03 Avr 2017

 

Selon les résultats de la dernière enquête de Léger sur la réputation des entreprises publiée par Les Affaires, Raymond Chabot Grant Thornton figure au premier rang parmi les sociétés comptables! En effet, avec sa 136position sur les 299 entreprises de partout autour du monde dont la réputation a été sondée, la firme apparaît en tête de liste devant tous les acteurs du domaine de la comptabilité qui eux, se retrouvent entre les positions 163 et 231.

Passion, engagement et crédibilité

Cet excellent résultat reflète assurément non seulement la grande notoriété mais bien la crédibilité, la rigueur et la riche histoire de Raymond Chabot Grant Thornton! C’est aussi une preuve tangible de l’engagement et de la passion de tous les professionnels et associés de la firme à bien servir la clientèle et à accompagner cette dernière dans la réalisation de son plein potentiel de croissance! Merci à tous ceux et celles qui, depuis plus de 68 ans, accordent leur confiance à Raymond Chabot Grant Thornton!

Une enquête menée auprès de plus de 13 000 répondants

Précisons que cette enquête annuelle, menée par la firme Léger depuis 1994 a été effectuée auprès de 13 021 répondants adultes du 21 décembre 2016 au 29 janvier 2017 et que l’indice de réputation des entreprises égale la différence entre le pourcentage de bonnes opinions et le pourcentage de mauvaises opinions.

Pour en savoir plus sur cette enquête, consultez l’article publié dans Les Affaires (l’article complet et le classement sont réservés aux abonnés Les Affaires).

Article suivant

31 Mar 2017

L’associé-syndic et conseiller en redressement financier de Raymond Chabot Grant Thornton, Éric Lebel, analyse une situation et suggère une proposition de consommateur pour éponger 156 000$ de dettes.

Lire l’article du Journal de Montréal pour en connaître davantage sur cette situation financière.

Article suivant

31 Mar 2017

Montréal, le 31 mars 2017 – Raymond Chabot Grant Thornton est fière de s’associer, à titre de partenaire, à Métier Dirigeant, la toute nouvelle série sur le leadership en gestion qui sera diffusée sur les ondes de V-Télé à partir du samedi 1er avril 2017, à midi.

Au cours de cette série, le président et cofondateur de l’Institut de leadership de gestion et présentateur de la série, Éric Paquette, nous fait découvrir le parcours de six dirigeants d’entreprise qui ont suivi la formation de l’Institut de leadership.

« Le concept de l’émission sous forme de docu-feuilleton est particulièrement dynamique. Cette série nous permet de rencontrer et de comprendre les gens d’exception qui deviennent leaders dans la vie et ce qui les définit. Ayant à cœur le développement des entreprises dynamiques d’ici, nous continuons de soutenir et de nous associer à ces émissions inspirantes qui sensibilisent les téléspectateurs aux réalités de l’entrepreneuriat, partout au Québec, un pilier de notre croissance collective », a indiqué Emilio B. Imbriglio, président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton.

Outre les émissions de la télésérie, les téléspectateurs pourront visionner la capsule-conseil de Nancy Jalbert, associée en conseil stratégie et performance chez Raymond Chabot Grant Thornton, qui rappelle les qualités d’un bon leader. Cette capsule, en onde au cours des prochaines semaines sur la chaîne télé, peut être visionnée sur la page Youtube de Raymond Chabot Grant Thornton.

 « Le leadership est un élément essentiel qui distingue les gestionnaires dynamiques et passionnés. Ce qui nous anime quotidiennement, c’est de bien de solidifier cette aptitude parmi les gens de talents qui composent nos équipes, de sorte que chacun puisse s’accomplir à la hauteur de ses ambitions. Ce partenariat avec cette télésérie témoigne de notre volonté de faire valoir le leadership et l’audace qui sont des atouts incontournables pour la réussite », a conclu Yasser Waly, associé, développement et stratégies d’affaires au sein de la firme.

Raymond Chabot Grant Thornton, fière partenaire de la nouvelle télésérie Métier Dirigeant

Anne-Marie Guertin, directrice régionale, marketing et communication, Lise Monette, vice-présidente, marketing et communication et Ghyslain Cadieux, directeur principal, conseil stratégie et performance, en compagnie des dirigeants vedettes de l’émission et du producteur de la série.

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Fondée en 1948, Raymond Chabot Grant Thornton figure aujourd’hui parmi les chefs de file canadiens dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité. La force de la société repose sur une équipe de plus de 2 300 professionnels, dont quelque 200 associés. Ensemble, Raymond Chabot Grant Thornton et Grant Thornton LLP, autre firme canadienne membre de Grant Thornton International Ltd, accompagnent les organisations dynamiques d’ici, avec plus de 4 100 professionnels et quelque 140 bureaux au Canada, dans l’atteinte de leur plein potentiel de croissance. Grant Thornton International Ltd offre à sa clientèle l’accès à l’expertise de sociétés membres et de sociétés représentantes dans plus de 130 pays, comptant au-delà de 42 000 professionnels.

– 30 –

Source :

Francis Letendre
Conseiller principal – Relations publiques
Raymond Chabot Grant Thornton
Tél. : 514 390-4201
letendre.francis@rcgt.com

Article suivant

28 Mar 2017

Québec, le 28 mars 2017 – À la suite du dépôt du budget du Québec, Raymond Chabot Grant Thornton publie son résumé fiscal et présente certaines observations. Premièrement, l’outil de référence fiscal, produit par une équipe d’experts de la firme présente au huis clos et qui peut être consulté ici, contient les principales mesures annoncées aujourd’hui par le ministre des Finances, Carlos Leitão. Deuxièmement, la firme tient à souligner quelques mesures budgétaires et à inviter le gouvernement à agir sur certains fronts.

