07 Juil 2020

Une mesure permet aux TET qui ont perdu leur emploi à cause de la COVID-19 d’obtenir plus rapidement une nouvelle autorisation de travailler.

Cela peut sembler contradictoire, mais même si la pandémie qui frappe le Québec depuis plusieurs semaines a causé une augmentation fulgurante du taux de chômage, certaines entreprises font toujours face à une situation de pénurie de main-d’œuvre. Que faire lorsque les travailleurs locaux ne répondent pas à l’appel et que les frontières fermées bloquent l’accès aux travailleurs venant de l’étranger?

La clé de la solution repose sur une annonce du gouvernement qui vient en aide aux travailleurs étrangers temporaires (TET). Depuis le 12 mai 2020, une nouvelle mesure permet aux TET qui ont perdu leur emploi à cause de la COVID-19 d’obtenir l’autorisation de travailler pour un nouvel employeur en dix jours ou moins. Un processus qui, jusqu’à tout récemment, pouvait prendre plusieurs mois peut maintenant être complété en moins de deux semaines.

Comment cette situation peut-elle aider les employeurs en manque de travailleurs qualifiés?

Comme pour plusieurs d’entre nous, la pandémie a forcé beaucoup de TET au chômage. Dans la plupart des cas, étant donné la fermeture des frontières, ces travailleurs ne sont pas en mesure de rentrer dans leur pays. Il existe donc un bassin de TET qualifiés, déjà au Québec et prêts à travailler.

Cette réalité, jumelée à la nouvelle politique du gouvernement, fait en sorte que votre entreprise pourrait sauver temps et argent en engageant des TET qui ont déjà les qualifications que vous recherchez en plus d’avoir de l’expérience locale. Tant et aussi longtemps que vous avez une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) valide, vous serez en mesure d’engager des TET déjà au Québec et de les intégrer à votre entreprise en quelques jours.

Quel est votre besoin?

  • Pour les besoins à moyen terme : le recrutement à l’international reste une excellente option pour pallier le manque de main-d’œuvre qualifiée.
  • Si vos besoins sont plus urgents : la nouvelle mesure annoncée par le gouvernement constitue une occasion en or d’engager des travailleurs rapidement.

Afin d’obtenir de bons conseils sur la marche à suivre, il est toujours recommandé de consulter un expert en recrutement international..

Article suivant

21 Mai 2020

Raymond Chabot Grant Thornton est fière de s’associer à Vena afin d’offrir une nouvelle solution automatisée de gestion de la performance d’entreprise (EPM) à l’échelle du pays.

L’outil permettra notamment de soutenir les processus de planification et de budgétisation des divisions financières et opérationnelles, ainsi que ceux de consolidation, d’analyse et de production de rapports financiers et de gestion de la fonction finance.

Ce partenariat permettra à la firme d’offrir aux petites et moyennes entreprises la possibilité de se doter d’une solution EPM infonuagique très performante à un prix accessible. En effet, la solution modernise la budgétisation et la planification, raccourcit le cycle de clôture de même que la consolidation mensuelle et accélère le processus de publication financière, en plus de générer facilement des rapports de gestion ainsi que des analyses approfondies.

« Concrètement, l’outil permet de transformer les classiques rapports Excel en une solution optimale de planification et d’analyse financière. Puisque Vena est une plateforme accessible utilisant la technologie de Microsoft Excel, nos clients de petite et moyenne taille pourront bénéficier d’une réduction du temps de gestion de leurs processus et de création de leurs rapports financiers. Cela leur permettra notamment de prendre de meilleures décisions, plus rapidement », souligne David Mayrand, associé en conseil en management.

La nouvelle association entre Raymond Chabot Grant Thornton et Vena vient étendre l’éventail des solutions EPM du groupe.

Nos experts certifiés peuvent vous aider à trouver la meilleure technologie pour votre entreprise et vous accompagner tout au long du processus. Communiquez avec nous dès maintenant pour savoir comment optimiser votre performance financière.

Pour en apprendre davantage sur la solution EPM de Vena, consultez le site www.venasolutions.com.

Article suivant

19 Mai 2020

Cinq sociétés membres de Grant Thornton (GT) ont lancé leur nouvelle offre technologique pour les services de mobilité internationale.

Cette application aidera les responsables des ressources humaines et des déplacements internationaux à mieux gérer les enjeux réglementaires, fiscaux et de conformité qui découlent d’une main-d’œuvre mobile.

Lorsqu’un employé accepte une affectation internationale ou qu’il est transféré de façon permanente hors de son pays d’origine pour des raisons professionnelles, son employeur est tenu de lui fournir un soutien quant au maintien de sa conformité fiscale en plus d’être responsable des obligations de l’entreprise.

