18 Mar 2021
David Mayrand
Associé | CPA, CA | Conseil en management

Votre processus budgétaire gagnera en efficacité grâce à la modernisation technologique de votre système de gestion qui viendra optimiser l’utilisation d’Excel.

Dans la dernière année, les équipes financières ont été entraînées dans un tourbillon de reprévisions :

  • Quel sera le flux d’activité pour les six prochains mois?
  • Comment optimiser les dépenses tout en conservant un niveau d’activité pérenne?
  • Quelle sera la trésorerie dans une semaine, un mois, un trimestre?

Voilà autant de questions qui ont eu pour conséquence la multiplication des fichiers Excel accompagnés de leur lot d’erreurs : liens corrompus, versions difficiles à suivre, erreurs de formules, etc. Il peut en découler une analyse déficiente et des prises de décisions erronées.

Nos experts en planification financière peuvent vous aider à traverser cette période d’incertitude en travaillant de concert avec vous sur la revue de votre processus budgétaire et sur la modernisation technologique de votre système de gestion.

Composée à la fois d’anciens contrôleurs financiers, de consultants expérimentés et d’experts techniques, notre équipe vous accompagnera dans cette transformation numérique en vous proposant une vision fonctionnelle efficace répondant à vos problématiques opérationnelles.

Notre partenariat avec l’éditeur canadien VENA nous permet de vous offrir une solution de gestion intégrée à Excel répondant à vos besoins.

VENA adopte et renforce Excel sans compromis

Créé pour permettre aux entreprises de travailler plus intelligemment, VENA utilise une méthodologie étonnamment pratique pour simplifier les processus complexes. VENA transforme Excel en une véritable solution financière et opérationnelle : budgets, prévisions, reporting, consolidation, analyse.

VENA propose une approche simple, mais efficace : conserver les forces d’Excel en compensant ses défauts : base de données centralisée, fichiers et règles de gestion centralisés, sécurité applicative.

Cette solution infonuagique est une plateforme complète, évolutive et facile d’utilisation qui permet de connecter l’ensemble des acteurs de vos processus prévisionnels (partage de documents, fil de discussion au sein même d’un rapport) et de disposer d’une architecture technique où VENA occupe la place centrale (connectivité native avec plusieurs ERP du marché, intégration d’un ETL [extract-transform-load] permettant d’importer et d’exporter tous types de données de vos systèmes opérants).

Pour obtenir davantage d’information et visionner la vidéo de démonstration, cliquez ici. (Notez que la vidéo est disponible en anglais seulement.)

18 Mar 2021  |  Écrit par :

David Mayrand est expert en conseil en management au sein de Raymond Chabot Grant Thornton....

Voir le profil

Article suivant

01 Mar 2021

Nous sommes heureux d’annoncer que Marc Bergeron, vice-président du Groupe Redressement et insolvabilité (GRI), a obtenu la plus haute distinction de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec, soit le prestigieux titre de Fellow (FCPA).

Cette reconnaissance témoigne du caractère exceptionnel de la carrière de Marc Bergeron, de son leadership inspirant et de son apport significatif à l’évolution de notre firme et à la profession.

Au-delà de tous ses succès, Marc est apprécié pour ses qualités humaines, son écoute et sa générosité. Il réussit tout ce qu’il entreprend et il gagne le respect et la confiance de tous les gens qu’il rencontre, les employés, les clients et la communauté.

Voici le communiqué officiel annonçant les 17 nouveaux FCPA.

Article suivant

25 Fév 2021

Le 15 février 2021, Raymond Chabot Grant Thornton a dévoilé ses recommandations prébudgétaires adressées aux gouvernements fédéral et du Québec.

Certaines ont d’ailleurs suscité un vif intérêt de la part des médias. Consultez notre communiqué de presse menant vers les documents prébudgétaires.

Mesures exceptionnelles pour un contexte extraordinaire

La firme a osé. Nous avons proposé des mesures, parfois temporaires, visant à dégager davantage de revenus gouvernementaux pour éviter une éventuelle crise des finances publiques au détriment des générations de l’avenir, sans augmentation d’impôts ou de taxes.

Ces mesures audacieuses permettraient ainsi aux gouvernements d’engranger à court terme des revenus et de bénéficier d’économies pour faire face aux dettes et aux déficits importants générés par la pandémie. L’encaissement rapide des impôts latents au Régime enregistré d’épargne-retraite (REER) et de ceux relatifs aux sommes détenues dans des sociétés de gestion figure parmi ces mesures ambitieuses, tout comme le redémarrage du programme fédéral des immigrants investisseurs et l’accélération de la réouverture de ce même type de programme au Québec.

La firme a également proposé des mesures importantes pour faciliter la relance telles qu’un crédit d’impôt à l’innovation au fédéral et l’instauration d’un programme d’aide financière de santé globale entrepreneuriale au Québec pour permettre aux dirigeants de PME d’être accompagnés par une équipe de professionnels externes sur deux fronts : volet personnel (soutien psychologique) et volet organisationnel (soutien d’affaires).

