Pierre Fortin
Associé | CPA, CA | Conseil en management

Travaillant dans l’ombre, le directeur général au sein d’une municipalité joue un rôle crucial. C’est particulièrement le cas pour les petites municipalités qui comptent sur des administrations réduites et sur une équipe d’élus qui, souvent, ne travaillent pas à plein temps.

Le rôle du directeur général est alors encore plus important puisque c’est notamment lui qui assure la cohérence, la cohésion et la continuité de la gestion de la municipalité. Qu’il s’agisse d’assurer les liens entre le conseil municipal et l’administration municipale, d’alimenter le maire en informations stratégiques pour permettre la prise de décisions éclairées, ou encore de s’assurer avec l’équipe de fonctionnaires que les actions sont effectuées dans le respect des multiples lois qui s’appliquent au secteur municipal, le rôle du directeur général est majeur. Pour assurer une gestion municipale efficace, les rôles et pouvoirs doivent être clairement définis, particulièrement ceux des élus, des fonctionnaires et du directeur général.

Enjeux complexes et solutions multiples

Assurer la gestion des municipalités n’est pas une tâche simple. Les enjeux sont complexes, les parties prenantes nombreuses et leurs intérêts souvent divergents. Les besoins des citoyens et des entreprises tendent à être de plus en plus coûteux, alors que les sources de financement municipales sont déficientes et intimement liées aux revenus fonciers. Il ne faut pas oublier que les directeurs généraux des plus petites municipalités assument plus d’un rôle au sein de la municipalité. Plusieurs cumulent même des fonctions telles que secrétaire-trésorier, responsable des travaux publics, etc.

La gestion des municipalités est également complexe dans la mesure où des pouvoirs nouveaux sont dévolus aux municipalités, alors que les expertises ne sont pas systématiquement présentes. Le défi est donc de taille.

Si les enjeux sont multiples, les solutions à appliquer doivent être adaptées à chaque situation. Or, les administrations municipales, sous le leadership des directeurs généraux, ne peuvent être spécialistes de l’ensemble des enjeux. Les solutions à privilégier sont quelques fois uniques et issues de cas concrets provenant d’autres municipalités ou même de l’étranger.

Sous les projecteurs

En effet, peu d’organisations au Québec sont soumises à autant de vérifications que les instances municipales. En plus de toutes les lois et de tous les règlements auxquels les municipalités doivent se conformer, elles doivent rendre des comptes à de multiples instances gouvernementales, en plus d’être en étroite relation avec les citoyens qui s’attendent, légitimement, à des services de proximité de qualité supérieure et à une gestion sans faille des deniers publics.

Dans un tel contexte, le directeur général a besoin d’alliés. Il doit être bien entouré, compter sur une équipe spécialisée en mesure de fournir l’information adéquate et quelques fois faire appel à des ressources externes ou aux meilleures ressources pour que les décisions se prennent dans l’intérêt des citoyens et de la municipalité.

Dans ces conditions, les projets majeurs entrepris au sein des municipalités doivent être menés en étroite collaboration avec les instances municipales en place et assurément avec le directeur général et ses collègues fonctionnaires. Or, bien que le directeur général travaille dans l’ombre des élus, son rôle et l’équipe qu’il dirige sont incontournables pour assurer le développement à long terme des municipalités et des communautés locales.

Article paru dans Magazine SCRIBE en 2012

16 Avr 2012  |  Écrit par :

M. Fortin est associé au sein du cabinet RCGT. Il est votre expert en conseil en management pour...

Voir le profil