Nancy Jalbert
Associée | CPA, CA | Conseil en management

En raison de la pandémie, plusieurs PME ont dû trouver de nouvelles façons de rejoindre la clientèle, notamment par la vente et les services en ligne.

La tendance du commerce en ligne et des services à distance est maintenant ancrée et ira en s’accentuant. Bien qu’elle ait bousculé certaines entreprises moins bien préparées, elle amène de nouvelles occasions d’affaires et des clientèles émergentes dont votre organisation pourrait tirer parti.

Voici quelques pistes à prendre en considération afin d’optimiser votre nouveau modèle d’affaires.

Stimuler les ventes en ligne

Le commerce en ligne devient une nécessité pour les détaillants en période post-pandémique. En plus d’étendre la portée géographique de votre entreprise au-delà de votre communauté, une boutique en ligne vous permet de rivaliser plus efficacement avec vos concurrents. C’est le moment de réorienter votre stratégie et de renforcer votre présence en ligne pour mieux vous adapter à cette nouvelle habitude de consommation. Parmi les tactiques possibles :

  • Proposez des promotions ou des rabais pour inciter les clients à l’achat;
  • Limitez vos frais de livraison pour éliminer une entrave à la vente;
  • Offrez un produit ou service gratuit, ce qui favorisera l’essai et stimulera l’achat de produits ou services complémentaires;
  • Encouragez vos clients à faire connaître et à recommander votre site par l’entremise des réseaux sociaux;
  • Organisez un petit concours afin d’augmenter votre notoriété;
  • Associez-vous à des partenaires tels qu’une chambre de commerce ou un réseau d’entreprises locales pour promouvoir vos produits et services en ligne.

Des mesures d’aide existent dont vous pourriez bénéficier, comme l’initiative gouvernementale Le Panier Bleu, l’aide à la livraison urbaine et au virage numérique de la Ville de Montréal, ainsi qu’un programme pour contribuer à la mise à jour des compétences de vos employés. Consultez le résumé des mesures d’aide disponibles, mis à jour régulièrement sur notre site web.

Miser sur la transformation numérique

L’expérience numérique du client fait partie de la nouvelle réalité des PME. Elle est devenue incontournable pour tous les types d’entreprises. Les organisations qui auront innové et offert à leurs clients une expérience d’achat hors pair pourront profiter de la tendance numérique actuelle pour gagner une part de marché significative.

En prenant un virage numérique, il faut redéfinir le parcours client. Par exemple, si vous exploitez une boutique en ligne et un site transactionnel, vous devez repenser tous les points de contact de l’entreprise avec le client, tels que la collecte d’informations, la livraison et le service après-vente. Vous devez réfléchir à toutes les étapes suivies par le consommateur, de la recherche du produit ou service jusqu’au service après-vente. Voici des questions à vous poser :

  • Comment promouvoir votre commerce en ligne (site web, réseaux sociaux, recommandations, achats de mots-clés ou de publicités, partenariats, etc.)?
  • Comment offrir à vos clients une expérience numérique optimale (site transactionnel sécuritaire et efficace, information facile d’accès, courriels de confirmation et de remerciement, clavardage, etc.)?
  • Comment vous assurer que le client a aimé son expérience (suivi de l’achat, évaluation sur le site, etc.)?

Si la numérisation peut contribuer à diversifier les revenus et à améliorer l’efficacité opérationnelle, elle ne doit pas se faire au détriment de l’expérience client. Loin d’être uniquement transactionnelles, les stratégies de numérisation permettent de favoriser l’engagement du client, dans une perspective relationnelle ou collaborative.

Il existe plusieurs plateformes transactionnelles au Québec qui pourront vous aider à démarrer votre commerce en ligne, et plusieurs se spécialisent dans les ventes en ligne pour les petites entreprises.
Management RCGT

Utiliser la technologie pour fournir vos services

Si vous êtes une entreprise de services, des moyens existent pour poursuivre votre relation avec les clients et leur offrir ce dont ils ont besoin :

  • Utilisez les outils technologiques existants (Zoom, Skype, Google Hangouts, etc.) pour rester en contact avec vos clients à distance et maintenir vos services de façon virtuelle;
  • Restez présent dans les médias traditionnels et les plateformes web;
  • Offrez du contenu d’actualité par infolettres à vos clients;
  • Créez du contenu à diffuser sous forme de webinaires ou de capsules vidéo en direct, afin de maintenir le lien, et même générer de nouveaux revenus;
  • Échangez et partagez vos contenus avec vos clients par l’entremise des médias sociaux.

