11 Nov 2011

Trouver l’équilibre
Gagner en performance… en fiscalité
Les rendez-vous fiscaux 2011

Prochain rendez-vous :
Optimisez votre planification fiscale de fin d’année

L’arrivée de l’automne signifie l’approche de la fin d’année, période propice à la mise en place de planifications fiscales, période également appropriée pour les entrepreneurs de revoir la structure de leur entreprise.

Au cours de cette rencontre, les conférenciers aborderont diverses techniques de planification fiscale qui peuvent permettre aux entrepreneurs et aux cadres supérieurs de réduire leur facture fiscale non seulement pour l’année 2011 mais également pour les années ultérieures. Ils traiteront, entre autres, de rémunération, de fiducie, de convention entre actionnaires et de pertes en capital.

Date :
Le mercredi 16 novembre, de 7 h 30 à 9 h 30

Lieu :
Hyatt Regency Montréal, Salon Alfred-Rouleau
1255, rue Jeanne-Mance, Montréal (QC) H2X 3Y2
(stationnement disponible via la rue Jeanne-Mance)

Horaire :
7 h 30 : Accueil, petit-déjeuner et réseautage
8 h 00 : Présentation
9 h 00 : Période de questions
9 h 30 : Fin

Conférenciers :
Daniel Lachapelle, associé
Jean-François Thuot, associé
Caroline Renaud, directrice principale – fiscalité
Autres événements à venir :

Janvier 2012 :
Les prix de transfert : aussi un outil de planification fiscale

Février 2012 :
La surveillance de portefeuilles : un outil pour suivre vos placements

Au plaisir de vous y rencontrer!

R.S.V.P.
Mme. Noémie Auger
Équipe des communications
[email protected]
514 878-2691 poste 2374

Veuillez prendre note des informations suivantes :
– le nombre de places étant limité, les réservations se feront sur la base des premiers inscrits;
– les conférences seront données en français;
– pas de frais d’inscription.

Article suivant

10 Nov 2011

La 8e édition de l’événement-bénéfice de Logis Rose-Virginie qui a eu lieu le 8 novembre dernier au Musée des beaux-arts a permis d’amasser 115 000 $ et Raymond Chabot Grant Thornton n’est pas étrangère à cette réussite. En effet, Louise Martel, associée en services de conseil (ressources humaines), était la coprésidente du comité de financement et Guylaine Dallaire, associée en fiscalité (Montréal), a accepté pour une deuxième année consécutive d’être top modèle d’un soir pour présenter la collection du designer Michel Desjardins en compagnie d’artistes et de femmes d’affaires.

Notons également que Michèle Perryman, directrice principale de la pratique de recherche de cadres au sein de notre cabinet, est aussi la vice-présidente du conseil d’administration de l’organisme et que Raymond Chabot Grant Thornton est l’un de ses commanditaires principaux.

Bravo à Louise Martel (au centre de la première photo) ainsi qu’à Guylaine Dallaire (photo de droite) pour leur engagement auprès de cet organisme à but non lucratif.

Un organisme unique en son genre au Québec

Depuis 1990, Logis Rose-Virginie, un programme de réintégration sociale unique en son genre au Québec, permet à des femmes en difficulté de bâtir leur futur et de réaliser leur plein potentiel. Elles peuvent ainsi retrouver progressivement leur dignité, leur identité et leur place dans la société. À ce jour, 85 % des femmes aidées par l’organisme s’en sont sorties… pour de bon! Pour plus de renseignements, consultez le www.logisrosevirginie.org.

Article suivant

10 Nov 2011

Raymond Chabot Grant Thornton est fière de s’engager auprès des étudiants-athlètes québécois, dans le cadre d’un partenariat d’une durée de 3 ans avec la ligue de football universitaire RSEQ.

