27 Oct 2016
Emilio B. Imbriglio
Président et chef de la direction | FCPA, FCA, M.B.A, CFE, IAS.A

Le 12 octobre 2016, le président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton, Emilio B. Imbriglio, a profité de son passage à la tribune de la Société de développement économique de Drummondville pour parler de fiscalité, d’entrepreneuriat et d’innovation devant près de 200 gens d’affaires.

C’est sous le thème Oser : pour un Québec plus compétitif que M. Imbriglio a partagé des idées que la firme estime nécessaires pour rendre les entreprises québécoises plus performantes et, conséquemment, le Québec plus prospère.

Pour le président de la firme, « le défi actuel est d’oser davantage pour offrir un cadre fiscal compétitif et des mesures économiques novatrices et propices à stimuler le développement des organisations dynamiques d’ici. Le Québec regorge de talents. Il a toutes les ressources pour prospérer. Nous devons donner cependant aux entreprises créatrices de richesses plus de moyens pour atteindre leur plein potentiel de croissance ».

2016-10-12-Emilio-Imbriglio-Conference-Drummondville-600px

Le président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton, Emilio B. Imbriglio, entouré de leaders de la région lors du déjeuner-conférence. Dans l’ordre habituel : Daniel Dubois, vice-président de Canimex, Roger Dubois, président de Canimex, Emilio B. Imbriglio, Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de la Société de développement économique, et Guy Fauteux, vice-président régional de Raymond Chabot Grant Thornton.

Certaines idées pour stimuler l’économie

Voici quelques mesures énoncées par M. Imbriglio qui, pour la très grande majorité, font d’ailleurs l’objet de positions publiques depuis quelques années :

  • Abolition de l’impôt des sociétés pour les PME sur la première tranche de 500 000 $ de revenus, à condition qu’elles investissent les sommes équivalentes dans la production, l’emploi et l’innovation. Les investissements seraient sujets à un amortissement accéléré et possiblement bonifiés dans l’année même.
  • Instauration d’un fonds pour soutenir les entreprises afin qu’elles aient recours à des professionnels externes pour les accompagner dans leur processus de transfert et le développement d’un plan de relève.
  • Application de l’équité fiscale en matière de transfert d’entreprises à toutes les entreprises issues de tous les secteurs économiques du Québec et du Canada. Le gouvernement fédéral doit agir aussi rapidement en ce sens.
  • Création d’un écosystème favorable à l’inscription en Bourse de nos créateurs de richesses pour stimuler l’entrepreneuriat et la croissance des entreprises. (Mesures en lien avec le rapport public daté du 15 juin 2016 du groupe d’experts formé à l’initiative de Claude Désy, avocat chez Dunton Rainville.)
  • Instauration d’un crédit d’impôt à l’innovation pour aider les PME à augmenter leurs investissements en matière de technologie et leur permettre de poursuivre leur croissance.
  • Sensibilisation auprès des consommateurs à l’égard de l’épargne et du crédit, par la publicité télé et radio, par exemple. (Le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, planche sur un cours d’éducation financière et économique obligatoire dès septembre 2017. La firme demandait le retour d’un cours d’éducation économique au secondaire. Cette initiative est saluée par Raymond Chabot Grant Thornton.)

2016-10-12-Emilio-Imbriglio-Conference-Drummondville-salle-600px

Par ailleurs, M. Imbriglio a profité de sa visite dans le cœur du Québec pour rendre visite à deux entreprises dynamiques qui font la fierté de Drummondville, soit Canimex et Valmétal.

Félicitations à toute l’équipe de Drummondville de Raymond Chabot Grant Thornton et à la Société de développement de Drummondville pour avoir contribué au succès de l’événement et à cette riche journée d’affaires!

27 Oct 2016  |  Écrit par :

Emilio B. Imbriglio est associé et président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant...

Voir le profil