03 Oct 2012

Raymond Chabot Grant Thornton transmet ses observations dans le cadre de la consultation fédérale portant sur l’incidence des honoraires sur l’efficacité du Programme d’encouragements fiscaux pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS et DE). Puisqu’il s’agit du plus important programme pour la recherche et le développement industriel au Canada, notre équipe d’experts en RS et DE se devait de prendre part à cette consultation et d’informer le gouvernement du Canada sur la réalité de notre pratique et des moyens à prendre afin que ce programme devienne plus efficace.

Notre équipe d’experts comprend des ingénieurs, du personnel technique (tous secteurs et industries confondus), des fiscalistes, des avocats et des comptables chevronnés. Nous aidons nos clients à préparer leurs réclamations de RS et DE depuis plus d’une vingtaine d’années.

« Selon nous, les honoraires conditionnels (ou honoraires « à contingence ») favorisent l’introduction de nouveaux réclamants de RS et DE. Pour les réclamants actuels, cette forme d’honoraires favorise le partage du risque avec le consultant et une meilleure synchronisation des honoraires avec l’obtention des crédits », a indiqué Michel Lefebvre, associé en fiscalité et membre de l’équipe de RS et DE de la firme.

Ce type d’honoraires, qui se révèle un arrangement financier comme un autre, est courant dans le domaine des réclamations de crédits de RS et DE, puisque le résultat est imprévisible. « Ce manque de prédictibilité provient de la grande complexité à produire un dossier de réclamation, de la variabilité des décisions et surtout du fait que la décision est une question de jugement professionnel et, par le fait même, hautement arbitraire », a ajouté Michel Rheault, associé en fiscalité et également membre de l’équipe de RS et DE.

Raymond Chabot Grant Thornton croit que la meilleure façon d’éliminer la facturation par honoraires conditionnels est d’augmenter la prédictibilité des décisions. À cet égard, l’avis déposé au gouvernement du Canada fait état de cinq mesures :

  • Simplifier le programme de RS et DE en rendant ses critères plus faciles à mesurer objectivement;
  • Préapprouver les projets de RS et DE;
  • Créer un programme de soutien à l’innovation;
  • Faire accréditer des conseillers en RS et DE externes par l’ARC;
  • Chasser les « exagérateurs professionnels ».

 

Article suivant

02 Oct 2012

Félicitations à Eric Bonenfant, directeur principal au sein du groupe-conseil stratégie et performance au bureau de Montréal, qui a été reçu au titre de Fellow de La Société des comptables en management du Canada (FCPA, FCMA) lors du dernier gala annuel des FCMA.

Le titre de FCPA, FCMA est une distinction nationale prestigieuse et honorifique décernée aux CPA, CMA qui, par leurs réalisations exceptionnelles, contribuent au rayonnement de la profession de comptable en management et sont des modèles inspirants. Le groupe sélect des FCPA, FCMA ne comprend que 119 membres au Québec. Les réalisations professionnelles et personnelles d’Eric Bonenfant, au cours des dernières années, de même que son engagement au sein de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec, lui ont valu cette consécration.

Pierre Fortin, Eric Bonenfant, Richard Gascon

Sur la photo, Pierre Fortin (à gauche), associé responsable du groupe-conseil stratégie et performance, et Richard Gascon, associé en services-conseils au bureau de Montréal, soulignent l’importante reconnaissance obtenue par Eric Bonenfant (au centre).

Article suivant

28 Sep 2012

C’est le 20 septembre dernier qu’a eu lieu le premier webinaire en comptabilité offert par Raymond Chabot Grant Thornton.

Plus d’une centaine de clients et contacts d’affaires se sont inscrits à cette présentation d’une heure intitulée « Nouvelle IFRS sur l’évaluation de la juste valeur : êtes-vous prêt? », animée par les expertes Sophie Bureau, CPA, CA, associée, gestion des risques et recherche en comptabilité, et Stéphanie Fournier, CPA, CA, directrice principale, gestion des risques et recherche en comptabilité.

L’évènement en ligne couvrait les principales exigences de l’IFRS 13, une nouvelle Norme internationale d’information financière (IFRS) portant sur l’évaluation de la juste valeur. Comme l’IFRS 13 entrera en vigueur pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2013, il va de soi que la préparation à son application est une préoccupation d’actualité pour tous les acteurs concernés.

Bravo à toute l’équipe qui a contribué à cette réussite!

Article suivant

28 Sep 2012

La 3e édition de la Rentrée nocturne, évènement permettant d’amasser des fonds pour la Fondation de la Place des Arts, a eu lieu le 14 septembre dernier. Cet évènement était organisé par le Comité des jeunes mécènes 2012 de la Fondation de la Place des Arts, dont fait partie Christian Houle, conseiller en fiscalité au bureau de Montréal. Le thème cette soirée en trois actes, « Contrast’O » mettait en valeurs les contrastes entre différentes époques et différentes formes d’arts.

La Fondation de la Place des Arts a pour mission d’appuyer la Société de la Place des Arts en contribuant financièrement à la réalisation de projets et d’activités qui favorisent, entre autres, l’éducation et la sensibilisation des publics, notamment le jeune public, aux arts de la scène, l’accessibilité pour divers groupes de population aux productions artistiques d’ici et d’ailleurs, le développement d’auditoires par des projets novateurs, la recherche, l’expérimentation et la création artistiques. Pierre Monette, associé au bureau de Montréal, siège d’ailleurs à cette Fondation à titre de trésorier.

Raymond Chabot Grant Thornton est fière d’agir comme partenaire principal de la Rentrée nocturne, affirmant son leadership auprès des jeunes professionnels et son appui à la Fondation de la Place des Arts.