11 Nov 2020

Affectées par la pandémie, les entreprises en tourisme, loisirs et culture ont dû revoir leur plan et ont besoin d’aide financière pour traverser cette période difficile.

Plusieurs mesures d’aide financière ont été adoptées par les gouvernements et les organismes régionaux, et plusieurs autres sont à venir, afin d’aider les organisations québécoises à traverser cette crise et à planifier leur relance.

Par où commencer?

Jusqu’à présent, plus de vingt programmes existent pour venir en aide aux organisations culturelles, sportives et touristiques en cette période de crise, et pour les appuyer dans leurs futurs projets. Il est possible que d’autres mesures financières apparaissent au cours des prochains mois. Chaque programme d’aide a ses particularités, et bien comprendre et répondre aux exigences de chacun peut s’avérer complexe.

Par conséquent, comment vous assurer que vous profitez pleinement de tous les programmes d’aide financière auxquels vous avez droit?

La clé est de préparer un bon dossier qui aidera les analystes des gouvernements à traiter rapidement votre demande. Vous devez :

  • présenter un état de la situation des pertes réelles et celles à venir;
  • inclure un plan d’affaires révisé succinct et cohérent;
  • faire la preuve que vous êtes une entreprise viable.

Comment préparer un bon dossier?

Les bailleurs de fonds reçoivent en moyenne dix fois plus de demandes pour leurs programmes d’aide financière que de fonds disponibles dans ceux-ci. Il est donc impératif de vous distinguer pour augmenter vos chances d’être retenu.

Or, avant même de remplir le formulaire prévu, il est essentiel de bien comprendre les critères d’admissibilité pour fournir la bonne information et formuler adéquatement vos réponses au moment de présenter votre dossier. Ceci accélérera et facilitera l’approbation de votre demande.

La procédure de soumission des demandes aux programmes d’aide peut s’avérer difficile et compliquée pour les dirigeants qui, en période de COVID-19, sont submergés de décisions à prendre.

Notre équipe spécialisée en tourisme, loisirs et culture peut vous aider dans vos démarches grâce à ses connaissances approfondies des mesures d’aide disponibles, des critères d’admissibilité et des enjeux spécifiques à votre secteur et à votre région. Communiquez avec nos experts. Ils sont là pour vous.

Voici, ci-dessous, quelques programmes offerts pour vous aider à vous remettre sur pied et à préparer l’après COVID-19.

Programmes fédéraux

Développement économique Canada pour les régions du Québec

Fonds d’aide et de relance régionale (FARR)

Le FARR vise à aider les entreprises et organismes québécois qui éprouvent des besoins immédiats en matière de liquidités. Il s’adresse à l’ensemble des secteurs économiques du Québec. Cette initiative est dotée d’une enveloppe de plus de 280 M$ pour le Québec. Consultez le site pour obtenir davantage d’informations.

Encourager l’entrepreneuriat féminin du Québec pour une économie plus forte

Des investissements de plus de 10 millions de dollars sont disponibles pour aider les femmes entrepreneures du Québec à accéder aux ressources dont elles ont besoin afin d’affirmer leur présence et d’assurer une croissance forte et durable de leur entreprise. Pour plus de détails sur ces investissements, consultez la page.


Programmes provinciaux

Ministère du Tourisme

Aide financière aux festivals et événements touristiques

Un peu plus de 20 millions de dollars par année de subventions sont disponibles afin de venir en aide au secteur du tourisme. Apprenez-en plus sur cette aide ici.

Entente de partenariat régional en tourisme (EPRT)

Cette entente aide les PME touristiques à rendre un site conforme aux plans sanitaires et à soutenir les projets collectifs d’adaptation aux nouvelles réalités sanitaires ainsi que les projets de développement et de structuration de l’offre touristique. Visitez la page Partenariat régional en tourisme pour plus d’informations.

Entente de développement numérique des entreprises touristiques (EDNET)

L’entente vise à permettre aux associations touristiques régionales d’accompagner les entreprises de leur région afin de les aider à déterminer les défis liés au développement numérique auxquels elles doivent répondre ainsi qu’à réaliser des projets de développement numérique. Pour plus de détails sur le programme, visitez la page de l’EDNET.

Programme d’accessibilité des établissements touristiques

Ce programme a pour objectif d’aider les établissements d’hébergement, les attraits touristiques, certains services et les lieux d’accueil et de renseignements à transformer ou à améliorer leurs infrastructures afin de les rendre accessibles aux personnes ayant une incapacité. Plus de détails sur ce programme d’aide ici.

Programmes Investissement Québec

Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE)

Ce nouveau financement d’urgence vise à soutenir de manière circonstancielle les entreprises affectées par les répercussions de la COVID-19 sur leurs liquidités. Un montant de 446 millions de dollars est destiné à ce programme pour venir en aide aux établissements d’hébergement et aux attraits touristiques.

