12 Juil 2017

Montréal, le 12 juillet 2017 – Raymond Chabot Grant Thornton, un des chefs de file canadiens dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils et du redressement et de l’insolvabilité, s’associe à MM. Jonathan Hamel, Francis Pouliot et Vincent Gauthier pour fonder Catallaxy, un centre d’expertise blockchain basé à Montréal qui investira dans la recherche, le développement, la formation et la commercialisation de la technologie blockchain.

Le centre abritera un espace d’innovation et d’expertise, appelé le « Blockhouse », et sera une vitrine unique sur cette révolution technologique et économique de la blockchain. Notre objectif est de préparer les entreprises à leur transformation blockchain.

Le centre sera en opération dès l’automne et l’offre de service combinera l’expertise technique pointue de la communauté blockchain et celle d’experts-conseils de Raymond Chabot Grant Thornton.

Quinze personnes seront basées à Montréal avec près d’une cinquantaine de partenaires stratégiques et collaborateurs répartis dans le monde.

Une technologie transformatrice

« Nous reconnaissons le potentiel transformateur de la technologie blockchain pour notre modèle d’affaires actuel, d’où le désir d’établir cette nouvelle synergie entre nos activités traditionnelles et les nouvelles avenues rendues possibles grâce à cette technologie. Nous souhaitons que Montréal devienne une plaque tournante pour le développement de la technologie blockchain au sein du réseau Grant Thornton en s’associant à des experts reconnus internationalement » a souligné Emilio B. Imbriglio, président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton.

« La blockchain est une tendance forte au même type que l’intelligence artificielle. Les technologies comme Bitcoin et Ethereum auront le même impact sur le système financier et la gouvernance que l’Internet a eu pour les médias écrits et la musique » a ajouté Jonathan Hamel, qui devient président et chef de la direction de Catallaxy.

L’équipe

Jonathan Hamel a développé des solutions de paiement mobile dans les pays émergents et a été l’un des premiers investisseurs sur la plate-forme Ethereum. M. Hamel est aussi membre du comité consultatif sur l’innovation technologique de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Vincent Gauthier a été architecte de différentes solutions blockchain et fondateur de la communauté Blockchain Montréal.

Francis Pouliot a été le fondateur et président de Satoshi Portal, cofondateur de l’Ambassade Bitcoin de Montréal, membre de la Bitcoin Foundation et membre du comité Fintech de l’Ontario Securities Commission.

Louis Roy, associé et leader Blockchain de Raymond Chabot Grant Thornton, Francis Pouliot, recherche et actifs cryptographiques, Catallaxy, Jonathan Hamel, président et chef de la direction de Catallaxy, Vincent Gauthier, produit et technologie, Catallaxy et Emilio B. Imbriglio, président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton

À propos de Raymond Chabot Grant Thornton

Fondée en 1948, Raymond Chabot Grant Thornton compte aujourd’hui parmi les chefs de file canadiens dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des services-conseils et du redressement d’entreprises et de l’insolvabilité, avec plus de 2 300 professionnels, dont quelque 200 associés. Ensemble, Raymond Chabot Grant Thornton et Grant Thornton LLP, autre firme canadienne membre de Grant Thornton International Ltd, accompagnent les organisations d’ici avec plus de 4 200 professionnels et quelque 140 bureaux au Canada dans l’atteinte de leur plein potentiel de croissance. Grant Thornton International Ltd offre à sa clientèle l’accès à l’expertise de sociétés membres et de sociétés représentantes dans plus de 130 pays, comptant au-delà de 47 000 professionnels.

Source :

Sarah Ouannou
Relations publiques
Raymond Chabot Grant Thornton
514 686-2417
[email protected]

Article suivant

11 Juil 2017

Ce printemps, nous avons tous été témoins des inondations historiques survenues au Québec et plusieurs résidences ont subi d’importants dommages matériels.

Un nouveau programme d’indemnisation

Pour les gens dont la résidence secondaire a été inondée, le gouvernement du Québec vient donc d’annoncer une nouvelle aide financière sous la forme d’un crédit d’impôt remboursable. Ce dernier s’ajoute à celui déjà existant lorsque la propriété touchée constitue la résidence principale d’un individu.

Jusqu’à 18 000 $ potentiellement

Le nouveau programme permet d’aider les propriétaires occupants à faire réaliser les travaux essentiels à la remise en état de leur résidence secondaire et donne droit à un crédit d’impôt remboursable pouvant atteindre 18 000 $ et il se décline en deux volets.

Pour en savoir plus au sujet de ce crédit d’impôt, lisez l’article complet en ligne!

Notez que M. Moreau est associé en fiscalité et qu’il agit comme chroniqueur dans la section Argent – Dans vos poches, du Journal de Montréal et du Journal de Québec, les deux grands journaux de Québecor.

Article suivant

05 Juil 2017

Dans le cadre de ses chroniques financières à la radio de Radio-Canada, Pier-Paul Belzil-Lacasse, premier directeur principal en redressement et syndic autorisé en insolvabilité chez Raymond Chabot Grant Thornton, fait le point sur une série d’enjeux.

