27 Fév 2017
Sylvain Moreau
Associé | FCPA, FCGA, Pl. Fin., D. Fisc., TEP | Fiscalité

Beaucoup de choses ont été dites depuis que Michel Girard du Journal a mis au jour le resserrement des critères d’admissibilité au crédit d’impôt québécois en raison de l’âge, dont le montant peut atteindre 497 $.

Tellement de choses que sa dénonciation a été à l’origine d’un débat qui a enflammé tout le Québec et qui a forcé le gouvernement à renoncer à abolir le crédit d’impôt. Le gouvernement Couillard a cependant tenu à réitérer le fait qu’il avait bonifié le crédit pour les travailleurs d’expérience de sorte que les aînés âgés qui choisissaient de demeurer sur le marché du travail après 64 ans ne seraient pas pénalisés.

L’occasion est belle pour vous présenter les nouvelles règles de bonification du crédit destiné aux travailleurs d’expérience. Vous serez ainsi en mesure de constater si vous y perdrez au change.

Lire la suite de l’article disponible en ligne de l’associé en fiscalité de Raymond Chabot Grant Thornton, Sylvain Moreau, publié dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec, le 23 février 2017. M. Moreau agit comme chroniqueur dans la section Argent – Dans vos poches des deux grands journaux de Québecor.

27 Fév 2017  |  Écrit par :

Associé chez Raymond Chabot Grant Thornton. Il est un expert en fiscalité au bureau de Laval....

Voir le profil