Annik Doiron
Directrice principale | LL.B., M. Fisc. | Fiscalité

Saviez-vous que vous pourriez avoir droit à un remboursement partiel de la TPS et de la TVQ lorsque vous faites des rénovations majeures à votre habitation?

Une rénovation est considérée comme étant majeure lorsque le bâtiment existant est modifié au point où la totalité ou presque (90 % ou plus) est enlevée ou remplacée, à l’exception des fondations, des murs extérieurs, des murs intérieurs de soutien, des planchers, du toit et des escaliers.

Conditions d’admissibilité au remboursement

Votre habitation est admissible au remboursement partiel lorsque les conditions suivantes sont réunies :

  • Il s’agit d’un immeuble à logement unique (y compris un duplex) ou d’un logement en copropriété;
  • Vous ou l’un de vos proches êtes le premier occupant après le début des rénovations;
  • L’habitation est rénovée pour être utilisée comme résidence principale par vous ou l’un de vos proches;
  • La juste valeur marchande de la propriété ne dépasse pas 450 000 $ au moment où les travaux de rénovation sont achevés en grande partie (dans une proportion d’au moins 90 %), pour le calcul du remboursement de la TPS;
  • La juste valeur marchande de la propriété ne dépasse pas 300 000 $ au moment où les travaux de rénovation sont achevés en grande partie (dans une proportion d’au moins 90 %), pour le calcul du remboursement de la TVQ.

Délai de présentation de la demande

La demande de remboursement doit être présentée au plus tard deux ans après la première date parmi les suivantes :

  • Le jour où les rénovations sont achevées en grande partie, soit dans une proportion d’au moins 90 %;

OU

  • Deux ans après le jour où vous, ou l’un de vos proches, avez commencé à occuper l’habitation comme résidence principale après le début des travaux de rénovation.

L’équipe de conseillers en taxes de Raymond Chabot Grant Thornton peut vous accompagner dans la production et la maximisation de votre réclamation. Communiquez avec nos professionnels; ils sauront vous assister dans vos démarches.

10 Mai 2018  |  Écrit par :

Annik Doiron est experte en fiscalité canadienne au sein de Raymond Chabot Grant Thornton....

Voir le profil

Article suivant

Jocelyn Théoret
Directeur principal | Ing., MBA, PMP | Conseil en management

Plusieurs entreprises voient la transformation numérique et les promesses de l’industrie 4.0 comme des manières d’améliorer leur niveau d’excellence opérationnelle. Saviez-vous que l’excellence opérationnelle est aussi l’une des étapes clés d’une transformation numérique réussie?

Saisir les occasions

Depuis plusieurs années déjà, on entend parler des occasions qu’offre la numérisation pour améliorer l’efficacité et l’efficience d’une organisation.

Notons d’abord que si l’informatisation avait permis l’automatisation d’activités à faible valeur ajoutée dans un processus opérationnel, administratif ou de fabrication, la numérisation pousse quant à elle encore plus loin ce concept.

Par exemple, avec la numérisation des processus et l’inclusion de systèmes informatiques, les entreprises d’aujourd’hui génèrent des quantités colossales de données. Les données recueillies sont souvent utilisées à des fins de suivi, soit dans des tableaux de bord ou des rapports opérationnels et financiers.

Améliorer l’efficacité et l’efficience

Toutefois, dans le milieu manufacturier par exemple, des solutions novatrices issues de l’intelligence artificielle et de l’analytique avancée permettent maintenant de dégager le potentiel prédictif de ces données, d’accélérer la prise de décision lorsque des non conformités ou des défaillances sont détectées, et ainsi d’améliorer l’efficacité et l’efficience globales d’une chaîne de production.

Même les efforts d’amélioration de l’expérience client grâce aux occasions de numérisation peuvent procurer des gains d’efficience insoupçonnés. Par exemple, le traitement de données client avec les possibilités de l’analytique avancée amène un niveau inégalé de connaissance des clients.

Une meilleure connaissance des clients, en plus d’améliorer leur expérience par une plus grande personnalisation du service, permet de mieux orienter les investissements ainsi que d’axer les efforts des employés et des gestionnaires sur des projets et des activités courantes qui ont une valeur réelle pour les clients, améliorant ainsi l’efficience de l’entreprise.

De plus, la découverte de tendances dans les fluctuations de la demande permet à l’entreprise de faire une meilleure planification opérationnelle et de créer des rapprochements (briser les silos) entre ses services des ventes et des opérations. L’entreprise peut ainsi produire un bien ou fournir un service juste à temps, au niveau de qualité demandé.

Le fait que toutes ces opérations se passent, la plupart du temps, sur le plancher de l’usine ou à tout autre lieu de réalisation des activités de l’entreprise cadre directement avec la philosophie derrière l’excellence opérationnelle, qui considère les « opérateurs » comme le levier principal de l’amélioration continue d’une entreprise.

Les enjeux de l’industrie 4.0 et les solutions de l’excellence opérationnelle

Au-delà des occasions, les promesses de l’industrie 4.0 entraînent aussi des enjeux réels pour les entreprises.

