07 Mai 2015
Guy Fauteux
Vice-président, associé | CPA, CA | Certification

Le 1er mai dernier au Club de Golf du Lac Mégantic avait lieu le colloque sur l’économie et l’emploi organisé par le Comité défi 2025 au sein duquel la Société d’aide au développement de la collectivité de la région de Mégantic est entre autres engagée.

Dédiée aux enjeux économiques et de l’emploi de la MRC du Granit, le colloque a ressemblé une centaine d’acteurs des milieux des affaires, politiques et sociaux pour discuter et décider de façon concertée des actions à entreprendre pour assurer le développement et augmenter la population de la région.

Le Comité défi 2025 a été formé pour favoriser la concertation et la mise en place d’un plan d’action visant l’attraction de 2 025 nouveaux citoyens dans la MRC d’ici l’année 2025.

Guy Fauteux, associé et responsable du bureau de Raymond Chabot Grant Thornton à Lac-Mégantic, est engagé auprès du comité comme président de celui-ci. Il a donné le coup d’envoi à la journée du 1er mai dernier en invitant les participants à se pencher sur les défis que devra relever la région au cours des prochaines années.

« Les commerces de détail voient leurs ventes diminuées depuis plusieurs années à la suite des fuites commerciales et de l’accroissement des ventes sur Internet », explique-t-il. Actuellement, les entreprises de la région ont de la difficulté à recruter de nouveaux employés et le taux de natalité est à la baisse. Si rien n’est modifié et que les différents acteurs régionaux ne réalisent pas les différents enjeux actuellement en cours, je prévois que la région frappera un mur d’ici 10 ans », avance M. Fauteux, fort d’une expérience de plusieurs années comme professionnel implanté dans la région.

Des enjeux de taille

La journée a donc permis de se concentrer sur trois principaux enjeux qui ont été abordés en atelier afin de déterminer les actions à entreprendre et dans quel ordre de priorité.

1. Enjeu économique
Pour atteindre ses objectifs, la région doit pouvoir compter sur un environnement économique qui permet l’épanouissement des personnes. Il faut donc soutenir les entreprises existantes et encourager la création de nouvelles entreprises qui contribueront à l’enrichissement collectif.

2. Enjeu de la main-d’œuvre
Le succès des entreprises de la région dépend, en grande partie, de la disponibilité d’une main-d’œuvre en quantité suffisante, compétente et mobilisée. Il faut donc se donner les outils pour gérer cet enjeu.

3. Enjeu du rayonnement
Pour que les efforts consacrés par tous pour développer les entreprises d’ici et leur fournir la main-d’œuvre nécessaire à leur succès fonctionnent, il faut pouvoir compter sur la mobilisation de tous les résidents de la région. Il faut également s’assurer que les opportunités qu’offre la MRC du Granit soient aussi connues à l’extérieur de la région.

Un conférencier de marque

Le journaliste économique à La Presse, Alain Dubuc, était par ailleurs invité à titre de conférencier sur l’heure du dîner. Il s’est adressé à la foule en apportant un regard d’expert sur le portrait global de l’attraction et la rétention de talents au Québec en positionnant la problématique dans son contexte historique et en évaluant son impact aujourd’hui.

Les villes et villages de la MRC du Granit ne sont pas les seuls à vivre un défi d’attraction et de rétention de talents; des dizaines d’autres municipalités au Québec sont dans la même situation et sont en quelque sorte en compétition. Ceci étant dit, M. Dubuc a identifié quatre éléments distinctifs sur lesquels la région pourra compter pour atteindre ses objectifs, soit l’attrait de reliefs et du plein air, le potentiel touristique, le dynamisme naturel de la région ainsi que la base industrielle et la notoriété.

07 Mai 2015  |  Écrit par :

M. Fauteux est vice-président au sein du cabinet RCGT. Contactez-le dès maintenant!

Voir le profil