Il y a aussi un nouveau volet au programme PACTE, soit l’Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM), qui vise à aider les entreprises situées en zone rouge et qui sont affectées par une fermeture de leur entreprise.

Pour connaître les critères d’admission, veuillez consulter la page d’Investissement Québec ici.

Programme d’appui au développement des attraits touristiques (PADAT), 2e volet

Ce volet a pour objectif de soutenir le renouvellement du parc hôtelier vieillissant des établissements d’hébergement dans une optique de préparation à la relance du tourisme d’affaires. Il soutient les projets qui visent la réalisation de travaux de rénovation et de mise à niveau des infrastructures hôtelières. Pour plus d’informations, consultez ce programme d’aide ici.

Programme conjoint avec Tourisme Québec

Fonds de développement des entreprises touristiques (FDET)

Ce fonds a pour objectif premier de financer des projets qui contribueront à améliorer l’offre touristique. Ces projets doivent attirer de nouvelles clientèles et prolonger la période d’exploitation des entreprises. Le fonds fournit du financement aux PME existantes ou en démarrage sous forme d’un prêt allant de 50 000 $ à 500 000 $. Pour en savoir plus sur le Fonds.

Société de développement des entreprises culturelles (SODEC)

Programme d’aide temporaire aux lieux de diffusion

Ce programme vise à soutenir, de manière circonstancielle, le maintien d’un parc essentiel de lieux de diffusion de spectacles musicaux ou de variétés sur le territoire québécois. Doté d’une enveloppe maximale de 6 millions de dollars, il est mis en place dans le cadre des mesures de relance et de reprise des activités de diffusion encouragées par le gouvernement du Québec.


Programmes en loisirs

Il y a aussi plusieurs programmes de financement offerts dans le secteur des loisirs.

Pour en savoir plus sur ces programmes, l’Association québécoise du loisir municipal a une liste de programmes de financement offerts.

Consultez également notre page résumant les mesures d’aide mises en place pour aider les entreprises de tous les secteurs affectées par la pandémie de COVID-19. Cette page est mise à jour régulièrement.

Article suivant

29 Oct 2020

L’équipe de vente, d’acquisition et de financement d’entreprises de Raymond Chabot Grant Thornton est heureuse d’annoncer la vente réussie d’Aliments Alasko inc. au Groupe Commensal inc.

Fondée en 1989 et ayant son siège à Montréal, au Québec, Aliments Alasko inc. (« Alasko ») est un chef de file dans la commercialisation de fruits et de légumes biologiques et conventionnels surgelés. Alasko vend ses produits de grande qualité au Canada et aux États-Unis ainsi qu’en Europe, en Asie et au Moyen-Orient. Jouissant d’une solide réputation, Alasko fournit des produits supérieurs et un service de calibre mondial à ses clients, ce qui en fait un partenaire de prédilection pour les leaders de l’industrie. Alasko fournit des solutions clés en main par divers canaux et a servi de nombreux clients de premier ordre des secteurs industriel, du détail et de la restauration.

Alasko a fait appel à l’expertise de l’équipe de vente, d’acquisition et de financement d’entreprises de Raymond Chabot Grant Thornton pour des conseils sur le processus de vente.

Groupe Commensal inc. (« Commensal »), spécialisée dans la transformation des aliments, est une pionnière sur le marché de la vente au détail et du service alimentaire végétalien et végétarien depuis plus de 40 ans. Fondée en 1977, cette entreprise a toujours eu comme mission de mettre au point des gammes de produits végétaliens et végétariens, localement canadiens et meilleurs pour vous.

Raymond Chabot Grant Thorton tombstone banner

Aliments Alasko a été acquise par le Groupe Commensal

Ses produits sont présents dans plus de 1 000 supermarchés et boutiques spécialisées partout au Québec. Son engagement a toujours été de mettre au point des produits de haute qualité à des prix abordables pour aider plus de familles à manger sainement.

Au fil des ans, elle a commercialisé plus de 50 produits de détail comme des soupes, des sauces, des plats prêts à consommer et des protéines végétaliennes prêtes à cuire, et a largement contribué à l’essor du secteur des aliments de bien-être au Canada.

