21 Oct 2015
Réal Létourneau
Associé conseil | FCPA, FCA, M. Fisc. | Fiscalité

Félicitations à Réal Létourneau, associé et vice-président régional pendant plus de 15 ans, pour avoir été nommé ambassadeur par l’Université de Sherbrooke en plus d’avoir été l’un des lauréats du Mérite estrien décerné par La Tribune.

Un ambassadeur qui a activement participé au développement régional
Le Gala du rayonnement de l’Université de Sherbrooke, qui en était à sa 20e édition, a récemment rendu hommage à certains diplômés d’exception qui tracent la voie de l’excellence pour les générations futures. Réal Létourneau a ainsi été nommé ambassadeur par la Faculté d’administration. Comme le souligne l’Université, « en plus d’une carrière exceptionnelle chez Raymond Chabot Grant Thornton, cet ancien président de la Chambre de commerce de Sherbrooke à la fin des années 80 a fortement participé au développement et à l’essor de la Région. Réal Létourneau inspire cohésion, leadership, confiance et innovation partout où il passe ».

lauréats du Gala du rayonnement 2015

La rectrice Luce Samoisette et la présidente du conseil d’administration Lynda Durand
entourées des lauréats du Gala du rayonnement 2015
(Crédit photo : UdeS)


Un Sherbrookois qui redonne à sa région

En plus de son alma mater, Réal Létourneau s’est aussi vu remettre une mention par le quotidien La Tribune. À chaque semaine le quotidien La Tribune décerne un Mérite Estrien. En février 2016, lors d’une soirée, on soulignera le travail d’une cinquantaine de personnes qui, jour après jour, s’investissent par pure passion et qui ne comptent plus les heures mises au service de leur communauté et notre associé a été honoré pour sa riche contribution au rayonnement de l’Estrie.

Pour en savoir plus sur Réal Létourneau, lisez l’excellent article « La réussite en trois volets » publié dans La Tribune le 13 octobre dernier et qui dresse un portait de l’homme derrière l’homme d’affaires.

Chapeau à Réal Létourneau pour ces deux prestigieuses reconnaissances et pour l’ensemble de sa carrière exceptionnelle dont le mérite rejaillit autant sur Raymond Chabot Grant Thornton, l’Université de Sherbrooke et l’ensemble de la communauté estrienne!

21 Oct 2015  |  Écrit par :

M. Létourneau est associé conseil au bureau de Sherbrooke. Il est votre expert en fiscalité....

Voir le profil

Article suivant

05 Oct 2015
Réal Létourneau
Associé conseil | FCPA, FCA, M. Fisc. | Fiscalité

Montréal, le 5 octobre 2015 –Raymond Chabot Grant Thornton est très fière, pour une troisième année consécutive, de présenter le Mercure Entrepreneuriat dans le cadre du prestigieux concours Les Mercuriades 2016 de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

« Notre firme est un accompagnateur de choix des organisations dynamiques. Depuis plus de 65 ans, nous sommes continuellement motivés à les faire rayonner et à leur permettre de réaliser leur plein potentiel de croissance. La réussite de nos créateurs de richesse mérite d’être saluée. C’est pourquoi Raymond Chabot Grant Thornton est ravie de récompenser celles et ceux qui ont mis en place des mesures structurantes pour favoriser la croissance et l’innovation de leur entreprise », a indiqué le président et chef de la direction de la firme, Emilio B. Imbriglio.

Le Mercure Entrepreneuriat – Raymond Chabot Grant Thornton s’adresse aux PME et aux grandes entreprises. Il vise à récompenser une stratégie de croissance élaborée par l’entreprise dans le but d’atteindre son plein potentiel. Cette croissance doit être planifiée afin d’assurer la pérennité de l’entreprise dans le temps et doit s’inscrire dans une planification d’affaires réfléchie, telle que le développement d’un nouveau marché, la poursuite d’une stratégie de fusion ou d’acquisition ou la réorientation d’un produit en déclin.

« Nous invitons les entrepreneurs à s’inscrire en grand nombre, autant ceux issus des PME que des grandes entreprises. Leur succès contribue à la réussite de tout le Québec. Nous nous devons de souligner leur riche contribution à l’essor de notre société », a ajouté M. Imbriglio.

Pour tout savoir sur le concours les Mercuriades 2016 de la FCCQ, notamment sur ses différentes catégories, dont celle Entrepreneuriat Raymond Chabot Grant Thornton, et soumettre votre candidature, aller à www.mercuriades.ca. Il n’y a pas de frais relatifs à l’inscription ni au dépôt du dossier de candidature. La date limite pour la soumission des dossiers est le 18 décembre 2015.

