15 Mar 2011

 

 

Le 15 mars dernier, le président et chef de la direction, Jean Robillard, et l’associé responsable du Groupe-conseil stratégie et performance, Pierre Fortin, donnaient une conférence à la tribune du Financial Executives International (FEI) Canada, à Montréal, devant quelque 100 personnes, principalement des directeurs financiers.

Jean Robillard a d’abord présenté certains constats économiques liés à la faible productivité du Québec, en plus de rappeler que plusieurs personnalités des affaires et de la politique ont déjà soulevé cette problématique. Ensuite, les conférenciers ont présenté, à tour de rôle, l’importance pour les entreprises d’optimiser des processus, afin de demeurer productives et compétitives, et démontré que le redressement d’entreprises devient quelquefois l’option à privilégier. En conclusion, selon les conférenciers, le choix de l’optimisation ou du redressement pour une entreprise est souvent le résultat de l’approche des dirigeants et du timing de leur réaction.

Présentation Power Point des conférenciers

Article suivant

10 Mar 2011

Qu’il s’agisse des nouveautés fiscales de 2010, d’options d’achat d’actions ou simplement de trucs à ne pas oublier, il importe d’être bien conseillé lorsque vient la période des impôts. Luc Lacombe, associé en fiscalité à notre bureau de Laval, est l’un des experts consultés par Les Affaires dans l’édition du 12 mars pour donner de judicieux conseils pour réduire votre facture d’impôt.

Lisez les deux articles auxquels il a collaboré pour économiser!

« 25 conseils pour réduire vos impôts » (Les Affaires, 12 mars 2011)

« Option d’achat d’actions : un changement qui pourrait réduire votre facture d’impôt » (Les Affaires, 12 mars 2011)

Article suivant

08 Mar 2011

Montréal, le 8 mars 2011 – À l’occasion de la Journée internationale de la femme, Raymond Chabot Grant Thornton rend public le rapport d’un sondage mené à l’échelle internationale, portant sur la place des femmes dans les postes de haute direction du secteur privé. Les données du Grant Thornton International Business Report (IBR) indiquent qu’au Canada 28 % de femmes occupent des postes de haute direction dans les entreprises sondées, ce qui place le Canada parmi les leaders des pays occidentaux, au-delà de la moyenne mondiale établie à 20 %.

Si des pays comme la Thaïlande, la Russie, les Philippines et la Chine dominent ce sondage, notamment parce que leur économie est en évolution rapide et que de multiples occasions de progression de carrière se concrétisent, le Canada occupe une place intéressante parmi les pays aux économies comparables, devant les pays scandinaves, la France, l’Espagne et les États-Unis.

Une progression lente mais tangible

Selon le même sondage effectué en 2004 au Canada, 22 % des postes étaient occupés par des femmes. Ces données démontrent une évolution dans la proportion de femmes occupant des postes de haute direction. « Je me réjouis qu’à l’échelle internationale nous occupions une place enviable. Cela illustre la volonté de nombreuses entreprises de permettre à leurs employées de gravir les échelons et d’occuper des postes de gestion. Je pense néanmoins que beaucoup de travail reste à faire dans ce domaine », a indiqué Louise Martel, associée responsable de la pratique de recrutement de cadres chez Raymond Chabot Grant Thornton.

Cependant, dans une étude de 2009 portant sur les conseils d’administration des 500 plus grandes entreprises du Canada, on constatait que les conseils d’administration étaient composés à 14 % de femmes, une augmentation de un point de pourcentage par rapport à 20071. Aux États-Unis, la proportion était quant à elle de 15 % pour 20092.

« Bien qu’il serait souhaitable que la progression soit plus rapide, il est indéniable que les femmes atteignent de plus en plus de postes de direction et qu’elles occupent davantage de sièges au sein des conseils d’administration. D’ailleurs, au sein des activités de recherche de cadres de la firme Raymond Chabot Grant Thornton, nous plaçons près de 30 % de femmes dans des postes de gestion affichés par nos clients. De plus, n’oublions pas que 58 % des places dans les universités du Québec sont occupées par les femmes et qu’en maîtrise, la parité est également atteinte. Ces femmes évolueront dans un environnement de travail bien différent de celui qu’ont connu celles qui les ont précédées », a conclu Louise Martel.

