29 Oct 2014
Emilio B. Imbriglio
Président et chef de la direction | FCPA, FCA, M.B.A, CFE, IAS.A

Le 8 octobre dernier, le président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton, Emilio B. Imbriglio, et l’associée responsable du bureau de Saint-Jean-sur-Richelieu, Lynda Coache, se sont adressés aux gens d’affaires présents dans le cadre d’un déjeuner-causerie organisé par la Chambre de commerce du Haut-Richelieu.

Près de 200 personnes se sont réunies pour venir entendre les deux experts. Lynda Coache a d’abord brossé un tableau rapide du dynamisme de la région du Haut-Richelieu et des opportunités qu’elle offre. Très engagée dans la firme, dans sa profession et dans sa communauté, Mme Coache a justifié ce choix en affirmant : « je veux faire partie du changement, je veux provoquer les événements! »

Lynda Coache

Pour Mme Coache, la région a tout le potentiel pour relever les défis de la croissance avec brio. Elle a terminé sa présentation en invitant tous les acteurs de la région à contribuer à l’essor économique : « Saisissons les opportunités en tant que communauté, nous sommes la 11e plus grande ville au Québec. Que signifie le nombre d’habitants? Ce n’est qu’une mesure! Et si nous devenions la ville la plus solidaire? »

Pour sa part, M. Imbriglio a continué à présenter les idées que la firme croit utiles pour stimuler notre croissance économique, créer des emplois et rendre notre société encore plus concurrentielle.

« Le Québec, on l’oublie parfois, possède un fort potentiel. Notre société regorge de talents. Notre main-d’œuvre est instruite et fortement bilingue. Nous avons des entrepreneurs aguerris, des décideurs ambitieux, des ressources naturelles et des sources d’énergie propre et renouvelable en abondance. Malgré ces avantages indéniables, force est de reconnaître que le Québec a besoin d’un solide coup de barre pour prendre sa place parmi les régions du monde les plus concurrentielles, innovantes et productives. Notre dette publique nous condamne à la croissance. Les contribuables, que ce soit les particuliers et les sociétés, en ont assez de piger dans leurs poches », affirmait-il en ouverture de son allocution.

Rappelons les quatre grandes idées proposées par le président et chef de la direction, dans lesquelles on retrouve des mesures spécifiques :

1. Encourager l’entrepreneuriat, notamment grâce à une fiscalité incitative

  • Faire en sorte qu’il soit équitable sur le plan fiscal de vendre son entreprise aussi bien à une société détenue par ses enfants qu’à un étranger.
  • Tenir une consultation publique pour mesurer les impacts d’une réduction ou d’une élimination de l’impôt des sociétés pour les PME, tout en cherchant à définir des règles claires, mais sans réduire l’assiette fiscale du gouvernement.

2. Saisir les occasions d’exportation

  • Profiter de l’entrée en vigueur prochaine de l’accord de libre-échange avec l’Europe pour conquérir de nouveaux marchés. Cet accord fera du Canada le seul pays ayant un libre accès, à quelques exceptions près, aux deux plus grands marchés de la planète. Si on tient compte des consommateurs nord-américains, le Québec pourra alors toucher 900 millions de personnes!

3. Mieux former et attirer les talents

  • Inculquer dès le secondaire les notions de base du crédit, en plus de celles liées entre autres à la dette publique, aux coûts de nos services publics et à l’importance de faire un budget.
  • Améliorer la sélection et l’intégration des immigrants, en créant notamment d’autres ententes avec de nouvelles régions, comme celle entre la France et le Québec sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles.

4. Exploiter de manière respectueuse et durable les ressources naturelles

  • Élaborer un cadre propice à l’investissement à long terme et en lien avec le développement des infrastructures, notamment pour les ports et le transport ferroviaire.

Harold Vachon, Lynda Coache, Emilio B. Imbriglio, Stéphane Legrand

Dans l’ordre : Harold Vachon, président de la Chambre de commerce du Haut-Richelieu, Lynda Coache, associée en certification responsable du bureau de Saint-Jean-sur-Richelieu, Emilio B. Imbriglio, président et chef de la direction, et Stéphane Legrand, directeur général de la Chambre de commerce du Haut-Richelieu.

Consultez l’article du 16 octobre dernier paru dans le journal Le Canada français, au sujet de la conférence.

29 Oct 2014  |  Écrit par :

Emilio B. Imbriglio est associé et président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant...

Voir le profil