« Cette nouvelle acquisition par l’équipe Commensal permettra à Alasko, l’un des plus importants importateurs de fruits et légumes surgelés au Canada, d’avoir des propriétaires actifs qui se soucient de leurs clients et se concentrent sur les livrables clés. Nous garantissons la confiance qu’exigent tant les clients que les fournisseurs », déclare George Kyres, président du Groupe Commensal. « Notre engagement est de parcourir le monde pour trouver les meilleurs fruits et légumes surgelés disponibles et de collaborer avec ceux qui partagent notre passion pour la qualité. Au nom de l’équipe, nous tenons à remercier nos fournisseurs et nos clients pour leur patience lors de la finalisation du changement d’actionnaire. Nous restons touchés par tout l’amour et le soutien que chacun nous a manifestés et pour cela nous restons éternellement reconnaissants. »

Pour savoir comment Raymond Chabot Grant Thornton peut répondre aux besoins de votre entreprise, veuillez communiquer avec notre équipe de transaction.

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Notre équipe de premier ordre de financement d’entreprises axée sur le marché intermédiaire offre des conseils sectoriels sur les fusions, les acquisitions et les désinvestissements, ainsi que les marchés des capitaux propres et les marchés de titres d’emprunt. Grâce à notre connaissance sectorielle approfondie dans le cadre de chaque opération, nous soutenons les stratégies et les priorités de nos clients en matière de financement d’entreprises.

Leader québécois et canadien dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité, Raymond Chabot Grant Thornton compte sur une équipe de plus de 2 800 professionnels. Raymond Chabot Grant Thornton fait partie de l’organisation mondiale Grant Thornton. Nous avons une présence dans plus de 140 pays et un effectif de plus de 56 000 employés qui offrent une véritable connaissance, une perspective innovante et l’agilité nécessaire afin que les clients continuent d’évoluer.

Article suivant

27 Oct 2020

Mois de la cybersécurité : VARS invite les PME à améliorer leur posture en sécurité de l’information

« Investir dans la sécurité de l’information n’est plus un choix, mais un investissement essentiel
pour maintenir l’entreprise compétitive et assurer sa pérennité. »
– Guillaume Caron, président-directeur général, VARS

Montréal, le 27 octobre 2020 – Profitant du mois de sensibilisation à la cybersécurité, VARS, division de Raymond Chabot Grant Thornton, lance un appel à toutes les entreprises pour les inviter à améliorer leur posture de sécurité en se dotant de solutions efficaces, sophistiquées et adaptées.

Selon VMWare, 99 % des entreprises canadiennes ont subi une augmentation des cyberattaques au cours des 12 derniers mois1. Force est de reconnaître que les fraudeurs ne sont pas près de s’arrêter, particulièrement dans cette nouvelle normalité où l’échange de données a pris une ampleur significative. Les entreprises doivent mettre à jour leurs stratégies pour assurer la protection de leurs données et de leurs systèmes.

« La cybersécurité n’est certes pas une option, mais un investissement nécessaire pour toutes les organisations, particulièrement les PME, et elles doivent procéder très rapidement2 », a indiqué Guillaume Caron, président-directeur général de VARS.

Réduire les risques

Le contexte de la pandémie a fait bondir le travail à distance et cette tendance n’est pas sur le point de s’estomper. L’utilisation d’appareils personnels ou de postes temporaires non sécurisés peut fournir aux cybercriminels de nouveaux points d’entrée faciles d’accès. Avec une augmentation des campagnes d’hameçonnage et d’attaques par des logiciels de rançon, une multiplication des accès à gérer et des échanges électroniques encore plus importants d’informations sensibles par les travailleurs sans que des contrôles de sécurité appropriés soient mis en place, le niveau de risque pour les PME devient très élevé.

L’enjeu de la sécurité comme élément de confiance en affaires

De saines relations d’affaires ont toujours été bâties sur la confiance et, plus que jamais, la sécurité de l’information y joue un rôle décisif. Une organisation qui endosse les meilleures pratiques de l’industrie en se conformant à des standards en matière de sécurité, comme la certification ISO 27001 et les normes du Center for Internet Security et du National Institute of Standards and Technology, possède un avantage concurrentiel par rapport à celles qui n’ont pas de tels standards. Les grandes entreprises et les organismes gouvernementaux exigent d’ailleurs de plus en plus des normes de sécurité de la part des tierces parties, particulièrement les PME, afin de s’assurer de la saine gestion de leurs systèmes de sécurité de l’information.

Les innovations VARS : surveillance et détection à tous les niveaux et vCISO

Bien qu’elles soient importantes, les solutions traditionnelles de sécurité telles que les antivirus et les pare-feu ne sont pas suffisantes pour protéger une organisation contre les nouvelles menaces en évolution. Les PME doivent être proactives et disposer d’une visibilité permanente sur leurs réseaux et leurs systèmes, incluant les courriels, afin de surveiller et de détecter les menaces. Selon un récent rapport d’IBM, il faut en moyenne 207 jours aux entreprises pour identifier une violation de données3. Cela permet aux cybercriminels d’avoir suffisamment de temps pour préparer et procéder à des opérations malicieuses, telles que des attaques de rançon. VARS offre des solutions de sécurité avancées, notamment des outils capables de détecter des activités anormales et malveillantes dans les systèmes, les données et le réseau d’une organisation.

