13 Août 2012

C’est en juin dernier, au Hilton Bonaventure de Montréal, que notre équipe d’experts en éducation a su faire sa place auprès d’une clientèle déjà existante tout en se démarquant auprès de nouveaux prospects de niveau pancanadien. En effet, l’Université Concordia était l’hôte du Congrès annuel de l’Association canadienne du personnel administratif universitaire (ACPAU). Le thème du congrès était Les risques du métier dans les établissements et la société en général.

Notre équipe d’experts en éducation a pu discuter des enjeux, tels que la gestion des immobilisations, des taxes, des systèmes informatiques et de la vérification interne, auxquels sont confrontés les établissements d’éducation avec des représentants des universités venant des quatre coins du pays.

Fondée en 1937, l’ACPAU est un organisme professionnel à but non lucratif qui représente les cadres administratifs et financiers des universités et collèges affiliés. L’ACPAU est un organisme d’encadrement pour les nombreux intervenants en gestion universitaire. Sa mission est de promouvoir et d’appuyer la gestion professionnelle et le leadership efficace dans l’administration des universités et collèges et, ce faisant, d’aider les établissements desservis à atteindre leurs objectifs.

Notre équipe d’experts était composée des personnes suivantes : Christine Regimbal, Martin Lemay, Stéphane Landry, Lyne Boissel et Robert Ducharme.

Merci aux nombreux professionnels des bureaux de Montréal et de Québec qui ont contribué à la réussite de cet événement!

ACPAU
(de gauche à droite) : M. Robert Ducharme, associé – Fiscalité RCGT, Mme Christine Regimbal, associée – Certification RCGT, et M. Stéphane Landry, directeur principal – Gestion des risques RCGT
ACPAU
(de gauche à droite) : M. Mario Beauséjour – École de technologie supérieure, M. Luc Savaria – HEC Montréal, Mme Lyne Boissel, directrice principale – Vérification interne RCGT, M. Richard Hawey – Université du Québec (siège social), M. Stéphane Landry, directeur principal – Gestion des risques RCGT, M. Jacques Lachance – Université Laval et Mme Élaine Godbout – Université de Sherbrooke