13 Fév 2014

Dans le cadre d’une consultation menée par Industrie Canada portant sur la science et la technologie, Raymond Chabot Grant Thornton a tenu à transmettre au gouvernement fédéral des recommandations, compte tenu de son vif intérêt pour les enjeux de recherche et de développement et de sa solide expertise dans ce domaine. En vue d’assurer davantage la pérennité de nos entreprises et leur compétitivité, Raymond Chabot Grant Thornton est convaincue que le gouvernement fédéral a tout intérêt à investir plus et mieux en matière d’innovation.

Depuis de nombreuses années, la firme soutient les sociétés exerçant leurs activités au Québec et dans les régions d’Ottawa et d’Edmundston à déterminer les projets et les activités qui satisfont aux critères, notamment, du Programme d’encouragements fiscaux pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS et DE). Nos secteurs d’intervention sont multiples et, à cet égard, nous avons comme mission d’anticiper l’évolution des besoins de nos clients, en adaptant constamment nos services aux réalités émergentes des marchés. Nous soutenons les entreprises dans les partenariats de développement de la technologie et nous les appuyons afin qu’elles puissent contribuer pleinement à la croissance économique du Québec et du Canada.

L’avis de Raymond Chabot Grant Thornton, déposé le 7 février 2014, recommande certains éléments visant à améliorer les investissements des entreprises en R-D et en innovation. Plus précisément, l’avis répond à l’une des questions soulevées par la consultation, soit : « Selon les conseils fournis par le groupe d’experts chargé de l’examen du soutien fédéral de la recherche-développement, que peut-on faire de plus pour améliorer les investissements des entreprises en R-D et en innovation? ».