Les modes de gestion

Le concept de l’industrie 4.0 forcera la culture d’entreprise hiérarchique à se transformer en culture responsabilisante et à tendre vers une culture d’apprentissage. D’ailleurs, le partage accru des données dans l’ensemble des divisions de l’entreprise amènera des changements de comportements et de paradigmes. Finis les silos et fini le temps où les gestionnaires des différentes unités d’affaires conservaient l’information de façon hermétique.

La main-d’œuvre

La numérisation de l’entreprise imposera la mise en place de programmes de formation pour actualiser les compétences du personnel en fonction des nouveaux besoins de l’entreprise, des clients ou des partenaires.

Il faudra investir dans la formation de la main-d’œuvre, d’autant plus que celle-ci aura à composer avec la numérisation, les objets connectés et les algorithmes. Avec le soutien de ces éléments, les entreprises prendront des décisions opérationnelles à un niveau et à un rythme encore inégalés.

Les modèles d’affaires

L’industrie 4.0 donne la possibilité de transformer un ensemble de produits en une plateforme de services.

L’alignement avec la stratégie et la vision d’affaires

Afin de pérenniser les gains à court terme de l’industrie 4.0 (par exemple : automatisation d’un processus ou procédé), l’entreprise devra s’assurer d’aligner ses actions sur sa stratégie d’affaires et sa vision globale.

L’excellence opérationnelle, qui est basée sur le management de proximité, engage déjà l’entreprise, ses employés et ses gestionnaires de premier niveau dans une culture de responsabilisation, de partage et, ultimement, de décentralisation et d’accélération de la prise de décision (moyennant un minimum de guides ou de paramètres).

Elle vous permettra de régler des inefficiences avant de les mettre à l’échelle au moyen de l’automatisation d’une partie de vos activités.

Le monde a changé, vos enjeux aussi. Assurez-vous de maintenir l’excellence de vos opérations. Passez à l’action. Nos experts peuvent vous aider.

07 Mai 2018  |  Écrit par :

Jocelyn Théoret est votre expert en expérience client (service conseil en management) pour le...

Voir le profil

Article suivant

Jocelyn Théoret
Directeur principal | Ing., MBA, PMP | Conseil en management

Utilisez les technologies pour placer plus que jamais votre client au centre de vos actions. Offrez-lui l’expérience unique qu’il recherche.

Depuis plusieurs années, en cette ère numérique, certains référents du passé ne tiennent plus. Toutefois, une chose demeure : il y a toujours des clients à écouter, à comprendre et à servir, pour qui l’entreprise souhaite générer des interactions mémorables et positives qui dépassent la simple portée transactionnelle.

L’expérience client : un échange fructueux

Aujourd’hui, des modèles d’affaires se transforment ou même se créent, l’offre de produits ou de services des entreprises se modernise et l’expérience client se numérise. Dans ce tourbillon numérique, l’expérience client se définit toujours comme le résultat de l’ensemble des interactions qu’un client peut avoir avec la marque ou l’entreprise, ce qu’il a perçu et, surtout, ce qu’il a ressenti!

En somme, il faut trouver comment votre entreprise peut générer plus de valeur perçue pour ses clients qui, à leur tour, par la fidélisation ou les recommandations (référencement), généreront une croissance de vos revenus, une augmentation de votre rentabilité et un rehaussement de votre image de marque.

Les occasions de la numérisation

La numérisation des processus et l’utilisation de systèmes informatiques puissants créent des occasions fantastiques de rehaussement de l’expérience client. En voici trois exemples.

1. Connaissance accrue des clients pour une expérience plus intégrée

Parlons franchement : connaissez-vous réellement vos clients? Que recherchent-ils? Quelles émotions positives contribuent le plus à leur expérience? Qu’est-ce qui crée de la valeur pour votre entreprise?

Des approches et des outils d’analytique avancée nous permettent maintenant de réaliser des analyses poussées de données client disponibles, qu’elles soient structurées ou non (sondages de satisfaction, registre de plaintes, rétroaction ou commentaires sur un blogue, historique des transactions avec l’entreprise, etc.).

Ces analyses nous permettent aujourd’hui de voir le client sous un autre jour et d’atteindre un niveau de compréhension inégalée quant à ses besoins et attentes ainsi qu’aux émotions à susciter chez lui pour créer des liens durables, sachant que l’impact émotionnel est le vecteur le plus important de la décision d’achat.

De plus, la diffusion à grande échelle dans l’entreprise de ces nouvelles analyses de données client est un puissant motivateur pour briser les silos organisationnels internes qui sont souvent un frein à une expérience client fluide et totalement intégrée.

2. Personnalisation de l’offre de produits et de services, et des services complémentaires

Traditionnellement, une meilleure connaissance et une plus grande segmentation de la clientèle amenaient une entreprise à adapter son offre de produits et de services pour ainsi atteindre un certain niveau de personnalisation. C’est encore plus vrai aujourd’hui avec une connaissance rehaussée de votre clientèle, fruit de l’analytique avancée sur vos données client.

