10 Oct 2019

Un projet de loi déposé par le sénateur américain Marc Rubio permettrait aux Canadiens de 50 ans et plus de rester aux États-Unis huit mois au lieu de six.

Chaque hiver, plus d’un million de Québécois migrent vers les chaudes températures de la Floride. Ce projet de loi, s’il est adopté, permettrait à l’État de la Floride de profiter de revenus à la consommation plus importants.

« Si l’argent est dépensé dans une autre juridiction, les taxes sont dépensées là-bas et non ici », souligne Martin Caron, directeur principal en fiscalité et mobilité internationale.

Il précise que ce projet de loi ne devrait pas, en principe, avoir d’impact sur les impôts, mais bien sur les taxes.

« Prenez les deux mois supplémentaires multipliés par le nombre de personnes qui vont séjourner plus longtemps en Floride, vous obtiendrez des recettes de taxes de vente qui sont moins élevées pour le Canada et le Québec. »

Rappelons que, bien que la loi américaine soit susceptible de changer à cet égard, la législation québécoise, notamment en matière de soins de santé, demeurera pour le moment, inchangée.

Les Québécois, en ce qui a trait au Régime de l’assurance maladie du Québec, ne peuvent séjourner hors du Québec que pour une période de six mois consécutifs. Si le projet de loi américain est adopté, certaines dispositions au Québec pourraient être ajustées sur le plan fiscal, mais rien n’est confirmé à cet égard, tient à préciser M. Caron.

Pour planifier votre retraite au soleil, faites appel à nos experts en fiscalité et mobilité internationale.

Consultez cet article dans le Journal de Québec.

Article suivant

02 Oct 2019

L’accumulation de dettes peut se produire plus rapidement qu’on le croit, surtout à l’approche ou au moment de la retraite, alors que les revenus sont moins élevés.

Les dettes peuvent également engendrer certaines tensions au sein d’un couple.

Éric Lebel, associé et syndic autorisé en insolvabilité, brosse un portrait des clients aux prises avec des dettes pour le magazine Bel Âge : « Les gens cognent à notre porte à la recherche de solutions. Dans la cinquantaine, certains connaissent la maladie et n’ont pas toujours d’assurance salaire. D’autres sont travailleurs autonomes, sans coussin financier en cas d’imprévu. »

M. Lebel rappelle qu’à la retraite, il est important de revoir tout son crédit : « Même si nos revenus diminuent, on ne nous enlève pas pour autant nos cartes de crédit. Il suffit de dépenser 100 $ ou 200 $ au-dessus de nos moyens tous les mois et au bout de quelques années, on accumule quelques milliers (voire des dizaines de milliers de dollars de dettes). »

Depuis 20 ans, on note malheureusement une augmentation des personnes de 65 ans et plus ayant des dettes. Il existe des solutions pour remédier à son endettement, mais avant toute chose, il est important de voir à ralentir son train de vie. Par la suite, différentes options s’offrent à vous, comme la consolidation de dettes, la proposition de consommateur ou encore la déclaration de faillite. Ces solutions peuvent aider à retrouver la santé financière et à mieux dormir.

Vous êtes aux prises avec d’importantes dettes? Consultez nos experts pour une consultation gratuite et confidentielle.

Article suivant

30 Sep 2019

Raymond Chabot Grant Thornton poursuit son expansion, cette fois sur le territoire de Lanaudière, par l’acquisition du cabinet comptable Clermont & Clermont.

Cette transaction permet d’accueillir Mme Peggie Clermont à titre d’associée, M. Jean Clermont à titre d’associé-conseil ainsi que leur équipe de douze professionnels en comptabilité.

Le cabinet Clermont & Clermont offre depuis plus de trente ans des services-conseils sur mesure à sa clientèle. Ils poursuivront leurs opérations dans leurs bureaux actuels, sous la bannière Raymond Chabot Grant Thornton.

Clermont et Clermont - RCGT

Article suivant

30 Sep 2019

Raymond Chabot Grant Thornton collabore à la reconnaissance du talent d’affaires québécois depuis près de deux décennies dans la cadre du concours d’envergure Les Mercuriades de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

Cette année, Les Mercuriades célébreront d’ailleurs leur 40e anniversaire. Notre firme agit de nouveau cette année comme présentatrice du Mercure Entrepreneuriat Raymond Chabot Grant Thornton.

Ce prix récompense deux entreprises, une issue de la catégorie PME et une autre de celle de la grande entreprise, qui ont mis en place une stratégie gagnante de croissance de leurs activités, qui ont élaboré un plan de relève efficace, ou encore qui ont réussi le transfert entre des générations de chefs d’entreprise.

Les PME et les grandes entreprises sont invitées à soumettre leur candidature.

Pour en connaître davantage sur les différentes catégories, dont celle du Mercure Entrepreneuriat, cliquez ici.

Soumettez votre dossier de candidature (inscription gratuite) avant le 18 décembre 2019 sur le site des Mercuriades de la FCCQ.