02 Avr 2014

Gaz Métro a publié la semaine dernière son rapport de développement durable 2013 selon les lignes directrices de la Global Reporting Initiative (« GRI »). L’équipe de développement durable et gestion des gaz à effet de serre de Raymond Chabot Grant Thornton est fière de les avoir accompagnés dans cet exercice. Gaz Métro est ainsi la deuxième entreprise au Canada à publier un rapport selon les plus récentes normes GRI, soit la quatrième génération publiée en mai 2013. Par le fait même, Gaz Métro se dote d’un outil de reddition de comptes en développement durable qui rejoint les plus hauts standards internationaux en matière de transparence.

Un rapport de développement durable consiste à mesurer la performance extra-financière d’une organisation en matière de développement durable, notamment sur les volets sociaux, environnementaux et économiques. Ces rapports gagnent en popularité à la fois dans le secteur public et dans le secteur privé, et ce, auprès d’organisations de toute taille. Les lignes directrices publiées par la GRI ont été suivies par plus de 2 500 organisations à travers le monde et plus de 100 organisations au Canada en 2013.

Raymond Chabot Grant Thornton, avec l’appui de son partenaire Neuvaction, est un acteur incontournable dans la production de rapport de développement durable au Québec. Johanne Gélinas, associée chez Raymond Chabot Grant Thornton est l’une des trois formatrices accréditées au Québec pour offrir des formations certifiées par la GRI.

Précisons que le feuillet synthèse et le rapport complet publiés par Gaz Métro peuvent être consultés au www.gazmetro.com/dd.