13 Juin 2017
Éric Lebel
Associé | CPA, CA, CIRP, SAI | Redressement et insolvabilité

Éric Lebel, associé et syndic autorisé en insolvabilité, a analysé un cas dans le cadre d’un article du Journal de Montréal. Le cas en question traitait d’un homme divorcé de 79 ans aux prises avec un problème de jeu, de faibles revenus, sept cartes de crédit et des dettes de plus de 30 000 $!

« Compte tenu de ses revenus, il ne parviendra jamais à rembourser ses dettes de crédit. La faillite me semble donc être la seule option viable. C’est une solution de dernier recours, mais, dans les circonstances, il doit sérieusement envisager cette possibilité pour recouvrer sa santé financière », précise Éric Lebel.

Les 50 ans et plus représentent désormais plus de 40 % des dossiers d’insolvabilité

Toujours selon notre expert, « lorsqu’ils prennent leur retraite, les gens ne réduisent pas leurs dépenses et utilisent leurs cartes de crédit pour compenser. Au fil des ans, les dettes s’accumulent et leur situation devient intenable ».

Pour en savoir plus, lisez l’article du Journal de Montréal publié le 5 mai dernier.

5 conseils aux aînés pour réduire leur endettement

Si vous désirez en savoir plus sur l’endettement des plus de 50 ans, vous pouvez aussi regarder l’intéressante chronique d’Éric Lebel à Salut Bonjour du 12 mai dernier dans lequel il dresse un portrait du surendettement chez ce segment de la population en plus de donner cinq conseils aux aînés pour réduire leur endettement.

13 Juin 2017  |  Écrit par :

M. Lebel est associé au sein du cabinet RCGT. Il est votre expert en redressement et insolvabilité...

Voir le profil