Protéger les gens financièrement vulnérables

Le projet de loi 134 vise à protéger les gens financièrement vulnérables en modernisant les règles relatives au crédit à la consommation, en encadrant certains règlements de dettes, les contrats de crédit, les programmes de fidélisation, etc. Voici quelques mesures dignes d’intérêt:

  • Prêteur d’argent rapide sur Internet: ils seront étroitement encadrés; ils devront posséder un permis et fournir le contenu du contrat afin d’éviter aux gens, par exemple, de payer plus de 100 % d’intérêts ainsi que des frais cachés.
  • Obligation pour les commerçants d’évaluer la capacité de paiement des gens lorsqu’ils font un prêt, sous peine de ne pas avoir droit au crédit qu’ils ont vendu au consommateur (exemple: les magasins de meubles).
  • Augmentation du paiement minimum sur carte de crédit à 5 % sur quatre ans. Cela permettrait de ne pas seulement payer les intérêts, mais de rembourser une partie du capital de la carte.

Écoutez la chronique radio « Conseil financier : le projet de loi 134 » (allez au segment diffusé à 8 h 22 si l’audio ne démarre pas automatiquement).

Savoir résister aux tentations estivales

L’été est une saison propice aux tentations où les dépenses sont souvent multipliées. Pourtant, il est relativement facile de contrôler ses dépenses. Voici quelques comportements faciles à adopter :

  • Faire un budget et ne pas utiliser la carte de crédit comme outil de financement.
  • Faire une bonne gestion des liquides (ne pas s’acheter de bouteilles d’eau ou de cafés, mais plutôt les préparer soi-même à la maison) et se faire un lunch.
  • Revoir ses priorités et adopter des résolutions (arrêter de fumer et conserver cet argent pour un voyage, par exemple).

Écoutez la chronique radio « Conseil financier – L’été, une saison pour dépenser » (allez au segment diffusé à 8 h 20 si l’audio ne démarre pas automatiquement).

Avez-vous une bonne planification successorale?

La base d’une bonne planification successorale est évidemment d’avoir un testament et un mandat de protection/d’inaptitude. Avec de tels documents, et en consultant un notaire, on peut ainsi désigner un liquidateur, un tuteur pour les enfants, indiquer la répartition des biens et de l’argent, etc.

Quand devrait-on penser à faire un testament? Lorsqu’on est en couple, qu’on a des actifs avec cette personne ou qu’on a des enfants, un testament devient presque impératif, alors procédez sans tarder si vous êtes dans cette situation et que vous n’avez toujours pas de testament.

Écoutez la chronique radio « Conseil financier – La planification successorale » (allez au segment diffusé à 8 h 21 si l’audio ne démarre pas automatiquement).

Les enfants et l’argent : des conseils simples et pratiques

Il est important d’aborder le sujet de l’argent avec les enfants afin de ne pas rendre ce sujet tabou et de démystifier la gestion monétaire. Voici quelques concepts à explorer avec vos rejetons en fonction de leur âge.

  • Les moins de 5 ans: avoir une banque et y déposer de la monnaie pour aborder la notion de l’épargne, jouer au magasin pour montrer l’échange dans un acte d’achat, apprendre à compter, etc.
  • 6 à 8 ans: expliquer la différence entre débit et crédit.
  • 9 à 12 ans: comparer le prix de certains produits au magasin ou à l’épicerie en fonction des différentes marques.
  • 13 à 15 ans: donner un budget pour l’achat des vêtements lors de la rentrée scolaire, passer en revue le relevé mensuel des cartes de crédits pour apprendre la notion d’intérêt, analyser des publicités, faire un budget, faire comprendre comment l’épargne amène à réaliser des objectifs financiers et des rêves, faire la différence entre besoins et désirs, etc.

Écoutez la chronique radio « Conseil financier – L’éducation financière des enfants » (allez au segment diffusé à 8 h 20 si l’audio ne démarre pas automatiquement).

Fraude : vaut mieux prévenir que guérir

Il existe plusieurs manœuvres de fraudes. Voici quelques actions à prendre ou à éviter afin d’éviter d’être l’objet d’une fraude :

  • Ne jamais donner accès à notre ordinateur ou donner de l’information personnelle par téléphone à quelqu’un qui nous appelle.
  • Déchiqueter les documents personnels au lieu de les recycler.
  • Dans des courriels ou textos, ne pas cliquer sur des hyperliens qui ne semblent pas fiables.
  • Examiner avec attention ses relevés bancaires et de cartes de crédit chaque mois.

Écoutez la chronique radio « Conseil financier – Se protéger contre la fraude » (allez au segment diffusé à 8 h 22 si l’audio ne démarre pas automatiquement).

Qu’est-ce qu’un syndic autorisé en insolvabilité?

Pour sa dernière chronique de la saison, Pier-Paul Belzil-Lacasse aborde le métier de syndic autorisé en insolvabilité. Il explique la formation et le cheminement de base requis pour l’obtention d’une licence de pratique. Il précise également quand une personne devrait rencontrer un syndic et comment se déroule une rencontre avec ce dernier.

Écoutez la chronique radio « Conseil financier – Qu’est-ce qu’un syndic? » (allez au segment diffusé à 8 h 20 si l’audio ne démarre pas automatiquement).

 

 

Article suivant

05 Juil 2017

Du 28 au 30 mai dernier, Emilio B. Imbriglio, président et chef de la direction, faisait partie de la délégation commerciale canadienne en Italie du premier ministre Justin Trudeau et du ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, visant à renforcer les liens entre les deux pays.

M. Imbriglio a aussi profité de son séjour en Italie pour aller visiter les bureaux romains de Grant Thornton et y rencontrer des collègues associés. Un article a d’ailleurs été publié sur cette visite par un médias italien (Askanews.it). (Note : le texte est en italien).