18 Nov 2011

Montréal, le 18 novembre 2011 – Profitant du passage du ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, M. Sam Hamad, à la tribune de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain pour parler d’entrepreneuriat, Raymond Chabot Grant Thornton tient à saluer les mesures gouvernementales annoncées en vue de développer une véritable culture québécoise de l’entrepreneuriat.

« La Stratégie québécoise de l’entrepreneuriat dévoilée, entre autres, par le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, est assurément une bonne nouvelle pour encourager la relève entrepreneuriale, un enjeu clé de notre compétitivité », a indiqué le président et chef de la direction, M. Jean Robillard.

L’enjeu de la relève étant d’une importance cruciale pour la prospérité de tout le Québec, la firme a d’ailleurs développé une pratique nommée Relève et continuité d’entreprise, qui regroupe plusieurs spécialistes du réseau. « Pour une transmission d’entreprise réussie, il est impératif de prendre en considération l’ensemble des enjeux, tant fiscaux que stratégiques, humains, légaux et financiers. C’est pourquoi notre pratique regroupe des experts en ressources humaines, management, financement, comptabilité et fiscalité », a rappelé l’associé en conseil stratégie et performance, Éric Dufour, tout en affirmant « que la stratégie du gouvernement visant à outiller les chefs d’entreprise sur les meilleures pratiques d’affaires susceptibles d’augmenter le potentiel de rentabilité future de leur entreprise et la mesure Investissement–compétences constituent des moyens intéressants en matière de transfert ».

Malgré ces annonces, Raymond Chabot Grant Thornton croit que pour réussir réellement l’entrepreneuriat au Québec et au Canada, il doit y avoir équité fiscale au chapitre de la transmission d’entreprises. Dans sa Stratégie, le gouvernement du Québec souligne l’idée de procéder à un examen de la fiscalité en matière de transfert familial des entreprises, en coordination avec le gouvernement du Canada. « Nous continuerons à mener les représentations en ce sens, car, rappelons-le, un propriétaire qui vend les actions de son entreprise à une tierce personne, ou même à des intérêts étrangers, plutôt qu’à une société détenue par un membre de sa famille, est toujours plus avantagé fiscalement, notamment en raison du fait qu’il peut bénéficier d’une déduction pour gains en capital pouvant atteindre 750 000 $ », a conclu Jean Gauthier, associé en fiscalité.

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Fondée en 1948, la société Raymond Chabot Grant Thornton figure aujourd’hui parmi les chefs de file dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité. Cette force repose sur une équipe de plus de 2 000 personnes, dont plus de 225 associés, réparties dans plus de 90 bureaux au Québec, dans l’est de l’Ontario et au Nouveau-Brunswick. Soulignons également que, depuis plus de 30 ans, Raymond Chabot Grant Thornton est membre de Grant Thornton International Ltd, offrant à sa clientèle l’accès à l’expertise de cabinets membres et de cabinets représentants dans plus de 100 pays.

– 30 –

Renseignements :

Francis Letendre
Conseiller, relations publiques
Raymond Chabot Grant Thornton
T. 514 390-4201
C. 514 554-1685
letendre.francis@rcgt.com
www.rcgt.com

Article suivant

17 Nov 2011

Bonne nouvelle du côté de nos services en redressement et insolvabilité! En effet, Raymond Chabot inc. a acquis le 8 novembre dernier le bureau de Serge Morency et Associés inc., mieux connu sous le nom de Morency Conseil, une firme spécialisée en insolvabilité qui œuvre dans le milieu des affaires depuis 1988.

« Cette acquisition nous permet de renforcer notre présence dans la région de Québec et d’avoir un nouveau bureau offrant une belle visibilité sur le boulevard Charest », a affirmé l’associé en redressement et insolvabilité de la région de Québec, André Champagne.

À la suite de cette entente, Raymond Chabot inc. est heureuse d’accueillir M. Pierre Lortie, syndic, à titre de directeur principal. Il desservira les bureaux de Québec (sur les boulevards Grande-Allée et Charest) ainsi que le bureau de Vanier. Notons également que M. Serge Morency participera à la transition, et ce, pour les deux prochaines années.

Bienvenue à tous et bon succès au sein de Raymond Chabot inc.

Article suivant

17 Nov 2011

L’Ordre des conseillers en ressources humaines du Québec vient de publier un code de conduite à l’usage des conseillers en recherche de cadres. Plus précisément, ce code vient compléter le code de déontologie de l’Ordre. Et c’est Michèle Perryman, directrice de la pratique de recherche de cadres au sein de notre cabinet, qui a été choisie pour agir en tant que porte-parole de l’Ordre pour cette vidéo tournée afin d’informer autant les membres de l’Ordre que la population en général.

La vidéo professionnelle, d’une durée de 6 minutes, met l’emphase sur le fait que le respect du candidat et la transparence des parties à chacune des étapes doivent être au coeur des préoccupations de toute recherche de cadres. Elle y fait aussi la distinction entre les services offerts par une agence de placement et les services offerts par une firme de recherche de cadres. Notons d’ailleurs que Mme Perryman a fait partie d’un comité de huit personnes qui ont collaboré à l’élaboration de ce code.

Visionner la vidéo

Article suivant

16 Nov 2011

Raymond Chabot Grant Thornton est fière d’agir comme vérificatrice dans la conclusion d’un partenariat inédit au Québec entre Sobeys et la Banque Nationale du Canada (BNC).

L’entente de gré à gré permet la vente par Sobeys de crédits de carbone, générés grâce à des améliorations apportées à ses magasins, à la Banque Nationale, lui permettant ainsi de neutraliser l’ensemble de ses émissions de GES. Il s’agit d’une première transaction du genre entre deux entreprises privées au Québec.

Pour plus de détails sur ce partenariat, consultez le communiqué émis conjointement par Sobeys et BNC!