Un budget principalement axé sur les services à la population…

Raymond Chabot Grant Thornton salue les investissements importants en matière de santé et d’éducation, tout comme ceux consacrés au transport en commun, qui généreront de la création d’emplois.

« À l’égard des entreprises, l’investissement additionnel de 289 M$ pour la mise en place de mesures visant à développer la main-d’œuvre sera sans conteste bénéfique. De plus, la bonification de deux mesures pour soutenir l’investissement des entreprises, soit la prolongation de trois ans de la période d’admissibilité au congé fiscal pour grands projets d’investissement et l’instauration d’une déduction additionnelle pour amortissement – qui représentent un allégement fiscal de 165 M$ sur cinq ans –, devraient leur apporter un vent de fraîcheur », a soutenu l’associé-directeur en fiscalité, Luc Lacombe.

« Dans un contexte où les entrepreneurs – les créateurs de richesse – ont besoin de moyens additionnels pour leur permettre de briller à la hauteur de leurs ambitions, ces mesures sont bien accueillies. Le gouvernement poursuit son maintien d’une gestion serrée des deniers publics, tout en investissant dans l’éducation et la santé, piliers de notre croissance. Le gouvernement soutient également ses efforts sur les « 4E », soit l’entrepreneuriat, l’emploi, l’exploitation des ressources naturelles et l’éducation. Le présent budget aurait pu cependant accorder un allègement fiscal plus important aux PME, car seules celles évoluant dans les secteurs primaire et manufacturier bénéficient d’un taux préférentiel de 4 %, alors que toutes les autres sont imposées à 8 %, le taux le plus élevé au pays », a soulevé le président et chef de la direction, Emilio B. Imbriglio.

… Et des mesures qui auraient été souhaitables pour soutenir davantage les entreprises et les investissements!

Fiscalité

Pour stimuler davantage l’économie du Québec, Raymond Chabot Grant Thornton continue d’insister, entre autres, pour que le gouvernement du Québec abolisse l’impôt des sociétés sur la première tranche de 500 000 $ de revenus imposables des PME, à condition qu’elles investissent les sommes épargnées dans la productivité, l’emploi et l’innovation, et de manière à éviter tout abus. Les investissements pourraient être sujets à un amortissement accéléré ou à un crédit d’impôt.

Relève entrepreneuriale

« Autre enjeu d’importance pour la firme : la préparation des plans de relève. Il y a lieu d’emblée de souligner les investissements additionnels annoncés aujourd’hui en matière d’entrepreneuriat, particulièrement ceux que l’on retrouvera prochainement dans le Plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat. Récemment, l’annonce importante de la création du Fonds Relève par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) est une excellente nouvelle pour assurer le succès des transferts d’entreprises », a tenu à rappeler le vice-président régional et leader national en transfert d’entreprise, Éric Dufour.

Même si la CDPQ choisit principalement d’investir dans des entreprises sous la forme de capital-actions si elles possèdent, entre autres, un plan de transition bien défini, il serait judicieux que le gouvernement du Québec appuie aussi celles qui souhaitent justement élaborer ce type de plan de relève formel. « Puisque la planification du transfert d’entreprises est la clé pour réussir le passage du flambeau afin d’assurer la pérennité de nos entreprises, le gouvernement aurait intérêt à créer un fonds pour soutenir les entreprises afin qu’elles soient accompagnées par des professionnels dans la mise en place d’un plan de relève formel et complet. Seuls 9 % des propriétaires disposent d’une stratégie de relève écrite et formelle, ce qui est très inquiétant. Par ailleurs, le gouvernement aurait aussi intérêt à assouplir les règles d’admissibilité aux différentes mesures liées au transfert d’entreprises », a ajouté M. Dufour.

Immigration d’affaires

En matière d’immigration d’affaires, Raymond Chabot Grant Thornton presse le gouvernement du Québec d’augmenter les contingents (ou de supprimer le système de contingentement) liés au Programme des immigrants investisseurs (PII). « Jusqu’en 2011, le PII permettait aux gens d’affaires étrangers d’investir au Québec, selon certains critères, tout en bénéficiant du statut de résident permanent. Depuis l’instauration du système de contingentement, les frais de traitement exigés ont explosé. Il faut favoriser l’essor de ce programme stratégique hautement bénéfique pour l’économie du Québec, d’autant plus que nos besoins d’investissements publics et privés augmentent rapidement, particulièrement au chapitre des infrastructures », a conclu Marc Audet, président et chef de la direction d’Auray Capital, filiale de Raymond Chabot Grant Thornton.

Pour revoir les mesures proposées au gouvernement du Québec, consultez l’avis prébudgétaire de la firme ici.

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Fondée en 1948, Raymond Chabot Grant Thornton figure aujourd’hui parmi les chefs de file canadiens dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils, du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité. La force de la société repose sur une équipe de plus de 2 300 professionnels, dont quelque 200 associés. Ensemble, Raymond Chabot Grant Thornton et Grant Thornton LLP, autre firme canadienne membre de Grant Thornton International Ltd, accompagnent les organisations dynamiques d’ici avec plus de 4 100 professionnels et quelque 140 bureaux au Canada dans l’atteinte de leur plein potentiel de croissance. Grant Thornton International Ltd offre à sa clientèle l’accès à l’expertise de sociétés membres et de sociétés représentantes dans plus de 130 pays, comptant au-delà de 42 000 professionnels.

-30-

Source :

Francis Letendre
Conseiller principal – Relations publiques
Raymond Chabot Grant Thornton
Tél. : 514 390-4201
letendre.francis@rcgt.com