Les pirates informatiques parcourent l’Internet clandestin (dark Web) pour trouver des informations telles que les identifiants de connexion et d’autres données sur les organisations, les employés et les tiers. De nombreuses organisations ne savent pas que certaines de leurs informations ont été compromises et qu’elles peuvent être trouvées sur le dark Web.

« En 2020, les scans du dark Web de VARS ont montré qu’en moyenne jusqu’à 30 % des identifiants de connexion de PME sont compromis ou disponibles à l’achat sur le Web », a souligné M. Caron.

Le bureau de CISOs virtuels de VARS offre aux organisations la possibilité de profiter de l’expertise d’un chef de la sécurité de l’information (CISO) sans devoir en trouver un ni devoir payer pour une ressource à temps plein, surtout dans le contexte où l’expertise se fait rare. Avoir un CISO à plein temps peut coûter aux PME plus de 250 000 dollars par année.

« VARS peut assigner un CISO aux PME, qui n’ont souvent pas besoin d’un expert à plein temps, à une fraction du coût et avec une disponibilité immédiate. Nous pouvons aider les organisations dans le cadre de projets spécifiques ou travailler avec elles pour développer et gérer un programme complet de sécurité de l’information. Dans le monde d’aujourd’hui, toute entreprise qui veut rester innovante et compétitive doit embrasser le virage numérique en intégrant la sécurité dans ses processus d’affaires », a conclu M. Caron.

1Selon le sondage de VMWare d’août 2020.
2D’après le sondage dévoilé en octobre 2020 par l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI), « à peine 43 % prévoient investir davantage de ressources dans la cybersécurité au cours des 12 prochains mois, une baisse par rapport à 54 % qui prévoyaient procéder à une telle augmentation l'an dernier ».
3Faits saillants du rapport 2020 d’IBM sur le coût d’une violation de la confidentialité des données rapportés par Digitalguardian.

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Raymond Chabot Grant Thornton est une firme de services professionnels vouée au succès des organisations et de leurs dirigeants depuis 1948. Les professionnels de la firme sont engagés à accompagner les clients dans leur réussite grâce à une profonde compréhension de ce qui compte pour eux, pour leur entreprise et leur industrie. Cette fine connaissance, jumelée au talent et à la passion d’une équipe de professionnels, permet de stimuler la croissance. Leader québécois et canadien dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité, Raymond Chabot Grant Thornton compte sur une équipe de plus de 2 800 professionnels, dont quelque 200 associés, répartis dans plus de 100 bureaux au Québec et dans les régions d’Ottawa et d’Edmundston.

Conjointement avec Grant Thornton LLP, autre firme canadienne, et l’organisation mondiale Grant Thornton, nous sommes présents dans plus de 140 pays et comptons plus de 56 000 employés qui offrent une véritable connaissance, une perspective innovante et l’agilité nécessaire afin que les clients continuent d’évoluer.

Renseignements :

Francis Letendre
Chef – Affaires publiques
Raymond Chabot Grant Thornton
514 390-4201
[email protected]

Article suivant

16 Oct 2020

La grande famille de Raymond Chabot Grant Thornton s’agrandit en accueillant les professionnels de Mercier Vallières Lapointe au sein de la firme.

Il ne fait aucun doute que l’approche de Mercier Vallières Lapointe, CPA, S.E.N.C. (ci-après « MVL »), basée sur le développement et le maintien de relations privilégiées avec les clients, rejoint notre désir de renforcer notre position dans la région de Bellechasse en s’associant à des experts qui ont ce souci de mettre la clientèle et les ressources au cœur de l’action.

Après 35 années d’existence sous cette marque de commerce, l’équipe de MVL a porté son choix sur notre société pour poursuivre l’ambition de ses ressources et bonifier l’expérience de ses clients.

« C’est donc avec enthousiasme que nous annonçons l’intégration de huit experts de la comptabilité, de la certification et de la fiscalité au sein de notre grande équipe régionale, dont messieurs Pierre Mercier, David Vallières et Claude Lapointe, qui se joignent à nous à titre d’associés en certification. Nous sommes convaincus d’avoir trouvé en MVL un allié qui partage nos valeurs et celles de notre clientèle », a souligné monsieur Alain Gauthier, vice-président régional et associé au sein de notre firme.

Établis à Saint-Lazare-de-Bellechasse, les experts de MVL poursuivront leurs activités sous le nom de Raymond Chabot Grant Thornton dans leurs locaux actuels. Au cours des prochains mois, ils seront soutenus activement par monsieur Alain Boucher, associé, et son équipe de notre bureau de Lévis.

Mercier Vallières Lapointe CPA - RCGT