participait également à l’événement, a tenu à remercier tous les clients et tous les partenaires qui contribuent à la réussite du cabinet dans la région de la Montérégie : « Je suis très fier de l’expansion de la firme. Ce déménagement témoigne non seulement d’une croissance exceptionnelle, mais aussi d’une volonté de mieux servir nos clients, dans des bureaux adaptés à leurs besoins. Cette croissance est générée grâce à la confiance que nous témoignent nos clients et nos partenaires d’affaires. Pour cela, je tiens à les remercier tous. Nous avons à cœur leurs intérêts et nous continuerons à répondre à leurs besoins avec rigueur et efficacité. »

Cet événement était aussi l’occasion de souligner le succès des membres du bureau de Saint-Jean-sur-Richelieu qui ont reçu d’importantes distinctions ces derniers jours, soit M. Yannick Marcotte, directeur principal en fiscalité, qui s’est vu remettre hier soir le prix CA Émérite – Relève par le regroupement CA de la Montérégie ainsi que Mme Lynda Coache, qui s’est vu décerner le prix Reconnaissance – CA en cabinet, en plus du titre de Fellow de l’Ordre des comptables agréés du Québec. Cette importante distinction vise à reconnaître solennellement le mérite de membres de l’Ordre des comptables agréés du Québec qui se sont dévoués de façon exceptionnelle à la profession ou qui se sont illustrés dans leur carrière ou dans la société par des réalisations dont le rayonnement a rejailli sur la profession.

« Le succès d’un bureau ne serait rien sans une équipe passionnée et dynamique. L’engagement dans la communauté, l’implication et le professionnalisme sont des valeurs essentielles pour notre firme et qui se reflètent dans le travail de notre équipe de Saint-Jean-sur-Richelieu. Ce sont elles qui ont permis à Mme Lynda Coache et à M. Yannick Marcotte de se distinguer et d’obtenir de telles reconnaissances. Je les en félicite grandement », a conclu M. Michel Noël.

Les nouveaux bureaux de Raymond Chabot Grant Thornton à Saint-Jean-sur-Richelieu sont situés au 745 rue Gadbois, bureau 201.

Photos prises lors de l’événement

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Fondée en 1948, la société Raymond Chabot Grant Thornton figure aujourd’hui parmi les chefs de file dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité. Cette force repose sur une équipe de plus de 2 000 personnes, dont plus de 225 associés, réparties dans plus de 90 bureaux au Québec, dans l’est de l’Ontario et au Nouveau-Brunswick. Depuis plus de 30 ans, Raymond Chabot Grant Thornton est membre de Grant Thornton International Ltd, offrant à sa clientèle l’accès à l’expertise de cabinets membres et de cabinets représentants dans plus de 100 pays.

– 30 –

Renseignements :
Marie-Eve Carignan
Conseillère principale – communication
Raymond Chabot Grant Thornton
Téléphone : 514 878-2691, poste 2388
Courriel : carignan.marie-eve@rcgt.com

Article suivant

22 Fév 2012

Le 16 février dernier, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le bureau de Lévis soulignait devant près de 300 personnes son 25e anniversaire dans le cadre d’un cocktail auquel étaient conviés clients, partenaires d’affaires et employés. Plusieurs acteurs importants de la communauté lévisienne étaient présents, dont la mairesse, madame Danielle Roy-Marinelli.

Après avoir dressé un bref historique de l’implantation du bureau de Lévis au sein de la communauté, monsieur Pierre Lapointe, vice-président régional, a tenu à souligner les qualités d’entrepreneur et de développeur de trois bâtisseurs : messieurs Roger Demers, François Noël et Louis-Pierre Gagnon. « Tous ceux qui travaillent ou qui ont travaillé au bureau de Lévis véhiculent ou ont véhiculé les valeurs chères de nos fondateurs : le partage, la collaboration et le dépassement de soi », a souligné M. Lapointe.

Monsieur Pierre Garant, associé responsable du bureau de Lévis, a quant à lui tenu à remercier les employés, partenaires et, bien entendu, les clients du cabinet pour la confiance accordée année après année. « Vous nous donnez la chance d’exercer à vos côtés le plus beau travail du monde : celui de vous accompagner dans vos projets », a-t-il affirmé.

C’est sous les applaudissements chaleureux de la foule que messieurs Demers, Noël et Gagnon ont reçu un tableau en guise de remerciement pour leurs précieux services. Soulignons également qu’un peu plus tôt dans la journée, deux salles du bureau de Lévis ont été nommées en l’honneur de Roger Demers et de Louis-Pierre Gagnon, afin de souligner leur contribution exceptionnelle.

Figurant parmi les 20 premiers bureaux de Raymond Chabot Grant Thornton implantés au Québec, le bureau de Lévis en est aujourd’hui l’un des plus beaux fleurons.

Article suivant

17 Fév 2012

Lynda Coache

L’expertise de Raymond Chabot Grant Thornton en financement des entreprises rayonne à grande échelle cette semaine, alors que Lynda Coache, associée au bureau de St-Jean-sur-Richelieu, fut appelée à se prononcer sur la question lors de la première de l’émission « En Affaires », lancée lundi le 13 février dernier au Canal Argent.

Lynda y a abordé le financement des premières étapes de démarrage d’une entreprise et les différentes rondes de financement qui soutiendront sa croissance.

L’entrevue a suscité un vif intérêt et fut reprise sur de nombreuses tribunes.

 

Félicitations à Lynda Coache pour cette excellente visibilité!