Nos spécialistes de la mobilité internationale sont alors appelés à informer les organisations de l’étendue des impératifs fiscaux, de sécurité sociale, des avantages sociaux et des ressources humaines qu’elles doivent prendre en considération afin d’être conformes et de maximiser leurs investissements.

La nouvelle plateforme, élaborée conjointement par les bureaux de GT situés aux États-Unis, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas ainsi que par les bureaux canadiens de Toronto et de Montréal, outille les clients en leur fournissant un suivi, des analyses et des informations en temps réel sur leurs programmes de mobilité internationale (ex. : calendriers, échéances, suivis, tableaux de bord, etc.).

« Ce nouvel outil permet notamment aux organisations ayant une population d’employés mobiles et aux experts du réseau GT d’échanger l’information en temps réel et, ainsi, de mieux appliquer nos conseils pour respecter la conformité pendant leurs affectations à l’étranger », affirme Martin Caron, directeur principal des services de mobilité internationale chez Raymond Chabot Grant Thornton.

« Par exemple, un employeur peut aisément connaître le statut d’avancement des déclarations fiscales des employés qu’il a déployés en Chine, aux États-Unis ou au Canada », ajoute-t-il.

Le travailleur à l’étranger bénéficie également d’un accès à l’application et peut l’utiliser, entre autres, pour y déposer ses documents fiscaux. Ainsi, chacune des parties impliquées profite de l’application selon son rôle dans le programme, et ce, dans un environnement virtuel performant, facile d’utilisation et entièrement sécurisé.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos services de mobilité internationale ou sur la nouvelle plateforme, communiquez directement avec nous.

Article suivant

28 Avr 2020

Mis à jour le 16 juillet 2021

Afin d’aider les entreprises à maintenir leurs travailleurs en poste pendant qu’elles font face aux défis de la pandémie de la COVID-19, le gouvernement du Canada a instauré la subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC). De plus, afin d’encourager l’embauche de nouveaux travailleurs, il a mis en place le Programme d’embauche pour la relance économique du Canada (PEREC).

Le PEREC offre aux employeurs admissibles une subvention pouvant aller jusqu’à 50 % de la rémunération supplémentaire versée aux employés actifs admissibles, entre le 6 juin 2021 et le 20 novembre 2021. Un employeur peut réclamer soit la subvention à l’embauche, soit la SSUC pour une période donnée, selon le plus élevé des deux montants.

La SSUC sera offerte jusqu’au 25 septembre 2021, ce qui représente quatre périodes additionnelles après le 5 juin 2021. Le taux maximal de SSUC était de 75 %, soit 40 % pour la SSUC de base et 35 % pour la SSUC complémentaire, jusqu’au 3 juillet 2021. Après cette date, cette subvention est progressivement éliminée.

Les employeurs admissibles peuvent demander la SSUC ou le PEREC, ou modifier une demande antérieure, par l’intermédiaire du portail « Mon dossier d’entreprise » de l’ARC ou du formulaire web au plus tard 180 jours suivant la fin de la période visée. Ils doivent faire tous les efforts pour présenter ou modifier une demande avant la date limite applicable à la période. Toutefois, dans certaines circonstances, l’ARC pourrait autoriser une demande (initiale ou modifiée) tardive.

La date limite pour la période de réclamation 12 (17 janvier au 13 février 2021) de la SSUC est le 12 août 2021.

Les demandes de SSUC et celles au titre du PEREC pour la période du 6 juin au 3 juillet 2021 (période 17 de la SSUC et première période du PEREC) peuvent être soumises en ligne à compter du 7 juillet 2021.

Outre ces subventions salariales, la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer (SUCL) offre aussi aux entités admissibles de toutes tailles et de tous les domaines d’activité ayant subi une baisse de revenu un soutien en lien avec les dépenses engagées pour la location ou la détention d’un immeuble commercial.

Nos experts sont formés pour vous aider dans l’analyse des critères d’éligibilité pour ces mesures d’aide et pour la préparation de votre demande. Ils seront en mesure de vous aider à faire des choix éclairés, notamment en ce qui concerne les méthodes de calcul du test de réduction des revenus. Grâce à leurs conseils, vous pourrez maximiser les montants réclamés tout en limitant votre risque de contestation à cet égard. N’hésitez pas à communiquer avec votre conseiller pour en discuter.

Pour en savoir plus au sujet de cette subvention salariale, consultez notre nouvelle fiscale mise à jour régulièrement.

Consultez également notre page concernant les mesures d’aide financière pour les entreprises, régulièrement mises à jour sur notre site.