Réal Létourneau honoré par l’Université de Sherbrooke ainsi que par La Tribune

- 21 octobre 2015
  • Imprimer

Félicitations à Réal Létourneau, associé et vice-président régional pendant plus de 15 ans, pour avoir été nommé ambassadeur par l’Université de Sherbrooke en plus d’avoir été l’un des lauréats du Mérite estrien décerné par La Tribune.

Un ambassadeur qui a activement participé au développement régional
Le Gala du rayonnement de l’Université de Sherbrooke, qui en était à sa 20e édition, a récemment rendu hommage à certains diplômés d’exception qui tracent la voie de l’excellence pour les générations futures. Réal Létourneau a ainsi été nommé ambassadeur par la Faculté d’administration. Comme le souligne l’Université, « en plus d’une carrière exceptionnelle chez Raymond Chabot Grant Thornton, cet ancien président de la Chambre de commerce de Sherbrooke à la fin des années 80 a fortement participé au développement et à l’essor de la Région. Réal Létourneau inspire cohésion, leadership, confiance et innovation partout où il passe ».

lauréats du Gala du rayonnement 2015

La rectrice Luce Samoisette et la présidente du conseil d’administration Lynda Durand
entourées des lauréats du Gala du rayonnement 2015
(Crédit photo : UdeS)


Un Sherbrookois qui redonne à sa région

En plus de son alma mater, Réal Létourneau s’est aussi vu remettre une mention par le quotidien La Tribune. À chaque semaine le quotidien La Tribune décerne un Mérite Estrien. En février 2016, lors d’une soirée, on soulignera le travail d’une cinquantaine de personnes qui, jour après jour, s’investissent par pure passion et qui ne comptent plus les heures mises au service de leur communauté et notre associé a été honoré pour sa riche contribution au rayonnement de l’Estrie.

Pour en savoir plus sur Réal Létourneau, lisez l’excellent article « La réussite en trois volets » publié dans La Tribune le 13 octobre dernier et qui dresse un portait de l’homme derrière l’homme d’affaires.

Chapeau à Réal Létourneau pour ces deux prestigieuses reconnaissances et pour l’ensemble de sa carrière exceptionnelle dont le mérite rejaillit autant sur Raymond Chabot Grant Thornton, l’Université de Sherbrooke et l’ensemble de la communauté estrienne!

Commentez cet article