28 Mar 2018
Emilio B. Imbriglio
Président et chef de la direction | FCPA, FCA, M.B.A, CFE, IAS.A

« Pour une économie plus compétitive » : conférence d’Emilio B. Imbriglio le 9 mai à l’AMBAQ

Le Québec possède des avantages concurrentiels indéniables. Comment capitaliser sur ces forces? Emilio B. Imbriglio, président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton, abordera cette thématique lors d’un midi-conférence de l’Association des MBA du Québec (AMBAQ) afin d’inciter les entreprises à oser davantage.

  • Date : 9 mai
  • Horaire : 11 h 45 à 14 h
  • Lieu : Hôtel Delta Montréal (475, avenue du Président-Kennedy, Montréal)

Inscrivez-vous sans tarder par l’entremise du site Internet de l’AMBAQ!

À propos de l’AMBAQ

L’Association des MBA du Québec vise à être l’organisation qui regroupe l’ensemble de la communauté MBA : francophone, anglophone, étudiant ou diplômé. L’AMBAQ offre différentes plateformes d’échange axées sur l’excellence, le leadership et l’innovation dans le domaine de la gestion.

28 Mar 2018  |  Écrit par :

Emilio B. Imbriglio est associé et président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant...

Voir le profil

Article suivant

27 Mar 2018
Emilio B. Imbriglio
Président et chef de la direction | FCPA, FCA, M.B.A, CFE, IAS.A

Budget du Québec 2018-2019 : Raymond Chabot Grant Thornton publie son bulletin fiscal et émet des commentaires

Québec, le 27 mars 2018 – Profitant de la publication de son bulletin fiscal des mesures dévoilées aujourd’hui par le ministre des Finances du Québec, Raymond Chabot Grant Thornton tient à saluer certaines annonces et à rappeler des éléments qu’elle juge pertinents pour un Québec toujours plus compétitif. Le résumé fiscal est préparé par une équipe d’experts présente au huis clos budgétaire.

Même si les nombreuses mesures annoncées aujourd’hui replongeront le Québec en déficit pour les deux prochaines années, le cinquième budget du ministre Carlos Leitão propose des mesures appréciables pour favoriser l’essor des entreprises québécoises.

Des allégements fiscaux attendus et bien reçus pour les PME

Raymond Chabot Grant Thornton tient à souligner, entre autres, la réduction de l’impôt sur le revenu des PME du secteur des services et de la construction, de même que la réduction de la taxe sur la masse salariale. « Ces économies de 2,2 G$ sur cinq ans dans les poches de nos moteurs économiques sont importantes. Les PME doivent chercher constamment à innover et à rayonner ici et sur les marchés étrangers. Elles ne doivent plus avoir à se préoccuper de l’énorme charge fiscale qui leur est imposée, mais d’œuvrer à leur croissance et à la prospérité du Québec. Ces annonces répondent ainsi à cette préoccupation », a soulevé l’associé en fiscalité, Luc Lacombe.

Concernant l’annonce de la baisse d’impôt des PME de la construction et des services, le président et chef de la direction, Emilio B. Imbriglio, a tenu à rappeler « qu’il fallait agir en ce sens, car nos entreprises ont besoin d’air frais pour innover et prospérer davantage. Le ministre des Finances aurait même pu aller plus loin, en éliminant l’impôt de toutes les PME sur la première tranche de 500 000 $ de leurs revenus imposables, comme nous le recommandons, afin d’accélérer leur croissance. Cette élimination serait sujette à ce que les PME investissent les sommes épargnées dans la productivité, l’emploi et l’innovation, de manière à éviter tout abus ».

Favoriser le transfert d’entreprise : un enjeu stratégique

Raymond Chabot Grant Thornton accueille très favorablement le Plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat 2017-2022 rendu public le 23 mars dernier. Chercher à stimuler l’entrepreneuriat et à encourager le transfert d’entreprise sont prioritaires pour un Québec fort. « Cependant, pour un transfert intergénérationnel d’entreprise efficace et structurant, le présent budget aurait eu avantage à éliminer les conditions actuelles imposées par le gouvernement et qui n’encouragent pas la reprise familiale. Rappelons que les propriétaires doivent respecter des conditions très contraignantes afin d’éviter les abus, par exemple, en effectuant un transfert complet, et non partiel, de l’entreprise et en n’y ayant plus de participation après la vente », a ajouté le vice-président régional et leader national en transfert d’entreprise, Eric Dufour.

L’immigration d’affaires au service de l’innovation

Dans les consultations prébudgétaires, Raymond Chabot Grant Thornton a notamment recommandé que le gouvernement du Québec hausse graduellement le contingent sur le nombre des dossiers d’immigrants investisseurs et augmente le placement réglementaire requis des immigrants investisseurs de 800 000 $ à 900 000 $.