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Fondée en 1948, Raymond Chabot Grant Thornton (rcgt.com) figure aujourd’hui parmi les chefs de file canadiens dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité. La force de la firme repose sur une équipe de plus de 2 500 professionnels, dont quelque 230 associés. Ensemble, Raymond Chabot Grant Thornton et Grant Thornton LLP, autre firme canadienne membre de Grant Thornton International Ltd, accompagnent les organisations dynamiques d’ici, avec plus de 4 300 professionnels et quelque 140 bureaux au Canada, dans l’atteinte de leur plein potentiel de croissance. Grant Thornton International Ltd offre à sa clientèle l’accès à l’expertise de cabinets membres et de cabinets représentants dans plus de 130 pays, comptant au-delà de 40 000 professionnels.

– 30 –

Source :

Francis Letendre
Conseiller principal – Relations publiques
Raymond Chabot Grant Thornton
Tél. : 514 390-4201
[email protected]

21 Oct 2015  |  Écrit par :

M. Létourneau est associé conseil au bureau de Sherbrooke. Il est votre expert en fiscalité....

Voir le profil

Article suivant

01 Oct 2015
Réal Létourneau
Associé conseil | FCPA, FCA, M. Fisc. | Fiscalité

Selon le sondage CROP réalisé par Raymond Chabot Grant Thornton, près d’un Québécois sur deux ne pourrait survivre plus d’un mois s’il perdait son emploi.

Éric Lebel, associé en redressement et insolvabilité chez Raymond Chabot Grant Thornton, a contribué à un article de l’édition d’octobre du magazine Coup de pouce qui analyse la situation dangereuse dans laquelle se trouve un grand nombre de Québécois qui vivent « de chèque de paie en chèque de paie ». Ce dernier offre des conseils pour prévenir cette situation risquée et bien gérer ses finances personnelles.

Les Québécois aux finances fragiles…

 De nos jours, la consommation n’est plus bridée par nos revenus, l’épargne se fait rare, et le recours à l’emprunt pour financer nos besoins et nos désirs est devenu chose commune. Or, ce train de vie déconnecté de nos revenus réels peut avoir des conséquences graves. D’après le rapport 2014 du Bureau du surintendant des faillites du Canada, le nombre de dossiers d’insolvabilité a atteint 43 891, soit une augmentation de 4% par rapport à 2013.

Le sondage CROP publié par Raymond Chabot Grant Thornton en avril dernier révèle que 41% des Québécois jugent leurs finances personnelles fragiles. La situation des 18 – 44 ans est encore plus précaire, la moitié d’entre eux jugent leurs finances personnelles assez ou très fragiles. Dans ces conditions, épargner devient difficile : 4 Québécois sur 10 déclarent ne jamais le faire. Or, sans épargne, la vulnérabilité face aux aléas de la vie est très importante.

Respecter son budget

Aux yeux d’Éric Lebel, l’épargne est le meilleur moyen d’avoir l’esprit tranquille en ce qui concerne ses finances personnelles. Pour être capable d’épargner, il n’existe pas de solution miracle explique-t-il : il faut faire son budget et le respecter.

Faire son budget ne veut pas dire ne plus se faire plaisir. Un budget trop strict ne sera pas respecté. L’exercice de planification doit comprendre un poste de dépenses « plaisir ». Quand la personne voudra se gâter (vêtements, restos, voyages…), « elle pigera l’argent dans cette enveloppe plutôt que de s’endetter davantage avec sa carte de crédit », explique l’expert.

Pour en savoir plus, consultez l’article de l’édition d’octobre du magazine Coup de pouce.

21 Oct 2015  |  Écrit par :

M. Létourneau est associé conseil au bureau de Sherbrooke. Il est votre expert en fiscalité....

Voir le profil

Article suivant

30 Sep 2015
Réal Létourneau
Associé conseil | FCPA, FCA, M. Fisc. | Fiscalité

 

La chaîne de boutiques de vêtements L’Ensemblier présente dans l’Est-du-Québec et au nord du Nouveau-Brunswick ferme toutes ses boutiques. La compagnie était en processus de restructuration majeure depuis un an. 125 employés perdent leur emploi. Stéphane Gauvin, associé et syndic responsable du dossier, commente à Radio-Canada.

21 Oct 2015  |  Écrit par :

M. Létourneau est associé conseil au bureau de Sherbrooke. Il est votre expert en fiscalité....

Voir le profil