27 Nov 2012

Daniel Dalpé, spécialiste en fiscalité, nous fait part de son expertise dans cet article publié dans La Presse.

Un extrait de l’article :

Un sinistre en entreprise fait déjà mal, mais comme si ça ne suffisait pas, il faut encore compter avec les impacts fiscaux. Daniel Dalpé, associé en fiscalité chez Raymond Chabot Grant Thornton, donne ici un petit exemple des choix qui se poseront. Peut-être Denis Robert envisagera-t-il de remplacer certaines pièces d’équipement détruites par de la machinerie d’occasion. Daniel Dalpé rappelle que l’achat d’équipement de fabrication donne droit au Québec à un crédit d’impôt de 10 %, « en autant qu’il soit neuf, et qu’il soit utilisé au Québec pendant 730 jours. »

Article suivant

26 Nov 2012

Cette année encore, Raymond Chabot Grant Thornton faisait partie du huis clos budgétaire, le 20 novembre 2012, pour élaborer son bulletin fiscal à l’intention de ses clients, des citoyens et des gestionnaires. Un exercice fort réussi grâce au professionnalisme d’une dizaine de fiscalistes et d’employés de l’équipe des communications de la firme pour diffuser rapidement une information claire et efficace.

Durant le huis clos, l’équipe était notamment représentée par l’associé fiscaliste Bernard Poulin pour procéder à l’analyse, afin de permettre, entre autres, à plusieurs communautés du Québec de bénéficier de ses observations, grâce à plusieurs entrevues accordées.

Or, à la suite de la levée du huis clos, les 20 et 21 novembre 2012, les solides connaissances de M. Poulin ont résonné dans plusieurs régions du Québec :

  • Au Saguenay, à la station Planète 99,5 FM, dans une entrevue accordée à l’animateur Patrick Bourget;
  • En Beauce, à la station 101,3 FM, lors d’un entretien avec l’animateur Jean-François Routhier;
  • Dans le Centre-du-Québec, dans une entrevue diffusée à la station 101,9 FM en compagnie de l’animateur Marc Bossé;
  • Dans Lanaudière, au cours d’une entrevue accordée à l’animateur Jacques Plante de la station 103,5 FM;
  • En Mauricie, dans le cadre des bulletins de nouvelles diffusés à Rouge FM, 94,7 FM;
  • À la télévision, au Canal Argent, dans un entretien avec le chef d’antenne François Gagnon;
  • Dans un article du journal Finance et Investissement signé par Guillaume Poulin-Goyer.

Par ailleurs, nombreux autres experts de la firme ont partagé leurs riches connaissances à la suite du dépôt du budget du Québec, dont le président et chef de la direction par intérim et fiscaliste, Réal Létourneau, avec le journal La Tribune, l’associée fiscaliste Sarah Phaneuf avec Radio-Canada, de même que le conseiller principal en fiscalité Sébastien Hamel, à l’occasion d’une conférence portant sur le budget provincial, prononcée le 21 novembre, dans le cadre de l’Association de planification fiscale et financière. D’autres spécialistes en fiscalité, tels que Caroline Renaud, Daniel Lachapelle et Jean-François Thuot, ont aussi fait le point à l’égard du budget au cours d’une conférence abordant différentes planifications fiscales de fin d’année à l’intention de clients de la firme.

Article suivant

23 Nov 2012

Bernard Poulin nous fait part de son expertise dans cet article publié dans Finance et Investissement.

Un extrait de l’article :

Le budget de Québec prévoit l’ajout d’un palier d’imposition pour les revenus excédant 100 000 $, lequel s’établit à 25,75 %. Le nouveau taux marginal le plus élevé s’établira ainsi à 49,97 % l’an prochain plutôt que 48,22 % en 2012.Si un client haut salarié a le choix de recevoir un revenu cette année ou l’an prochain, il a tout avantage à choisir la première option, indique Bernard Poulin, associé fiscaliste chez Raymond Chabot Grant Thornton : « Prenons l’exemple d’une compagnie qui a un programme de rémunération pour des cadres qui ont des revenus élevés. La société peut verser leur rémunération en 2012, plutôt qu’en 2013. »

Article suivant

23 Nov 2012

Félicitations à Emilio Imbriglio, associé au bureau de Montréal et président du conseil de direction, pour avoir complété avec succès le 11e Programme de perfectionnement des administrateurs (PPA) de l’Institut des administrateurs de sociétés (IAS) / Rotman à Montréal.

Élaboré conjointement par l’IAS et la Rotman School of Management, le PPA est le seul programme au Canada portant le sceau de la communauté des administrateurs. Ce programme est offert par des experts de premier plan de la gouvernance et a été spécifiquement conçu pour aider les administrateurs siégeant à des conseils de sociétés fermées et ouvertes ainsi qu’à ceux de grandes sociétés d’État et de grands organismes à but non lucratif prévoyant siéger à des conseils de sociétés à but lucratif. Le PPA permet aux administrateurs expérimentés de miser sur leur expérience, d’affiner leurs compétences à la table du conseil et d’atteindre leur objectif de créer de la valeur pour leurs sociétés et de la protéger. Le Programme vise à améliorer les compétences jugées nécessaires pour être un administrateur efficace.

« Le programme crée un environnement où des participants expérimentés deviennent des étudiants de nouveau et peuvent aborder librement des enjeux de gouvernance complexes en s’appuyant sur la combinaison réussie d’une pensée rationnelle et de leurs riches expériences personnelles. Un travail assidu et de longues heures ont permis aux diplômés de mériter la confiance et l’amitié d’un réseau nouveau de futurs membres de conseils d’administration. Le réseau IAS est un cadeau inattendu. Il représente un formidable noyau d’appui permanent si le courage de suivre nos intuitions devait requérir un conseil expert ou un coup de pouce amical. » ont déclaré Christiane Bergevin, vice-présidente exécutive, Partenariats stratégiques, Bureau de la Présidence, Mouvement Desjardins, graduée du PPA 11 à Montréal, Représentante de classe et Emilio Imbriglio, président du conseil de direction de Raymond Chabot Grant Thornton, gradué du PPA 11 à Montréal, Représentant de classe.

Pour en savoir plus, consultez les annonces parues dans le Globe and Mail et dans La Presse.