09 Mar 2018
Emilio B. Imbriglio
Président et chef de la direction | FCPA, FCA, M.B.A, CFE, IAS.A

Le 8 mars marquait la journée internationale des femmes, mais qu’en est-il du progrès de leur importance réelle dans le monde des affaires?

Selon l’étude « Women in business: beyond policy to progress » publiée par Grant Thornton International (disponible en anglais seulement), le nombre d’entreprises avec au moins une femme dans l’équipe de direction a augmenté, mais la proportion de femmes qui occupent des postes de leadership a diminué légèrement. C’est donc dire que les entreprises manquent une belle occasion de profiter d’une véritable diversité des genres, ce qui est pourtant un atout crucial pour affronter les tempêtes.

Selon Emilio B. Imbriglio, président et chef de la direction, « l’importance des femmes et des talents féminins dans le monde des affaires est essentiel et devrait faire partie intégrante de la culture d’entreprise. En travaillant en synergie et sur un pied d’égalité, les femmes et les hommes pourront non seulement mieux collaborer, mais aussi réaliser leur plein potentiel de croissance individuel et collectif et c’est la société en général qui en sortira gagnante! ».

Valoriser et promouvoir le rôle des femmes

Rappelons également que Raymond Chabot Grant Thornton a créé en 2012 le comité Femmes de talent de Raymond Chabot Grant Thornton qui a pour mission de valoriser et promouvoir le rôle et les responsabilités de la femme au sein de l’entreprise. En ce sens, vous pouvez d’ailleurs lire les portraits de sept femmes inspirantes de chez nous que nous avons publiés le 8 mars dans le cadre de la journée internationale de la femme.

09 Mar 2018  |  Écrit par :

Emilio B. Imbriglio est associé et président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant...

Voir le profil

Article suivant

09 Mar 2018
Emilio B. Imbriglio
Président et chef de la direction | FCPA, FCA, M.B.A, CFE, IAS.A

Félicitations à Guy Fauteux, associé et vice-président de la région des Cantons-de-l’Est, ainsi qu’à Gilles Henley, associé et directeur national des normes professionnelles, pour avoir obtenu le prestigieux titre de FCPA décerné par l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec. D’ailleurs, notre firme ne compte maintenant pas moins d’une vingtaine de FCPA.

« Cette reconnaissance est le fruit d’un passionnant travail. Depuis le début que j’exerce la profession, je suis animé par la réussite de mes clients et le succès de mes collègues. Être un comptable, c’est aussi s’engager dans nos communautés et faire rayonner la profession dans nos différents engagements. Je compte demeurer encore longtemps un fier ambassadeur de la profession », a indiqué M. Fauteux.

« Je suis très heureux d’obtenir cette distinction, mais le travail ne s’arrête pas là. Je carbure à pouvoir transmettre mes connaissances et à conseiller mes collègues. Alors, je continuerai, avec rigueur et diplomatie, à mettre mon expertise au service des praticiens que j’appuie. Je suis également fier de m’impliquer pour l’avancement de notre profession. Mon engagement au fil des ans à CPA Canada et à l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec m’ont permis d’échanger avec des collègues de tout horizon, tout en faisant avancer des dossiers importants. C’est fort enrichissant », a soutenu M. Henley.

« Je tiens à féliciter chaleureusement Guy et Gilles pour cet honneur pleinement mérité. Leur apport à la profession et à la firme est remarquable. Nous sommes privilégiés de compter sur des collègues de leur trempe pour conseiller à la fois les clients et les professionnels à l’interne. Merci de faire rayonner notre profession et de mettre votre grand talent au profit de notre succès collectif! », a tenu à ajouter le président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton, Emilio B. Imbriglio.

Passion, engagement et intégrité

Rappelons que le titre de Fellow de l’Ordre, désigné par le sigle FCPA, vise à reconnaître solennellement le mérite des membres qui se sont dévoués de façon exceptionnelle à la profession ou qui se sont illustrés dans leur carrière ou dans la société par des réalisations dont le rayonnement a rejailli sur la profession.

Précisons que nos collègues seront officiellement honorés publiquement lors de la Soirée des Fellows de l’Ordre qui a habituellement lieu au mois de mai. Pour plus de détails sur l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec et la profession comptable, consultez le www.cpaquebec.ca.

09 Mar 2018  |  Écrit par :

Emilio B. Imbriglio est associé et président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant...

Voir le profil

Article suivant

08 Mar 2018
Emilio B. Imbriglio
Président et chef de la direction | FCPA, FCA, M.B.A, CFE, IAS.A

Plus qu’une simple journée thématique, la Journée internationale des femmes, est l’occasion de souligner l’apport inestimable des talents féminins au sein de Raymond Chabot Grant Thornton et de la société en général.

Nous profitons donc de ce 8 mars pour souligner l’apport exceptionnel de toutes les femmes qui œuvrent au sein de notre firme. Grâce à leur talent, leur dévouement et leur rigueur, elles contribuent à la croissance et au succès de Raymond Chabot Grand Thornton partout au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick!

Femmes de talent : sept portraits inspirants

Créé en 2012, le comité Femmes de talent de Raymond Chabot Grant Thornton a pour mission de valoriser et promouvoir le rôle et les responsabilités de la femme au sein de l’entreprise en s’appuyant sur des actions stratégiques qui favorisent le développement des affaires par l’établissement de relations d’affaires durables, et ce, en assurant son épanouissement professionnel au sein de l’organisation.

Afin de mettre en relief la richesse et la diversité de notre personnel féminin, le Comité Femmes de talent a demandé à sept femmes de notre firme, sélectionnées dans différents bureaux, de partager la façon dont elles incarnent les valeurs CLAIRE au quotidien, dans leur vie professionnelle comme personnelle : collaboration, leadership, agilité, intégrité, responsabilité, excellence.