Pour consulter le Grant Thornton International Business Report (IBR) : http://www.grantthornton.global/en/insights

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Fondé en 1948, le cabinet Raymond Chabot Grant Thornton figure aujourd’hui parmi les chefs de file dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité. Cette force repose sur une équipe de plus de 2 000 personnes, dont plus de 225 associés, réparties dans plus de 90 bureaux au Québec, dans l’est de l’Ontario et au Nouveau-Brunswick. L’étendue de son réseau en fait le leader de son secteur d’activités. Soulignons également que, depuis plus de 30 ans, Raymond Chabot Grant Thornton est membre de Grant Thornton International Ltd, offrant à sa clientèle l’accès à l’expertise de cabinets membres et de cabinets représentants dans plus de 100 pays.

À propos du sondage

IBR effectue des sondages auprès de sociétés fermées de taille moyenne à grande, en vue d’obtenir chaque année l’opinion de plus de 11 000 entreprises. Parmi les répondants cibles, on trouve des présidents-directeurs généraux, des directeurs administratifs, des présidents ou d’autres cadres supérieurs (le titre varie selon ce qui convient le mieux dans chaque pays) provenant de 39 économies et touchant principalement cinq secteurs : le secteur de la fabrication (25 %), le secteur des services (25 %), le secteur du commerce au détail (15 %) et de la construction (10 %), les 25 % restant étant répartis dans l’ensemble des autres secteurs.

Dans la région, l’échantillon a tendance à englober les secteurs mentionnés précédemment, alors que certains pays peuvent avoir des données régionales valables pour des secteurs précis lorsque la taille de l’échantillon est suffisamment importante.

– 30 –

1  Laura Jenner, Liz Mulligan-Ferry, et Rachel Soares, 2009 Catalyst Census: Financial Post 500 Women Board Directors, mars 2010
http://www.catalyst.org/knowledge/2009-catalyst-census-financial-post-500-women-board-directors

2  Rachel Soares, Nancy M. Carter et Jan Combopiano, 2009 Catalyst Census: Fortune 500 Women Board Directors, décembre 2009
http://www.catalyst.org/knowledge/2009-catalyst-census-fortune-500-women-board-directors-0

 

Renseignements :

Francis Letendre
Conseiller, relations publiques
Raymond Chabot Grant Thornton
T. 514 878-2691, poste 2398
C. 514 554-1685
[email protected]
www.rcgt.com

Source :

Frédéric Dumais
Conseiller, information stratégique
Raymond Chabot Grant Thornton
T. 514 878-2691, poste 2393
[email protected]
www.rcgt.com

Article suivant

01 Mar 2011

Nous y serons, venez nous rencontrer!

PDAC

Les experts de notre cabinet seront présents au congrès PDAC 2011 de l’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs qui aura lieu du 6 au 9 mars prochain à Toronto. Nous invitons tous intervenants du secteur minier à venir nous rencontrer pour discuter de leurs projets actuels et futurs!

Nous y serons, venez nous rencontrer!

Quoi : PDAC2011, Toronto

Quand : 6 au 9 mars 2011, Metro Toronto Convention Centre – South Building

: Discovery Lounge, niveau 600

Pourquoi : Nous aimerions vous présenter nos experts, notre expertise, nos clients et échanger sur les enjeux de l’industrie. MM. Serge Allard, Anand Beejan, Michael Dimitriou, Yves Plouffe et l’équipe Grant Thornton se feront un plaisir de vous rencontrer et de discuter avec vous de vos projets actuels et futurs.

Cocktail Grant Thornton

Date : 8 mars 2011

Heure : 15 h 30 à 17 h 30

Lieu : Discovery Lounge, niveau 600

Pour plus d’informations : http://www.pdac.ca/convention