17 Jan 2018
Louise Martel
Associée | B.A.A, C.R.I.A. | Conseil en management

Gravir rapidement les échelons d’une organisation est le rêve de tout travailleur doté d’un minimum d’ambition. Or, brûler les étapes peut mener tout droit à l’épuisement professionnel.

« En grimpant trop vite, on peut avoir du mal à suivre le rythme et se retrouver à un poste dépassant ses compétences », explique Louise Martel, associée chez Raymond Chabot Ressources Humaines inc.

De plus, les travailleurs de la génération Y seraient plus pressés d’avancer dans leur carrière que les générations précédentes. « Ils ont tendance aujourd’hui à tout vouloir tout de suite, mais l’expérience ne s’achète pas », d’ajouter notre experte.

Pour en savoir plus à ce sujet, consultez les articles suivants publiés dans l’édition du 10 janvier du Journal de Montréal:

Croître autrement, c’est possible

Avancement de carrière: on se calme!

17 Jan 2018  |  Écrit par :

Mme Martel est associée au sein de Raymond Chabot Grant Thornton. Elle est votre experte en...

Voir le profil