« Notre proposition novatrice vise à ce que la différence de 100 000 $ soit une contribution directe non remboursable de la part de l’investisseur à un fonds dédié au développement du Québec, tel que celui visant à financer les manufacturiers innovants. Sans coût additionnel pour les contribuables québécois, cette recommandation permettrait de générer des revenus additionnels de plus de 1 G$ d’ici les cinq prochaines années, si les contingents et les dossiers acceptés sont augmentés. Puisque la demande est présentement forte pour le programme québécois des immigrants investisseurs, cette formule contribuerait à donner plus de moyens financiers au Québec, tout en favorisant la rétention des immigrants investisseurs qui demeure un enjeu important », a soutenu Marc Audet, président et chef de la direction d’Auray Capital Canada, filiale de Raymond Chabot Grant Thornton.

Gérer la dette publique et replonger le Québec en déficit

La firme avait rappelé au gouvernement, dans sa soumission prébudgétaire de février dernier, l’importance de respecter, surtout dans un contexte d’augmentation des taux d’intérêt, ses objectifs en matière de réduction de la dette. « Nous sommes ravis que le Fonds des générations serve à rembourser partiellement la dette du Québec au cours des cinq prochaines années. L’État ne doit pas faire son développement au détriment des générations futures. La rigueur de la gestion de la dette est donc un enjeu crucial. Cependant, il aurait été de mise de conserver une rigueur budgétaire et de ne pas replonger le Québec en déficit pour les deux prochaines années, tel que le prévoit le scénario actuel », a conclu M. Imbriglio.

Consultez la soumission prébudgétaire acheminée au ministre des Finances du Québec par Raymond Chabot Grant Thornton.

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Fondée en 1948, Raymond Chabot Grant Thornton compte aujourd’hui parmi les chefs de file canadiens dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité, avec plus de 2 300 professionnels, dont quelque 200 associés. Ensemble, Raymond Chabot Grant Thornton et Grant Thornton LLP, autre firme canadienne membre de Grant Thornton International Ltd, accompagnent les organisations d’ici, avec plus de 4 200 professionnels et quelque 140 bureaux au Canada, dans l’atteinte de leur plein potentiel de croissance. Les sociétés membres et les sociétés représentantes de Grant Thornton International Ltd offrent à leur clientèle l’accès à l’expertise de plus de 47 000 professionnels dans au-delà de 130 pays.

Source :

Francis Letendre
Conseiller principal – Relations publiques
Raymond Chabot Grant Thornton
Tel. : 514 390-4201
[email protected]

28 Mar 2018  |  Écrit par :

Emilio B. Imbriglio est associé et président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant...

Voir le profil

Article suivant

22 Mar 2018
Emilio B. Imbriglio
Président et chef de la direction | FCPA, FCA, M.B.A, CFE, IAS.A

Le 14 mars dernier, Raymond Chabot Grant Thornton a reçu près de vingt-cinq citoyens américains membres du regroupement de l’American Colony of Quebec dans ses bureaux situés sur la Grande Allée à Québec.

Cette rencontre a eu lieu dans le cadre d’un séminaire sur les obligations fiscales des citoyens américains résidant au Canada et sur la nouvelle réforme fiscale américaine, séminaire initié par la consule générale des États-Unis à Québec, madame Allison Areias-Vogel.

Olivier Gariépy, Allison Areias-Vogel, Mylène Tétreault, Jill Gagnon et Jean-François Poulin.

Depuis l’annonce du projet de loi Tax Cuts and Jobs Act déposé en décembre dernier par le président des États-Unis, Raymond Chabot Grant Thornton a offert une série de conférences gratuites à l’échelle de la province afin d’expliquer à sa clientèle ces nouvelles mesures et de démontrer leurs impacts pour le citoyen ou l’entreprise canadienne faisant affaire aux États-Unis.

Vous êtes un citoyen canadien ou américain et vous vous questionnez sur l’impact de cette nouvelle réforme? Communiquez avec notre équipe en fiscalité internationale. Ils sauront vous conseiller.

28 Mar 2018  |  Écrit par :

Emilio B. Imbriglio est associé et président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant...

Voir le profil

Article suivant

21 Mar 2018
Emilio B. Imbriglio
Président et chef de la direction | FCPA, FCA, M.B.A, CFE, IAS.A

Afin d’informer les auditeurs des dangers et des conséquences reliés à l’endettement, Éric Lebel, associé et syndic autorisé en insolvabilité, s’est entretenu avec l’animateur Stéphane Gendron sur les ondes d’Énergie 98,9 FM à Québec.

Il a également expliqué le déroulement d’une proposition aux consommateurs et des avantages de cette dernière comparativement à une faillite personnelle.

Évidemment, notre expert y est aussi allé de plusieurs conseils afin d’aider les auditeurs à maintenir une saine gestion de leurs avoirs et de leurs dettes tout en expliquant comment il est possible de regagner la confiance des institutions financières.

Pour en savoir plus, écoutez l’intégrale de l’entrevue diffusée le 13 mars dernier au 98,9 FM!

28 Mar 2018  |  Écrit par :

Emilio B. Imbriglio est associé et président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant...

Voir le profil