L’industrie mondiale des aliments et des boissons a souffert de la récession et du malaise général qui s’en est suivi. Et tandis qu’une croissance régulière mais modérée semble être la norme dans plusieurs marchés, des difficultés subsistent. Le prix élevé des matières premières continue de miner la rentabilité. La consommation des ménages demeure léthargique, limitant du coup la capacité des sociétés qui oeuvrent dans les secteurs de l’alimentation à augmenter leurs prix.

Téléchargez cette publication