Éric Brosseau
Directeur principal | Ing., LL.M. | Fiscalité

L’Agence du revenu du Canada (ARC) a énoncé son intention d’être plus présente auprès des contribuables qui effectuent des activités de recherche scientifique et de développement expérimental (RS et DE).

Cette présence prend généralement la forme d’une vérification comptable et scientifique.

Rien en principe ne devrait avoir changé dans le programme. Toutefois, on constate actuellement que l’interprétation du programme, le processus d’analyse des dossiers et l’insistance sur la preuve contemporaine se font de manière nouvelle.

Dans ce contexte, vos réclamations de crédits d’impôt RS et DE risquent d’être coupées substantiellement par l’ARC si vous n’êtes pas en mesure de bien défendre votre dossier.

Que faire lorsque l’ARC communique avec vous pour vous annoncer la vérification de votre dossier? Cela signifie que l’ARC considère que des aspects de votre réclamation ne sont pas acceptables.

La première chose à faire est de questionner les agents du gouvernement pour bien comprendre les points qu’ils souhaitent vérifier. S’agit-il uniquement des données financières? Quels projets techniques veulent-ils discuter?
Idéalement, vous devriez avoir une réponse écrite à ces questions.

Habituellement, l’ARC soumet une liste des informations que vous devrez produire. Répondez promptement aux demandes de l’ARC. Si vous n’avez pas l’information demandée dans la forme exigée par l’ARC, n’hésitez pas à communiquer avec eux pour en discuter.

La préparation de la vérification devrait tenir compte des questions soulevées par l’ARC. Il est essentiel que vous soyez en mesure de bien faire valoir votre réclamation. Si ce n’est déjà fait, vous devriez vous assurez que vous avez
encore en main la documentation contemporaine que vous avez générée lors de vos essais et notez l’endroit où elle se trouve afin de pouvoir y référer facilement lors de la vérification. Relisez également les descriptions techniques que vous avez soumises avec votre déclaration de revenus.

Lors de la journée de vérification, restez calme! Répondez aux questions et essayez d’obtenir l’opinion des agents du gouvernement sur votre dossier avant la fin de la rencontre. Si ce n’est pas possible d’obtenir cette opinion, demandez pour savoir à quel moment elle vous sera communiquée.

N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples renseignements sur le programme des crédits d’impôt à la RS et DE.

27 Oct 2010  |  Écrit par :

M. Brosseau est votre expert en fiscalité pour le bureau de Sherbrooke. Contactez-le dès...

Voir le profil

Article suivant

La publication qui suit traite des Normes internationales d’information financière (IFRS) et elle est créée afin de vous tenir informés sur les questions d’actualité et sur d’autres sujets plus spécifiques qui pourraient se révéler pertinents pour le passage de votre entreprise aux IFRS.

La route vers la conversion
Impôts différés – Un guide pour les directeurs financiers afin d’éviter les pièges

La Norme internationale d’information financière (IFRS) IAS 12, Impôts sur le résultat, n’est pas nouvelle. Néanmoins, pour bon nombre de directeurs financiers, les concepts liés au calcul des impôts différés ne sont pas intuitifs. L’IAS 12 requiert l’application d’une méthode de calcul mécanique, mais exige également beaucoup de jugement pour certains éléments. De plus, l’application des concepts de l’IAS 12 exige une connaissance approfondie des lois fiscales pertinentes. Pour toutes ces raisons, plusieurs directeurs financiers jugent que le calcul d’une provision pour impôt différé entraîne d’importantes difficultés en pratique.

Pour consulter cette publication, cliquez sur le bouton « Télécharger » de la colonne de droite.

Article suivant

La publication qui suit traite des Normes internationales d’information financière (IFRS) et elle est créée afin de vous tenir informés sur les questions d’actualité et sur d’autres sujets plus spécifiques qui pourraient se révéler pertinents pour le passage de votre entreprise aux IFRS.

La route vers la conversion
Les instruments financiers exposés – Exemples d’informations à fournir et directives explicatives sur l’IFRS 7

La Norme internationale d’information financière IFRS 7, Instruments financiers : Informations à fournir (IFRS 7), n’est pas nouvelle – elle est entrée en vigueur pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2007. Néanmoins, nous pensons que ce guide peut vous être très utile. L’expérience a montré que l’IFRS 7 présente certains défis, et deux années de pratique nous permettent de partager avec vous un aperçu des domaines les plus problématiques. Qui plus est, la crise financière mondiale a braqué les projecteurs sur la  pertinence des informations à fournir, notamment sur le risque, en ce qui concerne les instruments financiers. Elle a également amené l’International Accounting Standards
Board à ajouter quelques nouvelles exigences importantes à l’IFRS 7 au cours des derniers mois. La publication reflète ces nouvelles exigences, lesquelles sont en vigueur depuis le 1er janvier 2009.

Pour consulter cette publication, cliquez sur le bouton « Télécharger » de la colonne de droite.

Article suivant

La publication qui suit traite des Normes internationales d’information financière (IFRS) et elle est créée afin de vous tenir informés sur les questions d’actualité et sur d’autres sujets plus spécifiques qui pourraient se révéler pertinents pour le passage de votre entreprise aux IFRS.

La route vers la conversion
Capitalisation des coûts d’emprunt – De la théorie à la pratique

En mars 2007, l’International Accounting Standards Board a publié une version révisée de la norme internationale d’information financière IAS 23, Coûts d’emprunt. Cette version révisée s’applique aux exercices ouverts à compter du 1er janvier 2009.

Pour consulter cette publication, cliquez sur le bouton « Télécharger » de la colonne de droite.