07 Déc 2012
Emilio B. Imbriglio
Président et chef de la direction | FCPA, FCA, M.B.A, CFE, IAS.A

Le 30 novembre dernier, à l’occasion du Forum stratégique « La compétitivité de la métropole : Créer un environnement d’affaires compétitif pour la métropole », Emilio Imbriglio, associé responsable du groupe conseils financiers au bureau de Montréal et président du conseil de direction de la firme, fut invité à intervenir lors d’un panel portant sur « L’impact et les retombées de la présence des sièges sociaux dans la métropole – le point de vue des entreprises de service ».

Aux côtés d’Andrew Molson, président du conseil de RES PUBLICA, d’Éric Bédard, associé directeur chez Fasken Martineau et de Martin Gauthier, président de Sid Lee Montréal, Emilio a notamment rappelé l’engagement de Raymond Chabot Grant Thornton envers la Métropole. Ayant son siège social sur place et étant elle-même une importante collaboratrice des entreprises de services montréalaises.

Il a également rappelé les actions à entreprendre pour améliorer la compétitivité de l’environnement d’affaires montréalais.

« Il importe de garder à l’esprit que nous sommes en concurrence avec les autres provinces et pays pour attirer les sièges sociaux d’où le besoin d’être reconnus comme terre d’accueil de qualité. Soulignons l’importance de la transparence et de la stabilité politique dans l’attractivité d’un pays en face de la compétition internationale (…). Nous devons nous assurer de fournir un environnement favorable, assurant la continuité des entreprises et le maintien du contrôle québécois. Notre firme a déjà interpellé les gouvernements du Québec et du Canada pour modifier une disposition fiscale afin de favoriser la pérennité des entreprises d’ici. Il faut comprendre qu’actuellement, il est plus avantageux fiscalement, de vendre son entreprise à des étrangers qu’à des membres de sa famille. Des changements s’imposent (…). Pour attirer des sièges sociaux, il faut une stabilité politique, juridique, fiscale et bancaire. Le Québec devrait miser sur une fiscalité compétitive favorisant l’ouverture de sièges sociaux et leur maintient. Cela requiert un environnement d’affaires propice et compétitif. Le Québec gagnerait à être perçu comme la Suisse de l’Amérique. » a affirmé Emilio Imbriglio.

07 Déc 2012  |  Écrit par :

Emilio B. Imbriglio est associé et président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant...

Voir le profil