04 Sep 2015
Éric Lebel
Associé | CPA, CA, CIRP, SAI | Redressement et insolvabilité

Dans une entrevue sur le canal Argent, le 25 août dernier, Éric Lebel, associé en redressement et insolvabilité chez Raymond Chabot Grant Thornton donne des conseils pour bien gérer ses finances en période de grosses dépenses telles que la rentrée scolaire. Il évoque aussi les différentes voies possibles et les pièges à éviter pour les familles qui n’ont pas été en mesure d’épargner cette année.

La rentrée est une période particulièrement stressante pour les parents qui doivent assumer de nombreux frais : fournitures scolaires, nouveaux vêtements pour l’automne, garderie…etc. Sans compter l’envie de faire plaisir aux enfants qui réclament les accessoires derniers cris. Ces dépenses ne font pas nécessairement partie du budget et la carte de crédit devient une porte de sortie. Que faire en cas d’excès non planifiés ?

La carte de crédit en dernier recours

« Idéalement, il faut budgéter combien cela va coûter et épargner au moins deux, trois mois à l’avance » explique Éric Lebel. Pour ceux qui n’auraient pas été en mesure de mettre de l’argent de côté, l’expert recommande d’utiliser en priorité sa marge de crédit si on en a une. « Le taux d’intérêt sur la marge de crédit est beaucoup plus avantageux que celui des cartes de crédit » dit-t-il.
Payer avec la carte de crédit ne pose pas de problème du moment qu’on est en mesure de payer à 100% ses achats le mois suivant, explique Éric Lebel. Toutefois, selon le dernier sondage CROP de Raymond Chabot Grant Thornton, 36% des Québécois ne paient pas leur solde au complet dans les 30 jours.

Mauvaise gestion du crédit : de lourdes conséquences

Les personnes qui ne paient pas leur carte au complet chaque mois pourront mettre des années à rembourser la totalité de leur dette en raison des frais d’intérêts très élevés. « Si j’ai 15 000$ de cartes de crédit, que le taux d’intérêt est à 19% et que je peux économiser 250$ par mois pour payer la carte, cela va prendre 7 ans et 5 mois pour rembourser, et cela me coûtera 11 000$ d’intérêts ! C’est beaucoup d’argent ! » illustre Éric Lebel. Pour savoir quel est le véritable coût de vos cartes de crédit, utilisez la calculatrice en ligne disponible sur le site de RaymondChabot.com.
Une mauvaise gestion des cartes de crédit peut avoir d’autres conséquences graves. Les personnes qui ne font pas le paiement minimum dans les 30 jours verront leur note de crédit dégradée. Or, « un mauvais dossier de crédit pourra me nuire pour obtenir une maison, une auto, un cellulaire, et même un logement ou un emploi » explique Éric Lebel.

Planifier son budget et le respecter

Une bonne planification budgétaire est nécessaire pour éviter les pièges du crédit et prévenir les situations de surendettement. Utilisez nos outils interactifs pour obtenir un diagnostic en ligne de votre situation financière et pour réaliser votre budget.

04 Sep 2015  |  Écrit par :

M. Lebel est associé au sein du cabinet RCGT. Il est votre expert en redressement et insolvabilité...

Voir le profil