Ensemble, osons pour protéger nos générations futures et pour relancer notre économie!

Retombées médias

Consultez l’article de La Presse dans lequel notre collègue associé en fiscalité internationale Jean-François Poulin est cité. Visionnez l’entrevue de notre président et chef de la direction, Emilio B. Imbriglio, à l’émission À vos affaires de LCN (allez à 7 min 35 s). Écoutez la chronique de Pierre-Yves McSween diffusée au 98,5 FM. De plus, Zone Économie à RDI a consacré un reportage sur le sujet lors de son émission du 15 février. Les médias InfoBref et Insurance Portal en ont aussi parlé.

Article suivant

24 Fév 2021

La sécurité de l’information est plus que jamais au cœur de la croissance des entreprises, voire de leur survie. Cette réalité touche toutes les PME.

Le Groupe CIS, un développeur de solutions logicielles pour le personnel mobile, l’a bien compris : il a mis en œuvre un important processus afin d’adopter les meilleures pratiques en cybersécurité.

La PME de Saint-Jérôme s’apprête ainsi à obtenir la certification ISO 27001, la norme internationale de référence en sécurité de l’information.

Une exigence des clients

Groupe CIS est l’un des premiers fournisseurs nord-américains de solutions informatiques utilisées dans la livraison directe en magasin et l’automatisation de la force de vente, ainsi que dans le transport de personnes et de marchandises. Ses applications sont déployées tant sur les serveurs des clients qu’en infonuagique, et contiennent souvent de l’information sensible. Elles comptent 15 000 utilisateurs, surtout du domaine alimentaire.

« Nous avons implanté un programme de sécurité personnalisé afin que les meilleures pratiques de sécurité soient suivies à toutes les étapes du développement des produits de Groupe CIS », mentionne Guillaume Caron, président-directeur général de VARS, la division en cybersécurité de Raymond Chabot Grant Thornton qui a appuyé Groupe CIS dans ce processus.

Groupe CIS prévoyait entreprendre prochainement une telle démarche, mais l’a devancée lorsque deux clients importants lui ont demandé de se conformer à une norme de cybersécurité reconnue.

C’est d’ailleurs une réalité qui touche toutes les PME. En effet, de plus en plus de grandes entreprises publiques et privées exigent que leurs fournisseurs instaurent de solides mesures de sécurité de l’information. Elles veulent ainsi se protéger des cybercriminels qui cherchent à les attaquer en s’infiltrant dans les systèmes de leurs fournisseurs, souligne Guillaume  Caron. La pandémie, qui a bouleversé les méthodes de travail, a accéléré cette tendance.

Groupe CIS pourra maintenant garantir à ses clients qu’elle respecte les règles de cybersécurité les plus rigoureuses. « Cela nous donnera un avantage concurrentiel pour fidéliser notre clientèle et appuyer notre développement au pays et à l’étranger », dit Éric Tessier, vice-président, ventes et marketing, de Groupe CIS.

« Nous avions déjà de bonnes pratiques, mais nos processus n’étaient pas suffisamment documentés et peut-être pas toujours appliqués avec toute la rigueur requise. La démarche de certification nous a permis de colmater certaines brèches et de sensibiliser nos 70 employés aux règles de sécurité  », explique Joël Desjardins, directeur stratégique, solutions mobiles, de Groupe CIS.

Un travail de fond

Pour atteindre la certification ISO 27001, le chemin peut être long. Il faut prévoir, entre autres :

  • une évaluation complète des risques;
  • le repérage des points à corriger;
  • l’implantation d’un programme de sécurité de l’information;
  • la création d’un plan de continuité des affaires et d’un plan de réponse aux incidents;
  • la mise sur pied d’un comité permanent de gestion des risques;
  • un audit.

Plus de 25 nouvelles politiques touchant divers aspects de la cybersécurité ont été définies dans le cas de Groupe CIS. « Ça nécessite un travail important et il faut être accompagné par les bonnes personnes. Avec VARS, nous avons pu compléter la démarche en seulement quatre mois », précise Joël Desjardins.

Il faut d’ailleurs s’assurer de mettre en place des solutions 24/7 pour prévenir les cyberattaques, qui peuvent coûter très cher à une PME. Parmi ses essentiels, VARS propose la surveillance continuelle des postes de travail et du réseau de l’entreprise, les tests d’intrusion et les simulations d’hameçonnage, une sécurité avancée des courriels, ainsi que la formation du personnel et les services d’un chef de la sécurité de l’information.

Même lorsqu’elle sera certifiée ISO 27001, Groupe CIS poursuivra ses efforts d’amélioration en sécurité de l’information. Elle s’engage d’ailleurs à suivre les règles de la norme pendant au moins trois ans. Une vérification annuelle permettra de s’en assurer et de repérer de nouvelles améliorations possibles.