24 Sep 2012

Pierre Jones nous fait part de son expertise dans cet article publié sur finance-investissement.com.

(L’anticipation de hausses d’impôt par le Parti québécois (PQ) inquiète les clients qui tireront un revenu supérieur à 130 000 $. Les clients cherchent actuellement des stratégies afin d’éviter d’être frappés par ces hausses qui pourraient toucher le revenu de dividende, de gain en capital, selon Pierre Jones, comptable agréé et associé en fiscalité chez Raymond Chabot Grant Thornton : « C’est sûr que c’est une question qu’on se fait poser par les clients de ces temps-ci », indiquait-il vendredi à Finance et Investissement.)