Redéfinir vos priorités d’affaires

C’est le temps d’innover et de mettre au point de nouveaux produits et services pour ajouter de la valeur à votre offre.  Afin de mieux préparer l’avenir, évaluez par exemple la possibilité d’intégrer la technologie dans l’offre et la distribution d’un produit ou d’un service.

C’est aussi l’occasion de revoir votre modèle d’affaires et d’analyser le parcours du client. Ainsi, vous pourrez envisager les meilleures solutions afin de continuer à servir vos clients en toutes circonstances.

Il n’est pas toujours simple de savoir quelle avenue prendre. Nos experts sont là pour vous. Ils peuvent vous accompagner dans la réflexion sur votre modèle d’affaires et la mise en place d’une stratégie gagnante.

02 Sep 2020  |  Écrit par :

Nancy Jalbert est associée au sein de Raymond Chabot Grant Thornton. Elle est votre experte en...

Voir le profil

Article suivant

L’équipe IFRS de Grant Thornton International a publié le bulletin Insights into IFRIC 23 (disponible en anglais seulement).

L’interprétation IFRIC 23, Incertitude relative aux traitements fiscaux (l’« interprétation »), exige que, pour leurs exercices ouverts à compter du 1er janvier 2019, les entités prennent en considération la possibilité que les administrations fiscales imposent un traitement fiscal défavorable lors d’un examen fiscal hypothétique et requiert qu’elles comptabilisent un passif (et une charge) lorsqu’un tel traitement fiscal est considéré comme « probable ». Il est possible que ces exigences n’aient aucune incidence financière sur bon nombre d’entités; toutefois, l’interprétation demeure applicable et la divulgation de certaines informations pourrait être appropriée.

Le bulletin Insights into IFRIC 23 présente un aperçu d’IFRIC 23 et fournit des explications sur les définitions pertinentes, sur la détermination initiale en matière d’impôt et sur l’évaluation subséquente, de même que des exemples et des informations sur l’application dans des situations concrètes.

Article suivant

L’équipe IFRS de Grant Thornton International a publié le bulletin COVID-19: Accounting implications for CFOs – Considerations when preparing financial statements and using alternative performance measures (disponible en anglais seulement).

Les préparateurs d’états financiers doivent maintenant se demander comment, où et sous quelle forme ils aborderont la question de la COVID-19 dans leurs états financiers. Il est important non seulement qu’ils se conforment aux directives énoncées dans les normes IFRS, mais aussi qu’ils s’assurent que les états financiers font partie intégrante de la communication élargie avec les parties prenantes.

Ce bulletin présente différentes façons d’améliorer la communication au sujet des répercussions de la pandémie sur la situation financière et le rendement financier d’une entité. Il y est notamment question d’analyses de sensibilité, de l’utilisation de mesures du rendement complémentaires et de la modification de postes précédemment présentés dans les états financiers.

Le bulletin COVID-19: Accounting implications for CFOs – Considerations when preparing financial statements and using alternative performance measures est joint à la présente Alerte de votre conseiller – IFRS.

Article suivant

L’équipe IFRS de Grant Thornton International a publié le bulletin COVID-19 – Going concern considerations (disponible en anglais seulement).

On s’attend à ce que les répercussions de la COVID-19 aient une incidence importante sur l’hypothèse de continuité d’exploitation d’un grand nombre d’entités. En effet, il se pourrait que certaines entités qui étaient auparavant en situation de continuité d’exploitation ne le soient plus. Plusieurs devront exercer une grande part de jugement et prendre en considération l’incidence d’incertitudes significatives au moment d’évaluer leur capacité à poursuivre leur exploitation.

En conséquence, il est fort probable que les répercussions de la COVID-19 incitent encore davantage les entités à présenter dans leurs états financiers des informations destinées aux utilisateurs qui sont pertinentes et utiles, notamment en ce qui a trait à leur capacité à poursuivre leur exploitation. Ces informations concernent ce qui suit :

  • Les jugements significatifs et les estimations importantes qui ont été formulés lors de l’évaluation par la direction de la capacité de l’entité à poursuivre son exploitation;
  • Toute incertitude significative existante;
  • Les plans d’action de la direction vis-à-vis des incertitudes significatives existantes.

En outre, conformément aux dispositions de la Norme canadienne d’audit (NCA) 570, Continuité de l’exploitation, les auditeurs seront tenus d’évaluer le caractère adéquat des informations fournies par la direction au sujet de la capacité de l’entité à poursuivre son exploitation.

La publication du bulletin COVID-19 – Going concern considerations traite des moyens d’améliorer l’information communiquée au sujet de la capacité des entités à poursuivre leur exploitation.