Toutefois, une personnalisation plus poussée était souvent freinée par les coûts qui s’y rattachaient. Aujourd’hui, avec les occasions offertes par la numérisation, plusieurs étapes du processus d’élaboration de l’offre peuvent être automatisées, ce qui entraîne une réduction importante du coût de ce processus et ouvre la voie à des investissements permettant encore plus de personnalisation.

Raymond Chabot Grant Thornton - image
Raymond Chabot Grant Thornton - image

3. Réduction de l’effort demandé au client… et augmentation de la rapidité de votre prestation

Et alors, c’est facile de faire affaire avec votre entreprise? Mais que répondraient vos clients?

Une numérisation intelligente du parcours client peut dégager des occasions importantes de réduction de l’effort demandé au client ou d’augmentation de la rapidité de votre prestation, notamment :

  • Une vraie expérience client omnicanal, offrant des choix de canaux pour les interactions du client avec l’entreprise;
  • Un client automatiquement reconnu comme tel, peu importe les différents canaux qu’il emprunte;
  • Des recommandations personnalisées en fonction de son historique d’achat ou de comportement, facilitant sa décision d’achat;
  • Des possibilités de compléter une partie de son parcours client au moment, à l’endroit et de la manière qui lui convient;
  • La possibilité d’effectuer des transactions 24 h sur 24.

Et fait non négligeable, les mêmes approches et outils de numérisation peuvent également vous aider à être plus agile et efficient en offrant cette expérience en cette nouvelle ère.

Évitez le piège de la « gadgétisation » de votre expérience client!

La numérisation offre des occasions fantastiques pour qui sait les saisir, mais elle tend également des pièges aux entreprises qui, portées par la tendance du marché, imitent leurs concurrents sans faire un exercice de réflexion sur leurs propres enjeux d’affaires et leurs objectifs stratégiques.

Commencez votre réflexion en partant du client! Il s’agit d’abord et avant tout de bien connaître vos clients et d’avoir une idée claire de l’expérience que vous souhaitez leur offrir.

Ensuite, redessinez le parcours de votre client en imaginant l’expérience de bout en bout idéale pour lui, puis tirez sur tous les leviers qui vous permettront d’offrir une expérience mémorable et positive, notamment le levier de la numérisation.

Vous pourrez ensuite profiter en toute confiance des occasions d’affaires qu’amène la numérisation afin de non seulement projeter une image innovante auprès de vos clients, mais, encore plus important, de générer une valeur qui sera perçue à chacune des interactions avec eux, ce qui entraînera des bénéfices réels pour votre entreprise.

07 Mai 2018  |  Écrit par :

Jocelyn Théoret est votre expert en expérience client (service conseil en management) pour le...

Voir le profil

Article suivant

Gilles Fortin
Premier directeur principal | B.A.A. | Conseils financiers

En raison du développement de l’industrie 4.0, les entreprises doivent faire des investissements afin de s’adapter aux nouvelles technologies.

Ces investissements sont de deux ordres :

  • l’acquisition d’équipement;
  • les salaires et les honoraires.

Afin de déterminer quelles sources de financement conviennent à votre entreprise, vous devez d’abord définir vos besoins et votre structure financière.

Vous devez ensuite prioriser vos besoins et envisager un échéancier raisonnable pour la réalisation des différentes phases d’implantation de ces innovations technologiques.

Vous serez ensuite en mesure de financer une analyse de votre situation et un diagnostic relativement à l’industrie 4.0. Cette étape pourrait d’ailleurs être financée en majeure partie par une subvention du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI).

Optimiser vos processus

Une fois les besoins d’investissement en équipements supplémentaires établis, vous pourrez procéder à une analyse de l’optimisation de vos processus; celle-ci pourrait être subventionnée jusqu’à 40 % par le MESI et Investissement Québec, ainsi que par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), qui offre un appui financier à des secteurs particuliers.

En conséquence, il faudra prévoir la participation de l’entreprise à même son fonds de roulement pour la différence de 60 %.

Quant au financement des équipements et des technologies à acquérir, plusieurs sources sont disponibles :

  • Investissement Québec (commercialisation et acquisition d’équipements);
  • Banques et caisses Desjardins (prêt à terme sur les équipements acquis);
  • Banque de développement du Canada et Roynat (prêt à terme sur les équipements acquis).

Si l’entreprise prévoit une forte croissance grâce à cette mise à niveau vers l’industrie 4.0, elle pourra envisager un financement supplémentaire, soit un prêt dont le remboursement sera modulé en fonction des fonds autogénérés, désignés par différents vocables :

• Obligation non garantie (débenture);
• Créance prioritaire (dette senior);
• Prêt à redevances;
• Prêt sur flux de trésorerie (prêt cash flow).

Vous avez des questions quant aux meilleures avenues à prendre afin de financer votre projet d’innovation? Nos experts peuvent vous aider!

04 Mai 2018  |  Écrit par :

Gilles Fortin est votre expert en conseils financiers pour le bureau de Québec. Communiquez avec...

Voir le profil