29 Mai 2019

Est-il plus avantageux pour un chef d’entreprise, fiscalement parlant, de préférer le dividende au salaire? Rien n’est moins sûr.

C’est ce que constate Daniel Germain du journal Les Affaires en discutant avec des spécialistes, dont Pascal Leclerc, associé en fiscalité chez Raymond Chabot Grant Thornton.

À une certaine époque, en fonction des résultats financiers de la société, la règle générale (« règle du pouce ») indiquait que le dividende était le choix tout indiqué. Aujourd’hui, les règles fiscales sont complexes. Le dividende est certes plus simple, administrativement parlant, mais il existe plusieurs types de dividendes et les entreprises doivent désormais remplir de nouvelles obligations fiscales et se plier aux taxes sur la masse salariale.

Selon Pascal Leclerc, auparavant, c’était plus simple : « On pouvait dire au propriétaire d’entreprise dont les profits dépassaient 500 000 $, sans mener des calculs aussi complexes qu’aujourd’hui, de se verser un salaire. Celui dont la société faisait moins de profits, on lui conseillait le dividende. Maintenant, pour ce dernier, c’est moins évident. La décision nécessite plus de calculs. »

Consultez l’article en entier en ligne (pour les abonnés).

Bénéficiez de notre expertise, afin de faire le meilleur choix pour vous.

Article suivant

17 Mai 2019

Les tailleurs et complets se font de plus en plus rares dans les sociétés comptables comme la nôtre. De plus en plus, on opte pour une tenue décontractée.

C’est ce que révèle un article paru dans La Presse sur les tenues décontractées au bureau. Notre firme a adopté les tenues chic décontractées depuis 2017 de manière plutôt naturelle.

« C’est la diversification des services et de la clientèle qui est en grande partie responsable de cette évolution », mentionnait entre autres Emilio B. Imbriglio, président et chef de la direction à la journaliste Isabelle Massé.

Le président et la vice-présidente Talent et culture de la firme, Macha Pohu, ont participé à cette entrevue.

Pour en savoir plus sur cette belle réalité d’une grande firme comme Raymond Chabot Grant Thornton, consultez l’article.

Article suivant

15 Mai 2019

Un article de la nouvelle revue Angle, publiée à l’échelle canadienne, s’intéresse à l’impact de l’aménagement des espaces de travail sur le bien-être des employés.

Catherine Hersent, directrice générale de la région de l’Ouest au sein de notre firme, voit également un lien direct entre la productivité des équipes et leur environnement de travail.

En 2016, les bureaux de notre firme à Montréal ont été entièrement rénovés. Les employés ont également été sondés afin que la nouvelle image des bureaux réponde le mieux possible à leurs besoins. Résultat : huit employés sur dix se disent très satisfaits des modifications apportées.

Pour lire l’article en entier et voir en photos un lieu unique de travail, consultez la revue Angle.

Article suivant

10 Mai 2019

Gala des Prix Personnalité de l’année 2019 : une célébration pour ceux qui osent!

Des leaders d’affaires québécois honorés, dont Lino A. Saputo, Jr., qui reçoit la distinction du Prix Personnalité de l’année

Montréal, le 9 mai 2019 – C’est dans le cadre d’une soirée festive et haute en couleur, animée par les talentueux Gregory Charles et Rebecca Makonnen, que plus de 500 convives étaient réunis ce soir à la Salle des pas perdus de la gare Windsor pour rendre hommage à des leaders qui, à leur façon, contribuent au succès de leur entreprise et du Québec tout entier.

Une collaboration fructueuse entre les milieux de l’éducation et des affaires

Le concours des Prix Personnalité de l’année, organisé par Raymond Chabot Grant Thornton et l’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia, et qui en était à sa première édition cette année, vise à célébrer les gens d’affaires qui participent au développement des entreprises visionnaires d’ici et à l’émergence des talents de demain, et ce, partout au Québec. Il permet aussi de générer de réelles opportunités de maillage entre le milieu universitaire et le monde des affaires, tout en récompensant des étudiants du baccalauréat en comptabilité de l’École de gestion John-Molson pour leur parcours académique et leurs efforts consacrés à la réussite de leurs études.

« Nous sommes très fiers de cette première édition du concours qui s’est révélée un franc succès. Les Prix Personnalité de l’année sont uniques. Ils contribuent à inspirer les étudiants de l’École de gestion John-Molson, tout en favorisant un meilleur lien avec la communauté des affaires. Donner à notre relève l’inspiration et le leadership nécessaires pour réaliser ses ambitions, c’est ce que ce concours et cette soirée de reconnaissance valorisent et encouragent », a indiqué Anne-Marie Croteau, doyenne de l’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia.