C’est le 7 novembre dernier, au cours d’un point de presse visant à honorer les performances individuelles des athlètes pour la saison régulière 2011 que Marc Bergeron, vice-président, développement des affaires, marketing et communications chez Raymond Chabot Grant Thornton, a confirmé l’implication du cabinet pour les séries éliminatoires du football universitaire québécois. Jusqu’à la fin de la saison 2013, Raymond Chabot Grant Thornton sera donc le présentateur officiel du trophée emblématique de la suprématie au football universitaire québécois, la coupe Dunsmore.

« Être en partenariat avec le milieu sportif universitaire, c’est un moyen privilégié de favoriser la santé, la formation d’étudiants-athlètes et, surtout, la stratégie et la rigueur. » d’affirmer M. Bergeron.

En parallèle, Raymond Chabot Grant Thornton continuera d’assurer sa présence télévisuelle, en commanditant le profil d’athlète, diffusé à la mi-temps du match, sur les ondes de Radio-Canada.

Marc Bergeron en compagnie de Jérémie Roch, la recrue de l’année 2011 de la ligue universitaire de football

 

Bonne chance aux Carabins de l’Université de Montréal et au Rouge et Or de l’Université Laval, qui se disputeront la coupe Dunsmore, présentée par Raymond Chabot Grant Thornton, ce samedi 12 novembre, au stade Telus, à Québec!

Article suivant

02 Nov 2011

Le 17 octobre dernier, ce groupe d’experts a rendu son rapport public intitulé Innovation Canada : Le pouvoir d’agir. L’objectif du comité Jenkins est de favoriser davantage l’innovation des entreprises d’ici, sans augmenter le niveau global de financement du gouvernement du Canada à l’égard de la recherche-développement (R-D). Ce groupe d’experts a donc formulé des recommandations sur l’efficacité des programmes du gouvernement fédéral pour soutenir la R-D.

Des six recommandations pour promouvoir l’innovation en entreprise, seule une d’entre elles aurait des incidences particulières pour les réclamations de crédits à la recherche scientifique et développement expérimental (RS&DE) par les PME : Simplifier le régime de crédits d’impôt utilisé pour soutenir les petites et moyennes entreprises.

Trois des mesures conseillées pour accomplir cette recommandation toucheraient directement l’administration du programme de RS&DE :

Mesures Situation actuelle Incidences des recommandations proposées
1. Améliorer le service d’Examen préliminaire des projets (EPP) L’examen préliminaire ne garantit pas que le projet évalué sera admissible au crédit à la RS&DE une fois réalisé. Faire en sorte que les sociétés reçoivent une approbation préalable concernant leur admissibilité au crédit.
2. Simplifier la base de calcul des crédits Les crédits sont calculés sur les coûts liés à la main-d’œuvre interne et externe, le matériel consommé et les biens d’équipements consacrés à 50 % et plus à la RS&DE.Calculs complexes et admissibilité difficile à évaluer et à prévoir. Calculer les crédits seulement sur les coûts liés à la main-d’œuvre interne et externe et revoir le taux à la hausse.Calculs simplifiés et économies pour le gouvernement. Ces économies seraient redéployées pour financer des mesures de soutien direct pour la PME.
3. Cibler davantage la croissance des entreprises  La part remboursable du crédit est versée même si l’entreprise ne génère pas de revenu imposable. La part remboursable devrait être réduite de façon à ce qu’une part du remboursement soit liée à la rentabilité de l’entreprise.Pour les entreprises en pré-démarrage, le crédit d’impôt remboursable fondé sur la main-d’œuvre serait garanti durant un nombre d’années déterminé.

En conclusion, si le gouvernement accepte les principales conclusions du rapport Jenkins, le programme demeurera un des principaux piliers de financement de la R-D au Canada, accessible aux entreprises de toute taille et de tout secteur. Dans ce cas, les critères d’admissibilité et l’esprit du programme resteront intacts.

Pour consulter le rapport du Groupe d’experts sur la recherche-développement :
http://examen-rd.ca/eic/site/033.nsf/fra/accueil

Pour consulter le mémoire de RCGT déposé dans le cadre des consultations du Groupe d’experts sur la recherche-développement : http://www.rcgt.com/domaine-fiscalite/financement-federal-rd/