26 Avr 2018
Éric Lebel
Associé | CPA, CA, CIRP, SAI | Redressement et insolvabilité

Au lendemain de l’adoption au Québec d’une nouvelle loi pour protéger les étudiants contre la sollicitation, Éric Lebel, syndic autorisé en insolvabilité chez Raymond Chabot Grant Thornton, discute de l’endettement chez les jeunes.

Dans un article de Radio-Canada publié le 19 avril 2018, l’expert confirme que les dossiers de faillite chez les 18-29 ans occupent un plus grand pourcentage qu’il y a cinq ans. En effet, en 2012 ces dossiers représentaient 11,9 % de tous les cas. En 2017, c’était 13,2 %. « Ce n’est pas la clientèle que l’on voit le plus souvent, mais ça augmente d’année en année », assure M. Lebel.

Pour lui, le problème est multiple : l’accès au crédit est trop facile, les jeunes n’ont pas l’éducation requise pour manier leurs finances adéquatement, et nous vivons dans une société de la “tentation”. « On ne résiste plus aux tentations d’acheter des biens, parce que le crédit est disponible au-delà de nos moyens », dit celui qui doit régler chaque semaine des cas de surendettement.

Lisez l’article intégral.

Problème financier? N’hésitez pas à communiquer avec nous pour une consultation gratuite au 1 855 724-2268 ou à www.raymondchabot.com.

26 Avr 2018  |  Écrit par :

Éric Lebel est associé au sein de Raymond Chabot Grant Thornton. Il est votre expert en...

Voir le profil

Article suivant

26 Avr 2018
Éric Lebel
Associé | CPA, CA, CIRP, SAI | Redressement et insolvabilité

En tant que grand partenaire de la 2e édition des Prix Créateurs d’emplois du Québec, qui rendent hommage aux entreprises d’ici ayant connu une croissance dans la dernière année, Raymond Chabot Grant Thornton invite les entreprises admissibles à participer en grand nombre.

S’inscrire au concours est simple : il s’agit de remplir un court formulaire en ligne.

Date limite : le 31 mai 2018.

Critères : nombre d’emplois créés ou maintenus au cours de l’année et approche utilisée pour mener à cette réussite.

Plus d’une trentaine de prix seront décernés lors d’un gala d’envergure qui se tiendra le 24 octobre 2018 au Centre des congrès de Québec en présence du premier ministre du Québec et d’autres personnes-clés du monde des affaires.

26 Avr 2018  |  Écrit par :

Éric Lebel est associé au sein de Raymond Chabot Grant Thornton. Il est votre expert en...

Voir le profil

Article suivant

25 Avr 2018
Éric Lebel
Associé | CPA, CA, CIRP, SAI | Redressement et insolvabilité

Le départ à la retraite des baby-boomers engendre des besoins de relève importants dans les PME québécoises. Éric Dufour, leader en transfert d’entreprise chez Raymond Chabot Grant Thornton a répondu à plusieurs questions dans le cadre du dossier Transfert d’entreprise du journal Les Affaires de février 2018.

« Les salariés doivent être informés des grandes étapes du plan de relève. Il est important de bien leur expliquer la nouvelle structure et philosophie, le plan stratégique », conseille M. Dufour.

Des transactions gagnant-gagnant pour les cédants

Le transfert peut même avoir lieu en plusieurs étapes: « On peut commencer par transférer les responsabilités, puis réfléchir aux étapes suivantes comme une introduction progressive à l’actionnariat. Cela permet au cédant de continuer à s’impliquer encore de manière dégressive dans l’entreprise, tout en réalisant une période de deuil essentielle », complète M. Dufour.

Consulter le dossier intégral Transfert d’entreprise dans Les Affaires (réservé aux abonnés seulement).

26 Avr 2018  |  Écrit par :

Éric Lebel est associé au sein de Raymond Chabot Grant Thornton. Il est votre expert en...

Voir le profil

Article suivant

24 Avr 2018
Éric Lebel
Associé | CPA, CA, CIRP, SAI | Redressement et insolvabilité

Éric Nguyen, directeur principal en intelligence artificielle et analytique avancée chez Raymond Chabot Grant Thornton confirme qu’avec l’arrivée de l’intelligence artificielle, la profession de comptable sera inévitablement transformée.

Dans l’article du journal La Presse, lorsqu’on lui demande si l’intelligence artificielle risque de se substituer un jour au comptable, M. Nguyen répond : « L’intelligence artificielle n’est pas une technologie qui va remplacer le comptable, mais plutôt un outil d’aide à la prise de décision. Par exemple, la réconciliation des transactions est une tâche ardue qui consomme temps et énergie. Plus on fera appel à des données numérisées, plus le travail du comptable se fera efficacement, dit-il. Le comptable devra être de plus en plus multidisciplinaire. Par exemple, il devra savoir programmer ».

Consultez l’article intégral.

26 Avr 2018  |  Écrit par :

Éric Lebel est associé au sein de Raymond Chabot Grant Thornton. Il est votre expert en...

Voir le profil