Il en ressort sept portraits inspirants, que nous sommes fiers de vous présenter. Par leur cheminement de carrière, leur engagement dans leur communauté, leurs réalisations et leur philosophie de vie, ces femmes nous inspirent.

Nous tenons à remercier particulièrement ces femmes d’exception, qui font preuve d’une immense générosité en acceptant de se dévoiler et de partager leur parcours.

Emilio B. Imbriglio
Président et chef de la direction

Mélanie Boyer
Associée – Certification (Québec)
Responsable du comité Femmes de talent du réseau

09 Mar 2018  |  Écrit par :

Emilio B. Imbriglio est associé et président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant...

Voir le profil

Article suivant

08 Mar 2018
Emilio B. Imbriglio
Président et chef de la direction | FCPA, FCA, M.B.A, CFE, IAS.A

Responsable de dossiers – Certification
Bureau de Val-d’Or

Valeur CLAIRE : COLLABORATION

 

« Quand plusieurs personnes de mon équipe travaillent au même dossier, je nous réserve une salle. La communication et l’entraide sont plus faciles quand il n’y a pas de murs entre nous. »

 

Andréanne n’a pas eu à se tourmenter pour effectuer son choix de carrière. « Au secondaire, j’aimais les maths et je réussissais bien dans cette matière. Mon père est comptable et ma mère est vice-présidente aux ressources humaines, donc ils ont tous deux évolué dans le milieu des affaires. J’ai étudié en administration au cégep. À HEC Montréal, je me suis inscrite au baccalauréat en administration des affaires et j’ai opté pour la spécialisation en comptabilité. »

Andréanne (à l’arrière-plan) et Émilie, à la cabane à pêche familiale sur le Lac Parent à Senneterre.

Pendant ses stages, qu’elle a tous faits dans la même grande société de services-conseils, elle admet toutefois avoir douté qu’elle se sentirait bien dans l’exercice de cette profession. « Quelque chose n’allait pas, sauf que je n’avais pas assez d’expérience pour mettre le doigt sur le problème. Mais j’étais trop avancée dans mes études pour abandonner. Après avoir obtenu mon titre de CPA, quand j’ai commencé à travailler ailleurs, j’ai constaté avec soulagement que j’adorais mon travail! Ce qui m’avait déplu durant mes stages, c’était la culture d’entreprise. Il n’y avait aucune reconnaissance. Même si on se donnait à 100 %, ce n’était jamais assez. »

« On n’a pas besoin d’être des bourreaux de travail pour être performants, poursuit-elle. Les associés de qui je relève, Sylvain Faucher et Serge Allard, préconisent un équilibre de vie et nous soutiennent en ce sens. »

La jeune comptable valorise la collaboration et l’esprit d’équipe. « Je me souviens très bien à quel point il est intimidant, au début de notre parcours professionnel, de demander de l’information et des conseils quand on en a besoin. Lorsque plusieurs personnes de mon équipe travaillent au même dossier, je nous réserve une salle. La communication et l’entraide sont plus faciles quand il n’y a pas de murs entre nous. À tour de rôle, chaque membre de l’équipe est nommé DJ pour la journée et choisit la musique que nous écouterons en travaillant! »

Andréanne a toujours été très sportive. Elle s’est entraînée à l’haltérophilie pendant son adolescence et a participé à quelques reprises aux Championnats du monde d’haltérophilie. Si elle regrette un peu de ne pas s’être rendue aussi loin qu’elle l’aurait pu, notamment à cause d’une blessure au dos survenue en 2011, elle reconnaît que la pratique de ce sport lui a permis de cultiver des qualités qui lui serviront toute sa vie. Sur les plans de la discipline et de la maîtrise de soi, notamment.

« Le commentaire que l’on me fait le plus souvent au travail, c’est que je ne suis pas stressée, que je sais rester calme même dans le traitement d’un dossier complexe qui comporte des embûches. Si c’est trop facile, je m’ennuie vite. Je suis davantage satisfaite de mon travail quand le niveau de difficulté est élevé et que je parviens quand même à trouver des solutions. »

Aujourd’hui, Andréanne pratique l’entraînement en parcours (Crossfit) six fois par semaine et coache les membres d’un centre sportif pour les exercices en haltérophilie qui font partie de ce type d’entraînement.

Faire sa vie au nord par amour

C’est sa rencontre avec Émilie qui l’a incitée à quitter Montréal. « Ma conjointe est née à Senneterre, située à un peu moins d’une heure de Val-d’Or. Je suis venue la rejoindre au printemps 2016 et nous y avons acheté une maison. »

« Avant de connaître Émilie, je ne savais rien de l’Abitibi. Je trouvais que c’était loin de Montréal! Je n’aurais alors pas pu penser qu’au moins une fois par année, je conduirais pendant six heures depuis Val-d’Or sur la route de la Baie-James, pour me rendre encore plus au nord, chez notre client de Nemaksa. »

Par-dessus tout, Andréanne aime la proximité de la nature, de même que la solidarité qui règne dans sa région d’adoption. « Les liens sont plus faciles à créer qu’à Montréal. Nous avons un bon réseau d’amis et je m’entends très bien avec mes beaux-parents. Aujourd’hui, je ne m’imagine pas vivre ailleurs. Ma famille me manque, mais cela mis à part, j’ai trouvé ici tout ce qui compte pour moi. »

Le couple en est désormais à l’étape d’avoir un enfant. « Je ne pourrais pas souhaiter un meilleur environnement pour continuer à progresser dans ma carrière, tout en ayant une belle vie de famille », conclut-elle d’un ton joyeux.

09 Mar 2018  |  Écrit par :

Emilio B. Imbriglio est associé et président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant...

Voir le profil