Des gens d’affaires inspirants à l’honneur

Les lauréats des quatre catégories de la soirée sont :

  • M. Dominic Gagnon, cofondateur, Connect&Go. Catégorie Éclipse : « Un dirigeant qui fait bouger le marché ou qui en crée un tout nouveau. »
  • M. Patrice Marin, cofondateur, district m. Catégorie Glocal : « Un dirigeant qui a créé un succès localement à partir d’activités menées à l’international. »
  • Mme Marie-Claude Boisvert, associée, Clearspring Capital Partners. Catégorie Instinct : « Une équipe responsable d’une transaction innovante et complexe qui assure le développement et la croissance d’une entreprise avant-gardiste d’ici. »
  • M. Lino A. Saputo, Jr., président du conseil d’administration et chef de la direction, Saputo inc. Catégorie Personnalité de l’année : « Un dirigeant qui, par sa vision et son leadership, a amené son organisation à un niveau supérieur. »

Les membres du comité de sélection, composés de Hubert Bolduc, président-directeur général, Montréal International; Étienne Borgeat, président-directeur général et cofondateur de PsyXnovation; Ingrid Chadwick, Ph. D., professeure agrégée, École de gestion John-Molson; Barbara Henchey, directrice, bureau de la doyenne, École de gestion John-Molson; Alexandra Panaccio, Ph. D., professeure agrégée, École de gestion John-Molson, et; Bastien Poulain, président-directeur général et fondateur, 1642, ont tenu également à procéder à une Mention spéciale du jury.

Celle-ci a été remise à Mme Nathalie Lehoux, présidente des restaurants Pacini. Mme Lehoux a reçu cette récompense parce qu’elle a réussi à redéfinir ce que signifie être un leader. Cette femme d’affaires est partie d’une marque établie comme Pacini et, aidée de son équipe, elle a pris la décision de la réinventer grâce à sa vision ambitieuse de l’entreprise.

Rappelons que le choix des lauréats s’est effectué par un comité formé de membres issus du milieu universitaire et du monde des affaires.

Le talent étudiant récompensé

Ce grand rendez-vous de la réussite était aussi l’occasion de souligner l’excellence de quatre étudiants. En plus de se mériter chacun une bourse d’études d’une valeur de 5 000 $, ces récipiendaires auront la possibilité de participer à un projet « d’immersion en innovation », chapeauté par les experts de Raymond Chabot Grant Thornton, de Catallaxy, filiale de la firme consacrée à la technologie blockchain, et d’Operio, autre filiale spécialisée en comptabilité infonuagique. Félicitations à Mme Victoria Cardillo, M. Alex Tzozis, Mme Karine Wong et Mme Wenjing Zhou.

Le président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton, Emilio B. Imbriglio, également ravi de cette première édition du concours, a tenu, pour sa part, à souligner qu’« il faut poursuivre l’éducation des jeunes à l’entrepreneuriat, valoriser le rôle économique et social de l’entreprise au sein de la société et célébrer la réussite dans le monde des affaires. La performance de tous les finalistes et des lauréats de ce soir mérite autant d’admiration que les exploits olympiques et professionnels de nos idoles. Ce concours s’inscrit dans l’objectif de reconnaître le talent de celles et ceux qui font briller le Québec en affaires, tout comme le talent de nos étudiants qui le fera rayonner prochainement. Toutes nos félicitations aux finalistes, aux lauréats et aux jeunes boursiers. Vous nous faites honneur! », a-t-il conclu.

Pour en apprendre davantage sur ce concours d’envergure et demeurer à l’affût des détails entourant la 2e édition, visitez le www.rcgt.com/prix.

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Raymond Chabot Grant Thornton est une firme de services professionnels vouée au succès des organisations et de leurs dirigeants depuis 1948. Les professionnels de la firme sont engagés à accompagner les clients dans leur réussite grâce à une profonde compréhension de ce qui compte pour eux, pour leur entreprise et leur industrie. Cette fine connaissance, jumelée au talent et à la passion d’une équipe de professionnels, permet de stimuler la croissance. Leader québécois et canadien dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité, Raymond Chabot Grant Thornton compte sur une équipe de plus de 2 600 professionnels, dont quelque 200 associés, répartis dans plus de 100 bureaux au Québec et dans les régions d’Ottawa et d’Edmundston.

Conjointement avec Grant Thornton LLP, autre firme canadienne, et l’organisation mondiale Grant Thornton, nous sommes présents dans plus de 135 pays et comptons plus de 53 000 employés qui offrent une véritable connaissance, une perspective innovante et l’agilité nécessaire afin que les clients continuent d’évoluer.

À propos de l’École de gestion John-Molson

L’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia est l’une des plus grandes écoles de commerce du monde. Axée sur l’excellence universitaire, l’École de gestion John-Molson propose un milieu d’apprentissage et de recherche stimulant qui favorise l’éclosion d’idées novatrices pour l’essor des affaires et de la société. Reconnue par l’Association to Advance Collegiate Schools of Business depuis 1997, l’École de gestion John-Molson offre des programmes aux 1er, 2e et 3e cycles. Ses professeurs de renommée internationale repoussent constamment les frontières de la recherche, et ses activités d’apprentissage expérientiel permettent aux étudiants d’acquérir une formation pratique qui complète l’enseignement en classe. Par ailleurs, le pavillon qui abrite ses installations de pointe a été certifié LEED argent et constitue le pôle vert et dynamique du campus Sir-George-Williams, au centre-ville de Montréal.

– 30 –

Sources :

Francis Letendre
Chef, Affaires publiques
Raymond Chabot Grant Thornton
Tel. : 514 390-4201
[email protected]

Jordan Keenan
Conseiller en communications
Université Concordia
514 848-2424, poste 4880
[email protected]

Gagnants 2019 - Personnalité de l'année