09 Juin 2015

Le printemps 2015 rime avec développement économique pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Sous le leadership de son vice-président régional, l’associé Éric Dufour, la région a pris deux importantes positions visant à stimuler l’économie et à favoriser la création de richesse.

Sommet économique régional 2015

D’abord, un mémoire a été déposé par la firme dans le cadre des consultations en vue du Sommet économique régional du Saguenay –Lac-Saint-Jean qui aura lieu, à Alma, le 18 juin 2015. Organisé par le gouvernement du Québec, ce Sommet vise un triple objectif :

  • Établir un constat commun sur les défis de développement et de diversification de l’économie régionale et sur ses atouts.
  • Définir des champs d’intervention stratégiques visant à assurer la prospérité de la région pour les dix prochaines années.
  • Mettre en synergie les acteurs régionaux.

Le mémoire présenté par Raymond Chabot Grant Thornton le 2 avril 2015, intitulé Un virage entrepreneurial et générationnel, propose six axes visant à mieux équilibrer la provenance du PIB régional découlant de la PME par rapport à celui généré par la grande entreprise. Cette grande dépendance dure depuis trop longtemps et elle affecte la stimulation de croissance à plusieurs égards, précise le document.

Selon le mémoire, le plan progressif de conversion proposé devrait s’articuler autour des axes suivants :

  1. Maintenir et soutenir les locomotives actuelles autour des trois secteurs traditionnels, soit l’aluminium, la forêt ainsi que l’agroalimentaire.
  2. Soutenir les projets miniers en cours tout en assurant le développement d’une grappe minière solide.
  3. Stimuler la création de richesse autour de la PME.
  4. Adapter la main-d’œuvre développée par rapport à nos besoins en créant de la cohérence autour de l’enseignement primaire et secondaire, des cégeps ainsi que de la formation professionnelle.
  5. Soutenir le réseau universitaire tout en lui attribuant des mandats pour le développement d’une culture
  6. Favoriser l’intégration de notre jeunesse ainsi que des représentants de la PME à travers la démocratie régionale.

Projet de la mine d’apatite du Lac à Paul au Saguenay – Lac-Saint-Jean

Ensuite, Raymond Chabot Grant Thornton a fait de nouveau valoir, le 21 mai 2015, l’importance du projet de la minière Ariane Phosphate lors des consultations du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Les faits saillants de ce projet créateur de richesse par l’exploitation responsable des ressources naturelles avaient d’ailleurs été présentés en 2014 par Raymond Chabot Grant Thornton

Ainsi, dans une prise de position récemment transmise au BAPE, la firme réitère l’apport incontournable de ce projet minier pour l’essor économique de la région du Saguenay –Lac-Saint-Jean. Étant le plus important projet d’investissement dans la région au cours des dix dernières années, la mine d’apatite du Lac à Paul devrait générer :

  • 9 G$ de dépenses durant le cycle de vie de la mine;
  • 2 250 emplois créés dans la région durant la construction;
  • 1 000 emplois créés annuellement durant l’exploitation;
  • 4 G $ de retombées fiscales pour les gouvernements;
  • Des opportunités concrètes pour les entreprises régionales qui désirent agir en tant que sous-traitants.

Selon Éric Dufour, « la région n’a pas le droit de passer à côté d’une telle opportunité, et ce, tout en considérant son avantage collectif et son caractère de stabilisation de notre structure économique et sociale pour les générations futures ».

Lire le récent article publié le 28 mai 2015 dans Le Quotidien dans lequel Éric Dufour fait valoir l’importance du projet pour la région.

Raymond Chabot Grant Thornton toujours à l’affût pour défendre les intérêts économiques des régions et de ses créateurs de richesse

Ces deux positions témoignent, une fois de plus, du vif intérêt de Raymond Chabot Grant Thornton envers le développement économique et la réussite des entreprises dynamiques d’ici. La firme a à cœur la croissance de toutes les régions du Québec, et au-delà, de même que la compétitivité des créateurs de richesse. Elle continuera à promouvoir les initiatives structurantes qui permettent à notre société d’innover et de prospérer.